"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

dimanche, avril 30, 2006

ROND-POINT
DES CULTURES


Programme Mai 2006



“LES CARIBÉENNES DE MAI”

LA FINE FLEUR DU Jazz Antillais :
PIANO etVOIX



Lundi 1er mai 2006
22h00


“jazz” JAM SESSION / FRANçOIS CONSTANTIN invite :Thierry Fanfant basse, Damien Schmitt batt, Christophe Cravero piano Les plus grands musiciens de la scène internationale de passage à Paris répondent toujours présent à l’invitation du Maître de Cérémonie François Constantin. Son expérience d’animateur de jam sessions depuis plus de dix-sept ans, sa motivation à encourager les musiciens à “oser” faire le boeuf avec les plus grands, son humour et son professionnalisme unique, font de lui la référence incontournable des jams parisiennes. Souvent imité, toujours apprécié, il fait partie de ceux dont la générosité et l’expérience apportent ce “petit plus” qui garantit l’ambiance inégalable des jams du lundi soir au Baiser Salé.

Entrée libre



Mardi 2 mai 2006
22h00

“jazz Caribéen” CARTE BLANCHE À MARIO CANONGEMario Canonge piano, ÉRIC Vincenot basse, Ralph Thamar Chant, Jean Philippe Fanfant batterie..Qui mieux que Mario Canonge pouvait inaugurer un mois de musique Caribéenne ? Il s’agit de l’un des plus brillants de nos pianistes, véritable star aux Antilles, il a su habiller le jazz aux couleurs de son île, dans un style à la fois riche et enlevé. Accompagné ici par la voix de Ralph Thamar et la basse d’Éric Vincenot, les amateurs et initiés ne s’y tromperont pas : rendez-vous avec l’excellence..



Mercredi 3 mai 2006

22h00 - “jazz Caribéen” CARTE BLANCHE À MARIO CANONGE

DUO MARIO CANONGE / ALAIN JEAN-MARIE – pianos acoustiques
Nous serions tentés ici de ne pas faire de commentaire tant la réputation de ces deux pianistes est établie de longue date. Et puis la tentation est grande d’ajouter adjectifs et superlatifs...alors pour faire court, nous nous contenterons d’une question : qui du public ou des musiciens prendra le plus de plaisir à une soirée aussi exceptionnelle ? ...


Jeudi 4 mai 2006
22h00


“jazz Caribéen” CARTE BLANCHE À MARIO CANONGE
Mario Canonge piano, ÉRIC Vincenot basse, Ralph Thamar Chant, Jean Philippe Fanfant batterie..
Accompagné ici par la voix de Ralph Thamar et la basse d’Éric Vincenot, les amateurs et initiés ne s’y tromperont pas : rendez-vous avec l’excellence



Vendredi 5, Samedi 6 mai 2006
22h00


“jazz Caribéen” CARTE BLANCHE À MARIO CANONGE

SAKESHOMario Canonge piano, Andy Narell steel drums, Jean-Philippe Fanfant batterie, Michel Alibo basseGroupe aussi mythique qu’Ultramarine en son temps, leur pari est de ne jamais faire dans la démonstration mais d’enfanter ensemble d’une musique exigeante et pourtant évidente à écouter, chacun des éléments de l’orchestre se met au service des autres pour servir un répertoire original et chaleureux. À mettre entre toutes les oreilles !

tarif : 20/15€

La suite toujours aussi caribéenne la semaine prochaine ...
Maria Rodriguez

LE BAISER SALE
JAZZ CLUB
58 rue des Lombards
75001 Paris -
Métro CHATELET/LES HALLES
tél. 01 42 33 37 71
fax 01 42 36 24 40

contact@lebaiser

http://www.lebaisersale.com/
DIASPORABLOGJ.
le média du Tour
de l'Ile de France
en Bus de l'...



AMITIE
JUDEO-MUSULMANE
DE FRANCE


Dimanche 30 avril

PARIS Capitale de l'Amitié entre Juifs et Musulmans.

Il se rendra dans les quartiers centraux de la capitale et les quartiers Nord. Point et heure de départ :

PLACE D'ITALIE 13H 40


Pour tous renseignements :
06-20-33-66-34
06-14-21-28-49

samedi, avril 29, 2006

DANSLALUCARNE

Source : productions DMD


A l'occasion de la sortie
de son nouvel album






VIVEMENT DIMANCHE
DU 30 AVRIL 2006



à partir de 13h 20

Enrico Macias


Enrico Macias de son vrai nom Gaston Ghrenassia, est né le 11 décembre 1938 à Constantine en Algérie.- LA JEUNESSE :
Son 1er contrat : il chante Dalida, Mariano et Aznavour dans un cabaret de Bois-le-Roi, près de Fontainebleau.Le bac en poche en 1960, il revient en Algérie, où il est réquisitionné pour être instituteur à Châteaudun-du-Rummel (pour quelques mois seulement).Le 29 juillet 1961, il embarque pour la France avec sa famille…Il se fait vendeur de porte-à-porte, et chante dans des bars.L’été, sur la Côte d’Azur, il est engagé en 1ère partie de Gilbert Bécaud.1ère télé : en 1962 dans « 5 colonnes à la une » (sujet sur les pieds-noirs).Peu après il fait ses 1ères scènes parisiennes : l’ABC en 1ère partie de Dario Moreno, puis Bobino en 1ère partie de Colette Deréal…- LA CARRIERE :1er disque en 1963 (‘Ma maison, ma maison’, ‘Par ton 1er baiser’, ‘Oh, guitare, guitare’)… C’est alors qu’il prend le nom ‘Enrico Macias’ (Enrico comme le gitan de son enfance à Constantine ; Macias sur un malentendu téléphonique).En 1964 il fait la 1ère partie des Compagnons de la Chanson à l’Olympia, et chante au Liban (où on ignore encore qu’il est juif), en Grèce, en Turquie…En 1965 il passe en vedette à l’Olympia, et il commence les tournées internationales (mais il est interdit dès 1967 dans les pays arabes).Dans les 35 années qui suivent il chante en Europe, Union Soviétique, Israël, Japon, Canada, USA… il sortira une douzaine d’albums, et en vendra plus de 60 millions.- LE MILITANT DES DROITS DE L’HOMME :En 1977, le Pdt égyptien Sadate crée l’événement en se rendant au Parlement Israëlien… dans son discours il cite Enrico Macias : « Dépêchons-nous de faire le Grand Pardon ».En 1980, il abandonne les droits de « Malheur à celui qui blesse un enfant » à l’Unicef, et le secrétaire général de l’ONU Kurt Waldheim lui remet le titre de ‘Chanteur de la Paix’.En 1997 : Kofi Annan le nomme ‘Messager de la Paix’ pour l’Onu (au Kosovo et en Palestine notamment).1998: il fait le discours d’ouverture du 50aire de la déclaration des droits de l’Homme à l’Onu.


Infos et actus des invités

Enrico Macias sort un nouvel album intitulé « La vie populaire »…Il interprète deux chansons extrait de ce nouvel album : « La vie populaire » et « Serrement de cœurs ».Il sera à l’Olympia du 31 octobre au 5 novembre…

Agnès Jaoui interprète « Historia de un amor » extrait de son 1er album « Canta »…
PUB!

vendredi, avril 28, 2006

PASSERELLE


Source : REGARDS
revue et site de la Communauté
Juive Libérale de Belgique
Article mis en ligne le 28 04 06

A quelques jours de la formation du nouveau gouvernement israélien, sans doute au lendemain des cérémonies du 58è anniverdaire de l'Etat d'Israël, le politologue israélien, Denis Charbit, publie un portrait croisé des deux principaux leaders : Ehud Olmert, Parti Kadima, et Ami Peretz, Parti Travailliste.



