"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

jeudi, mai 31, 2012

LOPPOSITION
SYRIENNE
ABACHIRELASSAD
APPORTEDESASSURANCES
AISRAËL

Source : la newsletter du CRIF diffusée
le 31 mai 2012



L'opposition syrienne veut apaiser Israël


Engagée dans une lutte à mort contre le régime de Bachar el Assad, l'opposition syrienne tente de rassurer Israël. Dans une interview au quotidien Haaretz, un haut responsable des rebelles syriens a adressé plusieurs messages positifs à Israël.

« Nous nous préparons au chaos qui succèdera à la chute du clan Assad »
Le premier concerne l'arsenal de missiles chimiques aux mains de la dictature alaouite. Il sera sécurisé dès que le régime tombera, assure ce chef de l'opposition, parlant sous couvert de l'anonymat. Ces derniers mois, l'état-major israélien a maintes fois exprimé la crainte que ces armes ne soient transférées au Hezbollah libanais. « Nous nous préparons au chaos qui succèdera à la chute du clan Assad », prévient cependant l'opposant syrien. Une nouvelle constitution, des élections et le retour à la stabilité en Syrie constitueront les trois priorités de l'opposition syrienne.

Une opposition qui assure ne pas être hostile au dialogue avec Israël.
BACHARELASSAD
LASYRIE
ETLAFRANCE



Disaporablog
accueille...


JACQUES BENILLOUCHE



HOLLANDE PREND LES RÊNES


Par
Gérard AKOUN

Judaïques FM



Le 14 juillet 2008, Bachar El Assad assistait dans la tribune officielle au défilé de nos troupes sur les Champs Elysées. Il était l’invité de la France, l’invité de Nicolas Sarkozy. Le 29 mai 2012, François Hollande, nouveau Président de la République, annonce l’expulsion de l’ambassadrice de Syrie en France.



Lire la suite en cliquant

http://benillouche.blogspot.com/2012/05/hollande-prend-les-renes-par-gerard.html



Jacques BENILLOUCHE

http://www.benillouche.com/
COUPDUR
POURMELANCHON

Source : rue89.com en ligne le 31 mai 2012



Législatives :
une tache rouge-brune
dans la campagne du Front de Gauche



Ornella Guyet
Journaliste




René Balme, investi dans le Rhône par le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, anime le site Oulala.net, à la ligne complotiste et aux contenus nauséabonds.


René Balme (Rene-Balme.org)
Dans la onzième circonscription du Rhône, le Front de Gauche présente aux législatives René Balme, maire de Grigny, très implanté localement. Pourtant, l’examen attentif d’un des sites web qu’il anime (et qui est très fréquenté) pose question quant à certaines de ses orientations politiques : on y trouve en effet des textes dont le contenu paraît pour le moins très éloigné des valeurs qu’entend défendre le Front de Jean-Luc Mélenchon.

Côté pile, René Balme est maire de Grigny dans le Rhône. Ancien militant CGT et PCF (qu’il a quitté en 1997), il a rallié le Parti de Gauche en 2009.

Côté face, René Balme est le fondateur et l’animateur depuis 2001 de Oulala.net (à l’origine sous le pseudonyme de Gilles Lestrade), un site marqué par sa ligne éditoriale complotiste, sur lequel on retrouve nombre d’écrits dignes de l’extrême droite la plus crasse et pour lequel Balme revendique de 8 000 à 10 000 visiteurs par jour.

Obsession antisioniste
On y trouve par exemple des textes comme « Dire aux juifs leurs quatre vérités » écrit par l’auteur britannique Paul Eisen qui s’est illustré par des propos à connotation négationniste.

Dans la même veine, on peut aussi y lire des interviews ou des renvois vers des textes d’autres auteurs antisionistes, comme Israel Shamir ou Gilad Atzmon, qui sont considérés par la plupart des défenseurs sincères de la cause palestinienne comme des imposteurs qui salissent cette cause avec leur obsession confinant à l’antisémitisme.