EHOUD OLMERT - AMIR PERETZ



La victoire mitigée de la formation centriste Kadima inspire quelque appréhension sur la constitution du nouveau gouvernement qu’Ehoud Olmert devra présider seul, sans l’ombre tutélaire de celui dont il était le dauphin par intérim. Et avec Amir Peretz pour principal partenaire.
Pour satisfaire les revendications sociales, dont certaines sont fort légitimes, réclamées par les partis candidats à participer à la coalition, Olmert devra déployer beaucoup de doigté et de savoir-faire. Certes, il remportera sans trop de difficulté la première manche car aussitôt la confiance accordée, la Knesset votera le budget séance tenante avec presque six mois de retard. Et cependant, aussi longues et ardues, voire épuisantes que soient ces tractations politiques (et on peut compter sur tous les partis pour y mettre du leur), il est de l’intérêt du pays comme de chacune des formations pressenties de boucler un accord dans les meilleurs délais. Certes, la loi prévoit jusqu’à 42 jours pour y parvenir. En dépit des crises prévisibles, feintes ou réelles autour du programme de gouvernement, sans oublier la distribution respective des portefeuilles ministériels, il ne fait pas l’ombre d’un doute qu’ils y parviendront. Ce n’est pas, en vérité, la formation même du gouvernement qui fait problème, mais le degré de stabilité dont il jouira et, au final, sa durée. Les cabinets précédents ont tous été dissous avant l’échéance requise. Or, avec un score de 29 sièges, qui mérite la mention «passable» et la traditionnelle recommandation «peut mieux faire», la stabilité gouvernementale est plus qu’aléatoire. Même l’addition des 19 sièges des Travaillistes, qui, sans nul doute, agiront avec loyauté, ne suffit pas à atteindre le cap fatidique des 60 députés, pas même 50. Il est de toute façon trop tôt pour donner une évaluation fondée tant qu’on ignore quels sont les partis qui intègreront la coalition : le Shas ou le Judaïsme de la Torah? Le Meretz ou le Parti nationaliste d’Avigdor Liberman? Une refondation nécessaire Les combinaisons sont multiples, mais quoi qu’il en soit, plus le nombre de partenaires est important, plus l’action gouvernementale pourra être menée rondement sans craindre les velléités d’indiscipline de tel ou tel député récalcitrant. Il apparaît très risqué de se comporter en rebelle. Ceux qui n’ont pas craint de mener la vie dure à Sharon lors de la précédente législature n’oublieront pas la leçon de sitôt : pas un seul d’entre eux n’est aujourd’hui député. Et quand bien même leur fronde était motivée par de vraies convictions idéologiques, l’opinion n’a eu pour eux aucune once de compassion tant on a jugé leur exclusion bien méritée. Ehoud Olmert ne bénéficiera pas de l’état de grâce compte tenu du fait qu’il a déjà disposé de plus de 100 jours pour exercer le pouvoir. Mais il faut espérer que son vœu de constituer une coalition stable puisse être exaucé. Le pays a trop longtemps été en campagne électorale, depuis la fin novembre avec la victoire d’Amir Peretz à la tête du Parti travailliste et la fondation de Kadima par Ariel Sharon, et l’opinion s’impatiente de voir les ministres dans le feu de l’action, d’autant que les candidats n’ont pas lésiné sur les promesses d’un nouveau style, d’une nouvelle approche. Il y va non seulement de leur crédibilité personnelle, de l’image de leur parti dans l’opinion, mais d’une refondation nécessaire de la démocratie israélienne qui souffre de manière patente d’une crise que le taux d’abstention, si élevé cette fois, a confirmée. Il est urgent d’y remédier, et la responsabilité première en incombe au futur gouvernement. Mais plus que l’attitude des députés membres de la coalition, plus que le comportement des ministres dans leur fief et lors des réunions du Conseil, que l’on peut évaluer de manière assez précise, il est un mystère qui, à ce jour, reste entier. Il déterminera le sort de ce gouvernement et de cette 17e Knesset : le couple Olmert-Peretz, Peretz-Olmert.


Denis Charbit




la suite sur :
58è ANNIVERSAIRE
DE LA NAISSANCE
DE L'ETAT D'ISRAEL


DECLARATION
AUX JUIFS DE DIASPORA
DE MOSHE KATZAV,
PRESIDENT DE L'ETAT D'ISRAEL


Mes chers amis,

Depuis que le peuple juif a retrouvé son indépendance et fondé un Etat juif et démocratique sur la terre d’Israël en 1948, nous avons subi de nombreuses guerres et actes de terrorisme, ainsi que des difficultés dans les domaines économique et social. Malgré cela, l’Etat d’Israël est maintenant un pays à la pointe du progrès dans les domaines de la science, de la technologie, de la recherche et du développement. Il est pris comme modèle par de nombreux pays à travers le monde et s'est assuré le respect de la communauté internationale.

En 1948, la communauté juive ("Yishouv") en Eretz-Israël comptait 600.000 Juifs et aujourd’hui la population d’Israël a atteint 7 millions de personnes. Nous avons intégré des millions de nouveaux immigrants issus des pays de l’Islam et de l'ancien bloc communiste et nous leur avons fourni logement, éducation, sécurité sociale et services médicaux.

Ces dernières années, nous avons effectué une démarche historique en direction des Palestiniens, leur permettant ainsi d’atteindre des résultats sans précédent dans leur histoire. Ils auraient pu continuer à avancer, s’ils n’avaient pas décidé d’interrompre le processus politique et choisi de reprendre la voie du terrorisme et du sang répandu.

Au cours de ces années, plus d’Israéliens ont été tués par le terrorisme palestinien que lors des cinquante-huit années qui se sont écoulées depuis la fondation de l’Etat.

A notre grand regret, les Palestiniens ont voté en faveur d’un gouvernement du Hamas, à l’issue d’élections qui n’étaient pas démocratiques et en violation des accords d’Oslo. Ils ont choisi une organisation déclarée terroriste par l’Europe et les Etats-Unis. Le gouvernement du Hamas déclare qu’il continuera à soutenir le terrorisme, il refuse de reconnaître le droit à l’existence de l’Etat d’Israël et il refuse d’honorer les engagements internationaux des Palestiniens pris par leurs dirigeants depuis les accords d’Oslo.

Notre but, c’est la paix. Nous l’avons prouvé dans le passé et nous poursuivrons notre lutte pour assurer la sécurité de l’Etat d’Israël et atteindre la paix avec nos voisins.

La démocratie israélienne a démontré sa force et sa capacité à faire face aux difficultés et à prendre des décisions difficiles.

L’économie d’Israël repose sur des bases solides qui mènent à la croissance et nous avons atteint d’excellents résultats sur le plan économique. Nous devons agir maintenant plus intensément pour protéger les couches les plus faibles de la société israélienne.

Nous espérons qu’un jour viendra où nous pourrons consacrer nos ressources humaines et scientifiques à résoudre les vrais problèmes de l’humanité tels que la lutte contre les maladies ou le combat contre la pauvreté et les catastrophes naturelles, au lieu de les consacrer à la lutte contre le terrorisme, la destruction et la ruine.

Je suis fier de la solidarité que les communautés juives dans la Diaspora expriment envers Israël. Il nous incombe de renforcer les valeurs du judaïsme, qui sont des valeurs universelles, de renforcer l’unité au sein de notre peuple et de renforcer les liens qui nous attachent à notre nation, à notre religion et à notre pays.

Je souhaite à tout le peuple juif en Israël et dans la Diaspora un joyeux Jour de l’Indépendance, la réalisation de nos objectifs nationaux et l’aboutissement de nos prières et des aspirations du peuple juif, de génération en génération, à vivre en paix et dans la sécurité et à jouir du bien-être économique et de la justice sociale.



Bien à vous,

Moshé Katsav
DIASPORABLOGJ.
le média du Tour
de l'Ile de France
en Bus de l'...



AMITIE
JUDEO-MUSULMANE
DE FRANCE


Le Bus sera ce matin à nouveau à Sarcelles jusqu'à 11h. Il stationnera Boulevard Branly et rencontrera la population de Sarcelles au marché de la ville. Il regagnera dès 11h Garges, la ville soeur. Il sera garré à l'Eslanade de l'Hôtel de Ville où l'accueilleront les élus de la Ville. Il se rendra ensuite devant le lieu de prière des Musulmans.

Le Rabbin Serfaty est, ce lundi 1er mai à 10h, l'invité du jour de Judaïques FM (94.8).

Il participera le lundi 8 mai à 19h 30 sur Europe 1, à l'émission de Pierre-Louis Bas, "A l'air libre", à l'occasion de la sortie en librairie du livre de Cécilia Gabizon, journaliste au Figaro, et de Jonathan Weiss "L'OPA sur les Juifs" (Ed Grasset).

jeudi, avril 27, 2006

PASSERELLE

Source : lemonde.fr via l'AFP



Arrestation du directeur
du bureau d'al-Jazira au Caire


e directeur du bureau d'al-Jazira au Caire, Hussein Abdel Ghani, a été arrêté mercredi soir et déféré devant le parquet de la sécurité de l'Etat alors qu'il couvrait les explosions du Sinai, a annoncé la chaîne satellitaire qatariote dans la nuit de mercredi à jeudi.
Selon la chaîne, Hussein Abdel Ghani a été arrêté dans la ville de Dahab (sud du Sinai) par les services de sécurité avant d'être transféré au Caire via Charm el-Cheikh.

M. Abdel Ghani est accusé d'avoir diffusé des "informations erronées de nature à nuire à la réputation du pays", a affirmé la chaîne.
Al-Jazira avait annoncé qu'une attaque avait eu lieu contre des policiers dans la ville de Belbeis (nord-est du Caire) mercredi avant de diffuser plus tard un démenti officiel de cette information.
Deux attentats suicide ont été perpétrés mercredi dans le nord du Sinaï, dont l'un au passage de membres de la Force multinationale et Observateurs (FMO), sans faire de victimes, deux jours après un triple attentat meurtrier à Dahab qui a fait 18 morts.

Des membres du Conseil d'administration du syndicat des journalistes égyptiens se sont rendus au siège du parquet de la sécurité de l'Etat pour assister à l'interrogatoire de M. Abdel Ghani.
"Nous estimons que l'arrestation du directeur du bureau d'al-Jazira est une atteinte à la liberté de la presse en Egypte", a déclaré a l'AFP Gamal Fahmy, membre du Conseil du syndicats des journalistes.
"Le syndicat des journalistes réclame depuis plusieurs années l'abolition des lois restreignant la liberté de presse dont celle en vertu de laquelle M. Abdel Gahni a été déféré devant le parquet de la sécurité de l'Etat", a-t-il ajouté.
DIASPORABLOGJ.
le média du Tour
de l'Ile de France
en Bus de l'...




AMITIES
JUDEO-MUSULMANE
DE FRANCE


Jeudi 27 avril

Le Bus vous attend à Bondy à partir de 9h 30

A partir de 14h rue du progrès, quartier Stephenson à Noisy le Sec


Renseignements : 01 69 43 07 83

mercredi, avril 26, 2006

DIASPORABLOGJ.
le média du Tour
de l'Ile de France
en Bus de l'...



AMTIE
JUDEO-MUSULMANE
DE FRANCE



RENDEZ-VOUS AVEC LE BUS

A SARCELLES

PLACE DE FRANCE

A PARTIR DE 9h

mardi, avril 25, 2006

DIASPORABLOGJ.
le média du Tour
de l'Ile de France
en Bus de l'...



AMITIE
JUDEO-MUSULMANE
DE FRANCE


UN BUS NON DESIRE A CRETEIL


Une attitude contraire aux règles et aux valeurs de la République vient de mettre en conflit le Maire socialiste de Créteil, Laurent Cathala et les occupants du Bus de l'Amitié Judéo-Musulmane de France, juifs et musulmans, emmenés cet après-midi par le Rabbin Serfaty.

La municipalité de Créteil a en effet opposé une fin de non-recevoir à la venue du Bus dans la ville qui comporte, après Sarcelles, la plus importante communauté juive de la région parisienne.
Une intervention du député PS de l'Essonne et porte-parole du Parti Socialiste, Julien Dray, avait pourtant été tentée, il y a huit jours. Rester sans réponse, la Mairie a préféré l'ignorer. Le Bus n'a pu obtenir l'autorisation municipale de stationner sur un emplacement de la ville.

Si le PS, pour se donner bonne conscience, a pu courrir au train des manifestations étudiantes anti-CPE, avec le succès que l'on connait, à travers, le comportement de l'un de ses "dynosaures", Laurent Cathala -bientôt trente ans à la tête de la Mairie de Créteil-, face à la question du dialogue inter-communautaire, vient de démontrer, en plein visage, sa contradiction, entre son idéologie initialement humanisante et ses prises de positions violemment méprisantes sur le terrain à l'égard des initiatives à caractère humaniste comme celle de l'Amitié Judéo-Musulmane de France.

Dans son refus systématique de croire à la nécessité du dialogue dans une France déchirée dans son tissu social et humain, le PS continue d'alimenter ainsi les replis, les haines, de construire des murs entre les individus et met en danger, dans un même mouvement, la cohésion et l'unité de la société. Il ne divise plus qu'il ne rassemble.

La décision sans précédent qu'a prise le haut magistrat de la capitale du Val de Marne est à haut risque politique. Elle pourrait entrainer, dans les prochaines échéances électorales, certains citoyens-électeurs de cette région, le Val de Marne, à se tourner vers la droite, voire l'extrême-droite.

Un cas de figure auquel la direction du PS devrait être attentive afin que ce type de dérive dans son camps ne fasse pas tâche d'huile et ne fasse pas perdre une partie de ses plus fidèles militants.

Bernard Koch


DIASPORABLOGJ.
le média du Tour
de l'Ile de France
en Bus de l'...



AMITIE
JUDEO-MUSULMANE
DE FRANCE


UN BUS NON DESIRE A CRETEIL


Une attitude contraire aux règles et aux valeurs de la République vient de mettre en conflit le Maire socialiste de Créteil, Laurent Cathala et les occupants du Bus de l'Amitié Judéo-Musulmane de France, juifs et musulmans, emmenés cet après-midi par le Rabbin Serfaty.

La municipalité de Créteil a en effet opposé une fin de non-recevoir à la venue du Bus dans la ville qui comporte, après Sarcelles, la plus importante communauté juive de la région parisienne.
Une intervention du député PS de l'Essonne et porte-parole du Parti Socialiste, Julien Dray, avait pourtant été tentée, il y a huit jours. Rester sans réponse, la Mairie a préféré l'ignorer. Le Bus n'a pu obtenir l'autorisation municipale de stationner sur un emplacement de la ville.

Si le PS, pour se donner bonne conscience, a pu courrir au train des manifestations étudiantes anti-CPE, avec le succès que l'on connait, à travers, le comportement de l'un de ses "dynosaures", Laurent Cathala -bientôt trente ans à la tête de la Mairie de Créteil-, face à la question du dialogue inter-communautaire, vient de démontrer, en plein visage, sa contradiction, entre son idéologie initialement humanisante et ses prises de positions violemment méprisantes sur le terrain à l'égard des initiatives à caractère humaniste comme celle de l'Amitié Judéo-Musulmane de France.