En France, l’Union juive française pour la paix (UJFP) a également condamné à plusieurs reprises les écrits de Atzmon, de même que récemment le journaliste du Monde diplomatique Dominique Vidal qui les a qualifiés de « prose digne du Völkischer Beobachter » (le journal officiel du parti nazi). Nombre de ces écrits sont traduits par Marcel Charbonnier, relais habituel de ces auteurs en langue française.

Homophobie et éloge de dictatures
On peut également y lire un texte à relents homophobes, « L’homosexualisme, cette idéologisation de l’intimité… », qui a pour auteur un certain Camille Loty de Malebranche, qui se présente comme un philosophe et est un habitué des colonnes de Oulala.net. Le terme « homosexualisme » n’apparaît ailleurs sur le Net que dans des publications relevant du traditionalisme chrétien et de l’extrême droite.

Mieux : un autre des habitués du site de René Balme, Serge Uleski, a publié le 12 février 2011 un article faisant la promotion d’un livre d’Alain Soral, puis le 28 avril 2012 du dernier film de Dieudonné, « L’Antisémite », réalisé avec des fonds iraniens. Rappelons que suite aux révélations du site Opération Poulpe, le Front de Gauche a désinvesti il y a quelques mois Philippe Marx, qui était candidat dans la région de Villerupt (Meurthe-et-Moselle), pour des faits similaires.

Les thèses conspirationnistes sont également à leurs aises sur Oulala.net. Les exemples sont légion. On y trouve :

•des textes faisant la promotion du mouvement techno-scientiste new age Zeitgeist ;
•des théories du complot sur le 11 Septembre diffusées par l’association ReOpen911, Thierry Meyssan ou le polémiste américain et ex-proche de Lyndon LaRouche Webster G. Tarpley ;
•des écrits dénonçant le prétendu complot du Club Bilderberg ;
•des articles de la blogueuse conspirationniste Chantal Dupille dite Eva R-sistons dont les sympathies pour le négationniste Roger Garaudy – ce « grand penseur » – sont affirmées ;
•un texte repris du complotiste d’extrême droite américain Alex Jones suggérant que l’épouse de Barack Obama serait une « illuminati » (un délire pointé par Conspiracy Watch) ;
•des articles plus que complaisants avec des dictateurs (Milosevic, Gbagbo, Kadhafi, Ahmadinejad, El-Assad), quand ils n’en font pas tout simplement la promotion sous couvert d’anti-impérialisme, et même une retranscription d’un discours d’Hassan Nasrallah, chef du Hezbollah, repris d’Al-Manar en 2006

mercredi, mai 30, 2012

LABARBARIE
DEBACHARELASSAD
ISRAËL
SEPRONONCE
POURLAPREMIEREFOIS

Source : lesechos.fr via l'Agence Reuters en ligne
le 30 mai 2012



Israël demande
une plus grande fermeté
contre Bachar al Assad




Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a appelé mercredi à une plus grande fermeté à l'encontre du président syrien Bachar al Assad, estimant insuffisantes les expulsions de diplomates syriens annoncées depuis mardi par une série de pays en représailles au massacre de Houla.

"Ces événements en Syrie obligent le monde à agir, pas seulement à discuter, mais à agir. Ce sont des crimes contre l'humanité et la communauté internationale ne doit pas rester sur la touche", a déclaré Ehud Barak lors d'un discours à Tel Aviv.
Le ministre a salué l'expulsion de diplomates syriens annoncées par plusieurs capitales occidentales, dont Paris et Washington, les qualifiant de "mesures très importantes dans la bonne direction", après la mort de plus de cent civils dans la ville syrienne de Houla.

Mais il a dit : "Je ne pense pas qu'Assad ait perdu une heure de sommeil la nuit dernière en raison du départ de ces gens (...). Il faut agir plus concrètement."
Il n'a pas précisé les mesures qu'il souhaitait voir prendre par les pays occidentaux.
Israël et la Syrie sont techniquement en guerre, mais les dirigeants israéliens critiquent rarement le gouvernement de Bachar al Assad pour la répression de civils. Quand le soulèvement a commencé l'an dernier, le gouvernement israélien n'a pratiquement pas soufflé mot.
DESRABBINS
REFORMATEURS
DEVIENNENTFONCTIONNAIRES
DELETATD'ISRAËL

Source : levif.be en ligne le 30 mai 2012



L'État d'Israël va rémunérer
les rabbins des courants réformé
et conservateur



Le gouvernement israélien va pour la première fois rémunérer des rabbins n'appartenant pas au courant ultra-orthodoxe mais aux courants réformé et conservateur, majoritaires dans la communauté juive américaine, une décision jugée mercredi "historique" par les médias.