Dans son refus systématique de croire à la nécessité du dialogue dans une France déchirée dans son tissu social et humain, le PS continue d'alimenter ainsi les replis, les haines, de construire des murs entre les individus et met en danger, dans un même mouvement, la cohésion et l'unité de la société. Il ne divise plus qu'il ne rassemble.

La décision sans précédent qu'a prise le haut magistrat de la capitale du Val de Marne est à haut risque politique. Elle pourrait entrainer, dans les prochaines échéances électorales, certains citoyens-électeurs de cette région, le Val de Marne, à se tourner vers la droite, voire l'extrême-droite.

Un cas de figure auquel la direction du PS devrait être attentive afin que ce type de dérive dans son camps ne fasse pas tâche d'huile et ne fasse pas perdre une partie de ses plus fidèles militants.

Bernard Koch


PASSERELLE

Source : newsletter de CCLJ (Centre Communautaire Laïc Juif) de Belgique



FRERES ARMENIENS, FRERES TUTSIS,
FRERES HUMAINS

Paru dans LE SOIR 24/04/2006.
Par Michèle Szwarcburt, présidente du Centre Communautaire Laïc Juif (CCLJ) et Nicolas Zomersztajn, directeur de publication de la revue Regards.



Le 25 avril 2006, à l’occasion de Yom HaShoah, l’Etat d’Israël et les Juifs du monde entier commémorent les six millions de Juifs exterminés par les Nazis. En ce mois d’avril, les Juifs ne sont pas les seuls à se souvenir du génocide dont ils ont été les victimes. Le 7 avril, on a commémoré le douzième anniversaire du génocide des Tutsis commis au Rwanda par le régime Hutu-Power. Le 24 avril, les Arméniens se remémorent le génocide commis contre eux en 1915 par le régime Jeune-turc ottoman. Bien qu’ils soient connus et largement documentés, ces trois génocides ont été niés et le sont encore aujourd’hui par des assassins de la mémoire qui s’appliquent à faire en sorte que chacun de ces génocides « demeure une page de gloire d’une histoire qui n’a jamais été écrite et qui ne le sera jamais », pour reprendr


Texte complet
DIASPORABLOGJ.
le média du Tour
de l'Ile de France
en Bus de l'...



AMITIE
JUDEO-MUSULMANE
DE FRANCE


INTERVIEW du RABBIN SERFATY, interrogé par Caroline Nogueres, diffusé à 19h sur Radio Shalom (94.8)


Le bus sera ce matin à Champigny, cet après-midi à Créteil

Renseignements : 01 69 43 07 83
PASSERELLE

SOURCE :
lemonde.fr daté du 24 avril 2006 via l'AFP




ATTENTAT DE DAHAB :
Condoléances de Ehud Olmert
au président Hosni Moubarak


Le Premier ministre israélien en exercice Ehud Olmert a téléphoné lundi soir au président égyptien Hosni Moubarak "pour lui exprimer ses condoléances au nom d'Israël" suite aux attentats de Dahab, sur la mer Rouge, a annoncé la présidence du Conseil à Jérusalem.
"Les deux dirigeants ont parlé de la nécessité de la coopération entre les deux pays dans la lutte contre le terrorisme international", ajoute le communiqué de la présidence.

Auparavant, le ministre israélien de la Défense Shaoul Mofaz avait proposé à l'Egypte l'envoi de secouristes et de médecins.
Mais selon des sources sécuritaires, cette offre a été repoussée par le Caire, comme plusieurs fois auparavant dans des cas similaires.
Selon la radio militaire israélienne, trois Israéliens ont été blessés par les explosions.
La ville de Dahab, sur la mer Rouge, a été visée par trois attentats à la bombe, perpétrés à quelques minutes d'intervalle lundi soir, selon le ministère de l'Intérieur. Le bilan s'élève à 22 morts et 150 blessés, a-t-on indiqué de source sécuritaire.
L'état d'alerte a été déclaré pour les services hospitaliers à Eilat, le port israélien sur la mer Rouge à la frontière avec l'Egypte, en vue de soigner les blessés ou d'envoyer des équipes médicales.

Quelque 20.000 touristes israéliens se sont rendus ces derniers jours dans le Sinaï, en dépit des avertissements des autorités, mais seuls 5.000 se trouvaient dans la péninsule au moment de l'attentat.
Ces touristes, moins nombreux que les années précédentes, n'avaient pas tenu compte des avertissements renouvelés des autorités de ne pas se rendre en Egypte de crainte d'une "attaque terroriste".

L'ambassadeur d'Israël en Egypte, Chalom Cohen, a indiqué à la radio avoir été informé par les services de sécurité égyptiens qu'il n'y avait pas de morts israéliens dans ces attaques.
L'Egypte a annoncé avoir fermé lundi soir ses frontières avec Israël, pour "empêcher la fuite d'éventuels suspects" dans le triple attentat de Dahab.
Mais les télévisions israéliennes montraient au même moment des touristes passant la frontière, apparemment sans encombre. Un porte-parole de la police israélienne a indiqué pour sa part à l'AFP que, côté israélien, la frontière restait ouverte dans les deux sens.

lundi, avril 24, 2006

DIASPORABLOGJ.
le média du Tour
de l'Ile de France
en Bus de l'...



AMITIE
JUDEO-MUSULMANE
DE FRANCE


RESUME DE LA JOURNEE
LUNDI 24 AVRIL 2006

LE BUS DE L' AMITIE JUDEO-MUSULMANE A POURSUIVI SON PERIPLE AUJOURD'HUI DANS LES VILLES DE:


- ATHIS-MONS, OU NOUS AVONS FAIT ESCALE PLACE DU SQUARE OZONVILLE ET DANS LE QUARTIER DES "NOYERS", NOUS AVONS A CETTE OCCASION DISCUTE ET SYMPATHISE AVEC LES HABITANTS DE LA VILLE INTERPELLES PAR NOTRE PRESENCE; LES MILITANTS DE L'A.J-M.F ONT EGALEMENT PARTAGE UN VERRE DE L'AMITIE AVEC LA POPULATION AVANT DE POURSUIVRE LEUR ROUTE VERS....

- LONGJUMEAU OU NOUS AVONS RENCONTRE LES COMMUNAUTES JUIVES ET MUSULMANES A LA SYNAGOGUE EN PRESENCE DU MAIRE, MONSIEUR BERNARD NIEUVIAERT ET DE MADAME LA DEPUTE NATHALIE KOSIUKCO-MORIZET, INITIANT AINSI LA PREMIERE RENCONTRE DE CES DEUX COMMUNAUTES A LONGJUMEAU.

- ORLY VILLE OU LE BUS A STATIONNE PLACE DU FER A CHEVAL FACE AU CENTRE CULTUREL DE LA VILLE EN PRESENCE DES AUTHORITES DE LA VILLE, DE MONSIEUR FARROUZ ET DE MADAME AYICH, ADJOINTS AU MAIRE D'ORLY ET DES REPRESENTANTS DES COMMUNAUTES JUIVE ET MUSULMANE.

- CHOISY LE ROI OU LE BUS A STATIONNE PLACE GABRIEL PERI, ACCEUILLI PAR MONSIEUR LEMARCHAND PREMIER ADJOINT AU MAIRE, ET PAR LES REPRESENTANTS DES COMMUNAUTES MUSULMANES. UNE VISITE AMICALE DE LA SYNAGOGUE DE CHOISY EN PRESENCE DE SON RABBIN MEIR AFFRIAT ET DE LA MOSQUEE D'ORLY ONT ETE ORGANISES PAR LES DEUX COMMUNAUTES

- ENFIN, LE BUS A PARCOURU LA VILLE DE THIAIS.


Résumé par Elia Ktourza
DIASPORABLOGJ.
le média du Tour
de l'Ile de France
en Bus de l'...




AMITIE
JUDEO-MUSULMANE
DE FRANCE


Le Bus de l'Amitié Judéo-Musulmane de France sillonnera ce matin les quartier de Longjumeau, puis se rendra en début d'après-midi à Orly, Choisy, Thiais.

Renseignements : 01 69 43 07 83
DIASPORABLOGJ.
le média du Tour
de l'Ile de France en Bus
de l'...



AMITIE
JUDEO-MUSULMANE
DE FRANCE



UNE JOURNEE PARTICULIERE

DANS L’ESSONNE



Evry, un vendredi après-midi, sous les premières apparitions du soleil d'un printemps qui tarde à venir. Juifs et Musulmans unis par une amitié bâtie en association, se retrouvent sous la tente dressée par la municipalité de la ville qui accueille aujourd'hui le Bus de cette AMITIE.
Au-dessus de cette tente, une banderole "BATISSONS L'AMITIE JUDEO-MUSULMANE DE FRANCE", slogan qui lança cette aventure extraordinaire voulue et réalisée infatigablement par le Rabbin Serfaty.
En face, à quelques 100 m de ce stand, une dizaine de jeunes, venus des quartiers sensibles d'Evry, ville nouvelle, appuyés sur les rampes d'un escalier de la partie découverte du Centre Commercial de l'Agora. Leur regard se fixe sur l'animation, la paisible agitation qui s’installe peu à peu à l’intérieur et autour de ce salon en plein-air.
Rires moqueurs, haussements d’épaules. On devine vite les plaisanteries de mauvais goût qu’ils peuvent s’échanger.

Attiré par ce groupe de jeunes un tantinet agité, Farida Aït-Kaci, musulmane d’origine tunisienne, médecin, membre actif de l’AMITIE JUDEO-MUSULMANE, fondatrice de LA CHORBA POUR TOUS, les « Restos du cœur » musulmans à la fin du jeûne du Ramadan, se rend vers eux et tente d’instaurer un premier dialogue en arabe. Farida va tenter de se faire expliquer ce qui les poussent à mépriser cette manifestation d’encouragement au dialogue et à la paix, ce qui les poussent à haïr les Juifs de France. L’un se risque à une vague explication : « Je n’aime pas les Juifs, et c’est mon droit, par ce qu’ils font là-bas aux Palestiniens ! ...».

Farida Aït-Kaci, accompagnée par une équipe de la rédaction de France 2, fait signe au Rabbin Serfaty de la rejoindre pour élargir le champ du débat et montrer que, face à l’incompréhension et aux amalgames, ces jeunes éloignés de toute réalité, doivent désormais entendre, une seule et même voix mêlée – juive et musulmane : la voix du cœur et de l’écoute de l’autre. On fera un peu plus tard appel à trois charmantes étudiantes musulmanes, deux d’entre elles portant le voile. Elles seront les fers de lance de cette après-midi d’amitiés entre Juifs et Musulmans de France, à Evry.

Après plus d’une heure d’échanges entre d’un côté, cette bande de copains des cités convaincu que les Juifs, sont les « grands Satans», l’unique cause de leurs malheurs, et les militants de l’entente entre les deux communautés, de l’autre, l’atmosphère finira par descendre d’un cran.

L’espace de dialogue changera, alors, de face. Passant de la rampe d’un sombre escalier du Centre Commercial d’Evry à la tente éclairée de l’AMITIE JUDEO-MUSULMANE DE France.


1 heure pour convaincre,100m pour qu ’enfin la glace se brise.


Bernard Koch

_____________________________________________


Point de départ, ce matin-là, du 1er tour de l’Ile de France en Bus de l’AMITIE JUDEO-MUSULMANE de France : la Mairie de Corbeil dirigée par Serge Dassault, l’un des plus fidèles partenaires de cette AMITIE. Corbeil fut, il faut le rappeler, la dernière étape du Tour de France cycliste en 2005. Ce fut aussi celle du Bus du Tour de France de l’AMITIE JUDEO-MUSULMANE DE France. C’est tout naturellement qu’il revenait à cette grande ville de l’Essonne de servir de rampe de lancement à ce nouveau défi du Rabbin Serfaty et du bureau de l’AJMF.

Cette présence du bus dans cette commune a été marqué par une image forte, émouvante : le dévoilement d’une plaque au fronton de la nouvelle Mosquée de Corbeil. Baptisée ce jour : MOSQUE DE LA PAIX. Que cette plaque ait été découverte durant la visite des membres de l’AJMF, des jeunes juifs et de jeunes musulmans, est significatif de l’importance que revêt ce tour du dialogue et de la compréhension entre les deux communautés qui « se ressemblent plus qu’ils ne semblent ».

Une première journée fort encourageante pour les jours à venir

Bernard Koch

samedi, avril 22, 2006

DIASPORABLOGJ.
LE MEDIA DU TOUR
DE L'ILE DE FRANCE
de l'...



AMITIE
JUDEO-MUSULMANE
DE FRANCE


Derniere minute
REPORTE

DIMANCHE 23 AVRIL
JOURNAL DE 20H
SUR FRANCE 2

REPORTAGE D'ANNE GUERY
sur la première journée
du Tour de l'Ile de France
de l'AMITIE JUDEO-MUSULMANE DE FRANCE.
ETAPES DE CORBEIL ESSONNE et
d'EVRY


DIASPORABLOGJ.
le média du Tour
de l'Ile de France en Bus
de l'...


AMITIE
JUDEO-MUSULMANE
DE FRANCE


DIMANCHE 23 AVRIL

A partir de 9h, le Bus de l'Amitié Judéo-Musulmane de France stationnnera à partir de 9h entre le square Salvador Allende et l'hyper-marché ATTAC.

Il sillonnera la ville de Grigny dès 14h, en s'arrêtant dans la Cité de LA GRANDE BORNE, quartier sensible de cette commune de l'Essonne. Les acccompagnateurs, juifs et musulmans, ouvriront un échange avec les habitants de cette cité.

vendredi, avril 21, 2006

DIASPORABLOGJ.
LE MEDIA DU TOUR
de l'ILE DE FRANCE
de l'...


AMITIE
JUDEO-MUSULMANE

DE FRANCE

LE BUS SERA CETTE APRES-MIDI A EVRY OU CEUX QUI L'ACCOMPAGNENT SERONT RECUS PAR LA MUNICIPALITE DIRIGEE PAR MANUEL VALLS (PS).


Renseignements : 01 69 43 07 83
DIASPORABLOGJ.
LE MEDIA DU TOUR
de l'ILE DE FRANCE
de l'...


AMITIE
JUDEO-MUSULMANE

DE FRANCE

LE BUS SERA CETTE APRES-MIDI A EVRY OU CEUX QUI L'ACCOMPAGNENT SERONT RECUS PAR LA MUNICIPALITE DIRIGEE PAR MANUEL VALLS (PS).


Renseignement : 01 69 43 07 83

jeudi, avril 20, 2006

DIASPORABLOGJ.
LE MEDIA DU
TOUR DE L'ILE DE FRANCE
EN BUS
de l'...