Cette décision a été annoncée mardi par le conseiller juridique du gouvernement en réponse à une saisine de la Cour suprême par les représentants des mouvements réformé et conservateur. Jusqu'à présent, le ministère des Cultes, le Grand Rabbinat, ainsi que les conseils religieux locaux étaient entièrement contrôlés par les ultra-orthodoxes qui disposent du monopole sur les mariages et les divorces. Seuls les rabbins ultra-orthodoxes, qui ne reconnaissent pas les deux autres courants, étaient payés sur des crédits publics. Désormais, une quinzaine de rabbins réformés et conservateurs servant dans des communautés tels que des kibboutz et des mochav (villages collectivistes et coopératifs) vont recevoir leur salaire de l'État, a précisé à la radio militaire le président du mouvement réformé en Israël, Gilad Kariv. Ils ne seront toutefois pas payés par le ministère des Cultes, contrôlé par le parti ultra-orthodoxe Shass, mais par celui de la Culture et Sports. "C'est un compromis, un premier pas, mais on ne peut pas sous-estimer le fait que pour la première fois l'État a annoncé son intention de financer des rabbins réformés, comme il le fait pour des rabbins ultra-orthodoxes", a ajouté M. Kariv.
L'UNDESMEURTRIERS
DELEEZEITOUNI
POURSUITSESMEFFETS
ENFRANCE

Source : tf1.fr en ligne le 30 mai 2012
à 11h 16
sur Diasporablog à 11h 46



Impliqué dans l'accident mortel
en Israël,

il est contrôlé à 157 km/h sur l'A6




Claude Khayat a été contrôlé sur l'A6 dans le sens Paris-Lyon au volant d'une Mercedes. Il est impliqué dans l'accident de la route qui a coûté la vie à Lee Zeitouni, à Tel Aviv, en septembre 2011.


Un des deux Français impliqués dans l'accident de la route qui a coûté la vie à la jeune Lee Zeitouni, à Tel Aviv, en septembre 2011, a de nouveau été récemment contrôlé en excès de vitesse dans l'Yonne entre Paris et Lyon. Claude Khayat a été contrôlé à 157 km/h, le 18 mai, sur l'A6 dans le sens Paris-Lyon au volant d'une Mercedes, selon une source proche du dossier. Il a fait l'objet d'une mesure de rétention de son permis de conduite et son véhicule a été immobilisé.

C'est en effet la seconde fois que Claude Khayat est contrôlé en excès de vitesse depuis l'accident de Tel Aviv: en décembre 2011, alors qu'il conduisait un véhicule de location, il avait en effet été contrôlé à 156 km/h sur l'A8 dans le Var.

Ils roulaient "certainement" trop vite

Lee Zeitouni, une Israélienne de 25 ans, avait été tuée à Tel Aviv dans un accident de la route impliquant une voiture dans laquelle se trouvaient deux Français - Claude Khayat et Eric Robic - qui se sont ensuite enfuis en France. Claude Khayat a toujours répété qu'il était au volant du 4X4 qui a renversé Lee Zeitouni. Cette affaire avait soulevé une vive émotion en Israël et embarrassé la France et l'Etat hébreu, l'opinion publique israélienne réclamant l'extradition des deux suspects alors que Paris n'en a pas la possibilité juridique.

Selon leurs avocats, les deux hommes, qui se disent prêts à être jugés en France, sortaient de boîte de nuit au petit matin, roulaient "certainement" trop vite et ont renversé la jeune femme sur un passage protégé, sans lui porter secours.

mardi, mai 29, 2012

LAKABYLIE
SOEURD'ISRAËL




FERHAT MEHENNI
PRESIDENT DE LA KABYLIE :
DE RETOUR D'ISRAËL
"LA KABYLIE A TRAVERS CE GESTE
REAFFIRME SA PROPRE SOUVERAINETE
PAR RAPPORT A ELLE-MÊME"




Cette Kabylie, cette région montagneuse tout au Nord de l'Algérie, au bord de la Méditerranée, n'en finit pas, depuis près de deux siècles de réclamer, haut et fort, son indépendance. De vouloir se défaire de sa tutelle, l'Algérie. Etat qui dès sa décolonisation, n'a cessé de malmener cette région, de maltraiter ses habitants, les Kabyles.