AMITIE
JUDEO-MUSULMANE
DE FRANCE


VENDREDI 21 AVRIL
CORBEIL


PROGRAMME DE LA JOURNEE


8h 30
Accueil par le 1er Maire-Adjoint
de l'ensemble des membres du Tour de l'iLe de France en Bus de l'Amitié Judéo-Musulmane de France. Petit déj dans la salle des Mariqges de la Mairie.


9h 15
Tournée du Bus en ville (1h environ)


10h 15
Retour en Mairie
-Allocutions du Rabbin Serfaty et de Dalil Boubakeur, Recteur

de la Mosquée de Paris
-Témoignages de jeunes à la suite de leur visite aux camps d'Auschwitz


vers 11H
Visite de la Mosquée de Corbeil dans le quartier des Tarterêts
DIASPORABLOGJ.
le media du
Tour de l'Ile de France en Bus
de l'...


AMITIE
JUDEO-MUSULMANE
DE FRANCE


VENDREDI 21 AVRIL à 8h 08
Le Rabbin Serfaty est l'invité de FRANCE BLEUE
Ile de France

Le Tour de l'Ile de France en Bus fera l'objet d'un reportage sur France-Info


SAMEDI 22 AVRIL
JOURNAL de 20H
SUR FRANCE 2

Reportage d'Anne Guéry
sur le Tour de l'Ile de France en Bus
de l'Amitié Judéo-Musulmane de France
DIASPORABLOGJ.
LE MEDIA DU
TOUR EN BUS DE L'ILE DE FRANCE
de l'.....



AMITIE
JUDEO-MUSULMANE
DE FRANCE


Portrait du Rabbin Serfaty dans le quotidien
LA CROIX (p 23) paru ce jour.
Portrait signé Claire Lesegretain.


Le Bus de l'Amitié Judéo-Musulmane de France partira vendredi 21 Avril de la Mairie de Corbeil Essonne à 8h, s'arrêtera à 9h devant la Mosquée des Tarterêts.

Renseignements : 01 69 43 07 83

mercredi, avril 19, 2006

AMITIE
JUDEO-MUSULMANE
DE FRANCE


LE RABBIN SERFATY
SERA L'INVITE DE MICHEL ZERBIB,
Directeur de l'Information
de Radio J (94.8)
Vendredi 21 avril 2006 à 7h 35

DIASPORABLOGJ.
LE MEDIA du....

TOUR EN BUS
DE L'ILE DE FRANCE
de L'AMITIE JUDEO-MUSULMANE DE FRANCE

du 21 avril au 14 mai 2006



C'est de la Mairie de Corbeil Essonne, sous la présidence de son Maire, Serge Dassault, que s'élancera, ce vendredi, en matinée, le Bus de l'Amitié Judéo-Musulmane de France. Cette fois, c'est la banlieue parisienne qui est au coeur de ce périple. Une quarantaine de communes visitées, une centaine de manifestations diverses pour continuer à promouvoir le dialogue et l'esprit de paix entre la communauté juive et la communauté musulmane en France. Cette nouvelle initiative, qui avait, un temps, été envisagée dans le prolongement, en 2005, du Tour de France en Bus de cette amitié, trouve enfin sa traduction dans les faits, au lendemain des émeutes dans ces villes de banlieue et de l'assassinat du jeune Ilan Halimi.

Emmené par la combativité et la détermination du Rabbin Serfaty, Rabbin de l'Essonne, et l'une des personnalités de la communauté juive en France, la plus charismatique, la plus communiquante, ce Tour, comme le précédent, comme le suivant, a reçu la bénédiction, du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France et de la Mosquée de Paris. Il aura à ses côtés, des jeunes juifs et des jeunes musulmans qu'il l'accompagneront dans le Bus et qui dialoguerons avec les habitants.

Homme de religion, homme de conviction, homme de parole, homme du Livre, le Rabbin Serfaty reste imperturbable, droit comme un roc, sur le sujet. Seule la valeur du dialogue et de l'écoute de l'autre compte à ses yeux pour aider à diminuer les conflits. Sa mission, il le sait, dépasse largement sa mission sacerdotale. Elle est aussi inscrite dans la tradition juive faite d'attention, de convivialité envers l'"étranger", envers le "frère humain" dont le commandemant de la Thorah "aime ton prochain, comme toi-même" pourrait servir de subtance à ce combat.

Nous reviendrons sur les raisons qui ont amené le Rabbin Serfaty à s'engager dans ce combat.

diasporablogj., votre blog préféré, sera le média de ce tour de l'Ile de France. Nous vous communiquerons régulièrement les étapes du Bus, avec date et heure de passage, les actions programmées autour de sa venue. Ces actions sont réalisées en commun par les membres des associations musulmanes et des associations juives de chacune des villes du parcours. Elles reçoivent souvent l'appui des équipes municipales.

Enfin, nous essaierons de créer un "journal de bord" où vous pourrez, quotidiennement -à partir de la semaine prochaine- suivre et saisir les meilleurs moments de cette tournée pas comme les autres. Mais si vous êtes présent à l'une des étapes du tour, et que vous assistez à l'un des évènements qui lui sont consacrés, TEMOIGNEZ. Nous publierons vos témoignages.

Bonne route à l'Amitié Judéo-Musulmane de France et à nos amis qui voudront bien nous suivre.


Bernard Koch


PASSERELLE

Source : lemonde.fr via l'AFP




L'Allemagne va ouvrir aux historiens
un vaste fonds d'archives de la Shoah


Berlin a accepté, mardi 18 avril, d'ouvrir aux chercheurs et historiens l'un des plus importants fonds d'archives sur les victimes des nazis pendant la seconde guerre mondiale, après en avoir limité l'accès pendant soixante ans.
"Je suis heureuse de pouvoir vous annoncer aujourd'hui que l'Allemagne a changé d'avis et acceptera de réviser rapidement les accords de Bonn" datant de 1955, qui règlent la gestion d'archives de 30 millions de documents, a ainsi annoncé la ministre de la justice allemande, Brigitte Zypries, à Washington, après une rencontre avec la directrice du musée de l'Holocauste de la capitale américaine, Sara Bloomfield. Celle-ci a estimé que "ces archives d'une signification historique immense rendront un service énorme aux chercheurs pendant plusieurs générations". Environ la moitié des documents ont été numérisés, selon un historien du musée.

Connues sous le nom de Service international de recherches (International Tracing Service en anglais), ces archives comprennent des documents très détaillés des nazis sur les camps de prisonniers, les travailleurs forcés et autres victimes du régime. Le fonds comprend, outre ces pièces saisies en 1945, des documents ensuite établis par les Alliés, sur les réfugiés.


"PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE"

Placé sous la supervision de onze pays depuis la guerre, l'accès à ces données a été restreint essentiellement à la Commission internationale de la Croix-Rouge, qui l'a utilisé pour aider les familles à retrouver leurs disparus. Mais les historiens et le public n'avaient pas accès à ces données, l'Allemagne bloquant apparemment leur ouverture, en invoquant le respect de la vie privée.
Selon le site Internet du Service international de recherches (SIR), les informations contenues dans ces archives sont éminemment personnelles et peuvent être "extrêmement sensibles", portant notamment sur "des maladies héréditaires", des "expériences pseudo-médicales", des "catégories de motifs d'incarcération (assassins, ou homosexuels notamment)", ainsi que "des enfants illégitimes". "Le SIR est tenu, aux termes de l'article 5 de l'accord de 1955, de prendre toute précaution pour éviter la divulgation de données susceptibles de porter préjudice aux anciens persécutés ou à leurs familles", indique le site, précisant que ces documents concernent plus de 17,5 millions de personnes.
"Notre point de vue est que le respect des données personnelles est parvenu à un niveau suffisant pour assurer... la protection de la vie privée des personnes concernées", a déclaré Mme Zypries mardi. Les historiens de l'Holocauste avaient critiqué l'absence d'ouverture du fonds, faisant valoir que l'étude des documents permettrait de compléter l'image du régime nazi et du massacre de millions de juifs, homosexuels ou Tziganes.
La décision finale de l'ouverture des archives sera prise formellement lors de l'assemblée annuelle des onze pays concernés, le 17 mai à Luxembourg.
ANALYTIC


A ALEXANDRIE,
HEURTS ENTRE MUSULMANS
ET COPTES


De l'avis de Helmi Salem, rédacteur en chef de la revue égyptienne Littérature et critique, publiée par le parti marxiste Tagamoo :

Dans un pays où "la Constitution affirme que l'islam est la religion de l'Etat et la charia la source principale de la législation, et où les cheiks de la mosquée Al-Azhar (référence suprême de l'islam sunnite) multiplient les fatwas sur le côté licite du point de vue religieux ou non de toute production intellectuelle, culturelle et artistique, tout jeune extrémiste musulman se croit autorisé à s'armer d'un couteau ou d'une hache", déclare M. Salem. Et il ajoute : "La version du "déséquilibré", déjà servie à d'autres occasions, n'est qu'un sédatif administré par les autorités, qui ne voient pas plus loin que leur objectif immédiat, consistant à brider la gauche et le mouvement démocratique. Aucune leçon n'a été tirée des drames antérieurs. Déjà, pour contrer la gauche, Anouar Al-Sadate (feu l'ancien président égyptien) avait été le premier à encourager les formations islamistes extrémistes. Il est mort sous leurs balles !"


DISCRIMINATION DE FACTO


Outre la Constitution, qui en fait "des citoyens de seconde zone", les coptes, indique M. Salem, ancien militant des droits de l'homme, font l'objet d'une discrimination de facto. "Un copte ne sera jamais commandant en chef de l'armée, parce que son patriotisme est mis en doute, ni ministre de l'intérieur, parce qu'il est suspect de semer la discorde, ni recteur d'une faculté de lettres, parce qu'il n'a pas appris le Coran." En réaction à cette marginalisation, "un extrémisme copte a vu le jour", qui n'est que le reflet de "la haine" engendrée par les politiques discriminatoires.

(source : lemonde.fr daté du 18 avril 2006)

lundi, avril 17, 2006

MILLEFEUILLES


Pour diasporablogj.,
L'AVIS D'ALAIN SUIED
sur...


LE VENGEUR
d'Imré Kovacks
édité par F. Ploquin

Editions Fayard

255 p 19 Euros



Le guerrier juif


"A la poursuite des criminels nazis", le jeune juif hongrois d'Oroshaza perd presque toute sa famille, déportée par les SS Hongrois...L'une de ses soeurs survit, obligée à se prostituer pour l'un des Cerbères du camp - leur enfant sera arraché de son ventre pour "des expériences médiacales"; l'autre pourra rentrer en Israël...IMRE veut se venger, venger les siens...
Son histoire est racontée dans un récit sincère et inoubliable; un récit retrouvé de manière posthume et mis en forme par F. Ploquin, qui insiste sur le contexte historique du temps.

Imré s'engage dans...les SS hongrois.
Son pari fou l'amène à connaître ses ennemis "de l'intérieur". Sa vengeance a commencé.
Le voilà tour à tour prisonnier des troupes Russes, embauché pour des travaux de force, puis, le voilà contacté en Israël pour retrouver les anciens Nazis...
A Marseille, il s'engage pour cinq ans dans la "Légion Etrangère".
Et retrouve des criminels prêts à "casser du "viet"...et des "juifs" (ce fantasme païen et chrétien!)
Indochine, Algérie : Kovacks raconte l'horreur moderne -celle qui ajoute à la foliemonstrueuse des deux GUERRES MONDIALES et des excès de la Colonisation...
Pareil à un roman d'aventures, "Le vengeur" se lit avec la certitude de la vérité des épisodes vécus...
Amours, amitiés, faim et soif, dégoût et courage : IMRE raconte avec le coeur et nous émeut, tout en respectant le détail, la vérité historique. La figure de sa mère est le "fil rouge" de son combat, de sa profonde humanité.
VOUS n'oublierez pas le "guerrier juif". A 30 ans, il devient serveur chez LIPP et se marie à une juive Tunisienne - il a accompli dignement son "travail" de mémoire...active!


Alain SUIED
DEVOUSAMOI


UN ETAT PALESTINIEN?
QUEL ETAT PALESTINIEN?


Le ènième attentat commis cet après-midi à Tel-Aviv, en plein coeur de la seconde ville d'Israël, démontre encore, s'il en était besoin, que les Palestiniens, aujourd'hui, quelque soit le mouvement qui les représente, se fichent éperdument de savoir si, un jour, ils recouvront leur Etat.

Le seul objectif qui vaille à leurs yeux, c'est de faire le plus de victimes dans la population juive en mettant en première ligne, non pas des hommes mûrs, des hommes d'expérience, mais en envoyant, avec le courage qui est le leur, des jeunes adolescents à la mort. Il faut bien l'admettre, seuls, de tous les peuples en conflit, les Palestiniens utilisent des "mômes" pour servir de bombes humaines, sans que cela n'offusque, ni les Etats arabes, ni les responsables religieux de l'Islam. En somme, une génération sacrifiée. Quant à l'extrême-gauche européenne, de connivence avec le peuple palestinien, elle ne semble pas, elle aussi, être ébranlée, le moins du monde, par ces méthodes barbares. Peu de chance, par conséquent, de la voir marcher sur le bitume des capitales pour protester contre l'utilisation de jeunes comme "armes de dissuasion massive"!

Les Palestiniens ne sont pas les Irlandais, catholiques ou protestants, qui, l'un ou l'autre, s'en prenaient, plus à l'armée britannique ou aux mouvements indépendantistes, plus rarement aux civils. Après plusieurs siècles de virulentes hostilités, Cathoiliques et Protestants d'Irlande ont su se mettre à table et trouver un compromis.

Les Palestiniens ne sont pas davantage des Basques dont les irréductibles indépendantistes dans le choix de leur victime visaient essentiellement les responsables politiques espagnoles hostiles à leur cause. Celle-ci perdant du terrain au sein de la population ibérique voit la position des Basques séparatistes s'amenuiser, d'année en année, les amenant ainsi, il y a quelques semaines, à offrir une trève au Gourvenement de Madrid, sans doute à la suite de discrètes négociations.

Non, les Palestiniens ne rêvent pas d"un Etat, mais bien plutôt d'une guerre de cent ans avec les Juifs. Cent ans au cours desquels, ils mettront leur hargne sans borne, sans état d'âme, au profit d'une seule et unique cause : la fin d'Israël, la fin du peuple juif.

Le mot "paix" ne rentre pas dans leur hygiène de vie. Plutôt mourir en martyr que vivre en paix et chercher à développer la société palestinienne.
Le culte de la mort plus fort que le culte de la vie.

Aucun responsable palestinien n'a su encore prouver sa capacité à gouverner un Etat, ni même le plus petit lopin de terre. Pas plus à l'ère d'Arafat, qui plus est, à cette heure, avec le Hamas, nouvellement aux commandes. Les Palestiniens sont-ils réellement en mesure de gouverner? Un Etat palestinien serait-il seulement viable avec autant d'incompétences et d'irresponsabilités? Les Palestiniens sont-ils gouvernables? Comment imaginer l'existence d'un Etat avec tant d' d'interrogations et de doutes?