"Liberté pour la Kabylie, éternité pour Israël". C'est ce que Ferhat Mehenni a dé déclarer au quotidien israélien de langue anglaise, The Jerusalem Post, durant la visite qu'il vient de rendre, non sans un certain enthousiasme, à l'Etat d'Israël.

Vif opposant au régime actuel algérien d'Abdelazziz Bouteflicka, Ferhat Mehenni, le Président de Kabylie y est interdit de séjour, tout en étant menacé à l'extérieur. Plus déterminé que jamais, il continue à traverser la planète pour que la cause d'une Kabylie libre, indépendante et non arabe soit pleinement entendue et partagée à travers le monde.

C'est en Israël où la cause Kabyle a reçu, à ce jour le meilleur écho, le plus sûr soutien.

De retour de ce voyage au pays de Canaan, du 20 au 24 mai 2012, Ferhat Mehenni a bien voulu accepter de répondre à mes questions.


Vous revenez d’une visite en Israël qui fait beaucoup de vagues en Algérie ? Pourquoi avez-vous fait ce choix de vous rendre dans un Etat fortement vilipendé par le monde arabo-musulman ?

La Kabylie ne se sent pas partie intégrante du monde arabo-musulman. Elle s'y refuse au nom de son identité et de ses valeurs. Un intellectuel vient de donner sur un site internet la conclusion de cette visite, et selon laquelle "la Kabylie n'est pas prête à rendre les armes". Disons qu'elle n'acceptera jamais d'être soumise. La Kabylie, à travers ce geste, réaffirme sa propre souveraineté sur elle-même. Nous préférons cultiver l'amitié entre les peuples à la place de la haine que l'on prête, à tort ou à raison, à cette nébuleuse arabo-musulmane.


Quel était le but de cette visite ? Le message que vous vouliez
transmettre ?


Notre objectif était une simple prise de contact. Israël a son siège à l'ONU, contrairement à la Kabylie du fait d'une injustice historique qu'elle cherche aujourd'hui à réparer. Nous voulons nouer desrelations d'amitié entre nos deux peuples, kabyle et Israélien.

Nous cherchons aussi des soutiens politiques et diplomatiques en mesure d'inscrire la question kabyle à l'ordre du jour de l'ONU.


Quelle importance donnez-vous à cette visite ? Qui avez-vous rencontré ? Comment avez-vous été accueilli ? Qu’attendez-vous de cette visite ?



Nous avons rencontré le Vice Président de la Kneset M. Danny Danon, des responsables au ministère des Affaires Etrangères chargés des dossiers nord-africains, et au niveau ministériel par le Ministre des Infrastructures, M. Uzi Landau. Nous attendons de cette visite une meilleure connaissance de la Kabylie de la part de nos partenaires israéliens et le développement de notre coopération culturelle et politique entre nos deux gouvernements et nos deux peuples.


Comment a été reçu cette initiative dans la communauté kabyle que vous représentez ? Avant et après votre voyage ?

La Kabylie respire enfin : cette visite est vécue par le citoyen kabyle comme une délivrance. Le peuple kabyle en est heureux et espère que cela ne va pas s'arrêter à un simple formalisme protoclaire. De notre côté, nous avons des projets. Etant donnée la qualité de l'écoute dela part de nos interlocuteurs, je peux affirmer que l'horizon est souriant.

"LA RECOONAISSANCE D'ISRAËL PAR LES PAYS ARABES FERA TOMBER LES TENSIONS ET REGLERA LA QUESTION PALESTINIENNE"

Quelle(s) observation(s) faites-vous de ce pays ? A la suite de votre visite qu’auriez-vous à dire à ceux qui s’en prennent à Israël, qui jugent de façon unilatéral le conflit israélo-palestinien ? Vous-même, votre communauté, avez-vous un point de vue sur ce conflit ?

Israël est un pays très développé. C'est un modèle sur le plan économique. Ses investissements dans la recherche scientifique et dans des pôles d'excellence font de lui une nation en avance sur la plupart du reste du monde.

Concernant le conflit qui l'oppose au monde arabe, nous pensons que la reconnaissance d'Israël par ce dernier est vitale pour la paix dans la région. Elle fera tomber toutes les tensions et réglera du coup la question palestinienne.


Le moment est venu de vous demander quelles sont les relations qui existent entre Juifs et Kabyles, en France en particulier. On sait qu’elle s’appuient sur une Histoire commune. Peut-être pourriez-vous nous faire un bref raccourci de cette Histoire.

Les Juifs cachés à la mosquée de Paris durant l'occupation nazi était le fait de Kabyles. La pratique du judaïsme s'est évanouie en Kabylie, mais les noms de clans, de familles et de villages demeurent toujours. Il serait bon d'engager des recherches universitaires pour en connaître la réalité et dessiner peut-être des perspectives. La Kabylie, en tous les cas, sacralise toutes les croyances et les respecte au plus haut point. Le serment le plus inviolable des Kabyles est de jurer "au nom de toutes les croyance".
En France, l'intolérance, l'incivisme et le refus de l'altérité dans certains quartiers nous inquiète et nous interpellent de la même manière que la communauté juive de France. Nous avons en commun l'attachement le plus fort aux valeurs de la république, loin de tout prosélytisme.


Propos recueillis
par

Bernard Koch
UNLIVRE
DEREVELATIONS
SURLEMONDEARABE
ETSESPRINTEMPS


"MENSONGES
ET MANIPULATION.

LA VERITE APRES
LE GRAND CLASH"


d'HICHAM BOUGRINE



Hicham Bougrine dénonce sur Facebook, depuis plusieurs années les nombreuses aberations, les incohérences, des régimes arabes tant à l'intérieur de leurs Etats respectifs qu'en ce qui concerne leurs visions des conflits au Proche-Orient, du conflit israélo-palestinien en particulier.

Ses observations sont d'autant plus sérieuses et à suivre avec beaucoup d'attentions qu'Hicham Bougrine les émet depuis le Maroc, sans avoir aucune responsabilité sur le plan politique.

Le seul réseau de diffusion sur lequel il s'appuie est le réseau social Facebook. Il a ainsi, non sans une certaine audace, créé le groupe des Musulmans sionistes

Sans doute, lorsque "MENSONGES ET MANIPULATIONS. LA VERITE SUR LE GRAND CLASH" lors de sa sortie en librairie, en arabe ou en français (une traduction est attendue), ces révélations feront couler beaucoup d'encre et animeront de nombreux débats.


Bernard Koch




Au nom de Dieu le Miséricordieux
Louange à Allah, Louange à Allah, bénédictions à Allah et sur ses serviteurs, et sur le Prophète Muhammad, sa famille, ses compagnons.

J'ai décidé de créer cette page pour vous faire découvrir la vérité cachée derrière les révolutions arabes que l’on appelle le « Printemps Arabe »
Cette révolution nous amène droit vers des catastrophes dans le Monde entier et sans aucun doute vers le début d’une nouvelle Guerre Mondiale, la Troisième et la Dernière. Ce sera une guerre nucléaire qui va tuer de nombreuses personnes innocentes au Moyen-Orient, en Europe et dans le Monde Occidental. La troisième Guerre Mondiale à venir ne peut pas nous échapper.

La Troisième Guerre mondiale est l'objet de mon livre qui a été écrit bien avant ses événements du « Printemps Arabes », il révèle à qui cette guerre profitera, en particulier à la guérilla des sociétés multinationales qui permettent uniquement la commercialisation et les profits que par les crimes de sang des Juifs innocents, des Chrétiens et des Musulmans tels sont leurs objectifs.
Je vais vous révéler à travers cette page et dans peu de temps à travers la lecture de mon livre basé sur la conspiration dirigée par le système politique au Qatar et en particulier par la famille régnante ainsi que sur le Hezbollah, le Hamas, les Frères musulmans, le régime de l'Arabie saoudite, le système de la Syrie, le nouveau régime de la Libye , le régime Tunisien, le régime Egyptien et une partie des régimes du Golfe, sans oublier le régime Khamenei et Khomeiny en Iran , les chiites de la région d’ Irak, en Afghanistan et au Pakistan ainsi que le rôle croissant des mouvements extrémistes Chiites et de Sunnites.