Une chose est sûr, et il faut qu'ils le sachent, les Palestiniens, en se comportant en terroristes d'un autre âge, n'auront ni l'Alsace, ni la Lorraine. Pour être plus précis, plus ils s'enfonceront dans la négation de l'autre avec pour corollaire sa disparition physique, plus les Palestiniens verront leur rêve de posséder leur Etat s'éloigner chaque jour davantage. Par leurs actes de violence, les Palestiniens fabriquent eux-même leur propre désespoir.


Un Etat palestinien? Oui, mais quel Etat? Un Etat de la terreur?


Bernard Koch
PASSERELLE

Source : lemonde.fr via AFP, Reuters




ATTENTAT-SUICIDE A TEL-AVIV :
EHOUD OLMERT PROMET DE RISPOTER


Un attentat à la bombe a fait au moins dix morts et plus d'une cinquantaine de blessés, lundi 17 avril, à Tel-Aviv. "Plusieurs blessés" sont dans un état grave, ont indiqué des sources médicales. L'attentat, qui s'est produit alors que les Israéliens célèbrent la Pâque juive, a été perpétré devant une sandwicherie à proximité de l'ancienne gare routière de Tel-Aviv, une zone très fréquentée par les ouvriers étrangers. C'est le plus meurtrier depuis août 2004 et l'attentat commis à Beersheva, dans le sud du pays, par le mouvement radical Hamas qui avait fait seize morts.


D'après des témoins cités par la radio militaire, il s'agirait d'un attentat-suicide commis par un activiste palestinien. Le Djihad islamique et les Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, liées au Fatah de Mahmoud Abbas, l'ont revendiqué. Le Djihad a distribué un enregistrement vidéo en Cisjordanie sur lequel on peut voir le kamikaze, Samir Hamad, âgé de 21 ans, lisant son testament, le front ceint d'un bandeau noir et portant un fusil et un Coran. La vidéo a été diffusée par la chaîne Al-Arabiya.
Les autorités israéliennes ont immédiatement mis en cause la responsabilité du Hamas, qui dirige le nouveau gouvernement palestinien. "Cette Autorité palestinienne, qui s'est clairement définie comme une entité terroriste, encourage, plus que sa devancière, le terrorisme et nous agirons en conséquence", a déclaré Raanan Gissin, porte-parole du premier ministre, Ehoud Olmert. "Nous allons nous consulter et décider de quelle façon riposter", a déclaré pour sa part M. Olmert. "Nous saurons riposter par les moyens qui s'imposent", a-t-il ajouté.


"UN RÉSULTAT NATUREL", SELON LE HAMAS

Le Hamas a affirmé pour sa part que cet attentat constituait "un résultat naturel des crimes israéliens répétés contre notre peuple". "L'occupant israélien porte la responsabilité de la poursuite de cette agression. Notre peuple est en état d'autodéfense et a le droit d'utiliser tous les moyens pour se défendre", a ajouté le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri.
L'attentat a en revanche été condamné par Saëb Erekat, proche conseiller du président palestinien. "J'exhorte toutes les factions palestiniennes à observer un arrêt de la violence", a-t-il ajouté, soulignant que "ce genre d'attentat nuit aux intérêts palestiniens". Mahmoud Abbas s'est également élevé contre cet attentat qu'il a qualifié de "terroriste". Il a estimé qu'il allait à l'encontre des intérêts palestiniens et a demandé aux membres du Quartet (Etats-Unis, Nations unies, Union européenne et Russie) d'intervenir pour "mettre un terme à la grave détérioration à laquelle la région assiste en ce moment". L'attentat a eu lieu quelques heures avant la réunion inaugurale à Jérusalem de la dix-septième Knesset, dont les membres ont été élus le 28 mars. Les représentants du parti centriste Kadima, dirigé par M. Olmert, chargé de former le prochain gouvernement, ont fait état de progrès dans les tractations avec les travaillistes, qui devraient se joindre au cabinet, à la suite d'une nouvelle rencontre lundi.

dimanche, avril 16, 2006

MILLEFEUILLES


Pour diasporablogj.,
L'AVIS D'ALAIN SUIED
sur


ET MISSIAEN COMPOSA...
de Rébecca Rischin
traduction
Emilie Akoka Guillaume Marlière
Editions Ramsay
250 p 20 Euros



POUR LA FIN DES TEMPS

Universitaire et clarinettiste de renom aux U.S.A., Rebecca Rischin a voulu éviquer la création d'une des oeuvres les plus représentatives du 20è : le "Quatuor pour la fin des temps" d'Olivier Messiaen en 1941 au Stalag Görlitz (Haute Silésie)!
Faméliques, utilisant des instruments de fortune, le violoncelliste Etienne Pasquier, le violoniste Jean Le Boulaire, le compositeur au piano et le clarinettiste Henri Akoka jouent, en sabot, d'espoir et de foi...

Ce sont les souvenirs de ce dernier interprète qui vont servir de base à l'ouvrage vivant (comme souvent les biographies américaines) de Rebecca Rischin. Fille de la poètesse Cécile Sauvage Messiaen (1908 - 1992), poète du son, à l'écoute du des oiseuax et mystique de l'Harmonie divine, Messiaen doit affronter la guerre, les privations, la destructions de ses idéaux! Et l'enferment au coeur de la Barbarie!

Le 15 janvier 1941 naït une ouevre de "fin" et...de..renouveau, un appel désarticulé à la Grâce...Certes, des officiers Allemands ont pu "soutenir" l'incroyable projet - mais chacun devine les conditions cauchemardesques d'une telle entreprise...D'autant que les tentatives d'évasion...autre que musicale...ont laissé des traces...douloureuses...

Le stalag VIII résonne pourtant ce jour-là des échos du génie du compositeur et de sa vision de l'ange de..."L'apocalypse de Jean"! Une "annexe" livre la description de l'oeuvre par Missiaen lui-même...

A l'écoute des récits des interprètes -dont l'un est Juif- Rebecca Rischin "compose" un ouvrage simple et admiratif, mais ne peut entrer dans le détail de l'oeuvre. Une oeuvre "liée à son temps", mais portant le rêve d'une fin "du Temps", d'un temps utopique et Christique - espoir narcissique qui fut le plus sûr garant de la survie du compositeur.


Alain SUIED
PUB!



Sara Alexander, Anello Capuano,
Ravy Magnifique
Guests : Louis Soret,
Nicolas Damuni, Anuprya Deotale, Mukesh Sharma




Un voyage au coeur de mondes imaginaires.
Rencontre polyglotte, où instruments ethniqueset sonorités électroniquesse retrouvent autour d'une vision, celle d'un monde ouvert et pacifique.



Bonjour,
Le CD COSMOPOLIS sortira dans le commerce en France, le 22 avril prochain.
En attendant, vous pouvez déjà le découvrir (et le commander) sur www.cosmopolis-music.com.
Si vous gérez une liste de diffusion n'hésitez pas à en faire profiter vos ami(e)s).
Bonne écoute et merci d'avance.
Jean Dupré jeandupre@gmail.com

Musique : Sara Alexander, Anello Capuano, Ravy Magnifique
Paroles : Sara Alexander (sauf 8 et 12 : Sara Alexander et Anello Capuano)
Prise de son, mixage, réalisation : Patrick Jauneaud
Music editing : Anello Capuano
Production : Jean Dupré – 06 60 67 47 58
Responsable de fabrication : François Lépinard

Distribution pour la France : Mosaïc Music
- www.mosaicmusicdistribution.com
Promotion : Simon Veyssière – Accent - 06 70 21 32 83
- simon.veyssiere@numericable.frUn
CD Cherry-On-Top : www.cherry-on-top.org

© 2006 - COSMOPOLIS