Le fil conducteur de cette page parlera de cette prochaine Guerre Nucléaire et le conflit entre l’ Inde et le Pakistan dont la Russie et la Chine ne sont pas étrangers .
Le titre de mon livre est :
La Vérité après le Grand Clash ( Le Printemps Arabe est le plus grand mensonge du 21ème Siècle).
Ce livre est rédigé en arabe, il sera également publié en français. Je tiens à souligner que ce livre ne sera pas mis en vente dans les librairies, mais uniquement sur commande à mon adresse pour toutes personnes qui souhaitera l’acquérir. Il suffira de m’en faire la demande sur mon e mail : lesionismemusulman@gmail.com .
Le Livre: La vérité après le Grand Clash ( Le Printemps Arabe est le plus grand mensonge du 21ème Siècle).

Unique dans le monde Arabe, il va révéler pour la première fois dans l'histoire des enquêtes, des études que j’ai diligentées depuis longtemps et qui sont le fruit de mes recherches me demandant beaucoup de concentrations, je précise que ce livre a été rédigé sans aide ni soutien de quiconque, il s'agit d'une recherche scientifique approfondie ce qui rend ce livre unique et inégalée. Merci à vous.

Cordialement vôtre.

Hicham Bougrine



الحمد لله رب العالمين، الحمد لله و كفى و صلى الله على عباده ممن اصطفى و على خاتم الأنبياء سيدنا محمد و على آله و صحبه و من تبعه بالهدى إلى يوم الدين.
لقد قررت إنشاء هذه الصفحة الخاصة بي لكشف الحقيقة الكاملة وراء الثورات العربية التي سميت بالربيع العربي. هذه الثورات ستجر وراءها كوارث على العالم و قد تكون هي البدايات الفعلية لحرب عالمية ثالثة و أخيرة، حرب ستكون نووية سيروح ضحيتها الكثير من الابرياء في الشرق الأوسط و أوربا و العالم الغربي. إن الحرب العالمية الثالثة قادمة و لا هروب منها.
إن الحرب العالمية الثالثة هي موضوع كتابي الذي كتبته قبل قترة من الزمن، أكشف من خلالها عن الجهات التي تريد للعالم الهلاك و الربح المادي من الحروب و خصوصا عصابات الشركات المتعددة الجنسيات التي لا شغل لهم سوى المتاجرة بدماء الأبرياء من يهود و مسيحيين و مسلمين لأهداف قدرة.
سأكشف أيضا من خلال الصفحة ما ورد في كتابي عن المؤامرة التي يديرها النظام السياسي بقطر و خصوصا العائلة الحاكمة هناك إضافة لحقيقة حزب الله و حماس و الإخوان المسلمون و نظام المملكة العربية السعودية، و حقيقة نظام سوريا و النظام الليبي الجديد و النظام التونسي و النظام المصري و بعض الأنظمة الخليجية و كذلك نظام الخميني و خامنئي بإيران و شيعة المنطقة بالعراق و أفغانستان و باكستان و الدور المتنامي للحركات الشيعية و السنية المتطرفة.
كما أن كتابي و هذه الصفحة يتحدثون عن الحرب القادمة مع باكستان النووية و الصراع الهندي الباكستاني و الدور الروسي الصيني.
هذا الكتاب أطلقت عليه اسم: الحقيقة بعد الخديعة الكبرى (الربيع العربي كذبة القرن الواحد و العشرون).
كتابي بالعربية و سينشر إنشاء الله أيضا بالفرنسية، هذا الكتاب لن يكون في المكتبات بل يرسل عند الطلب لمن يريد شراءه.
كتاب : الحقيقة بعد الخديعة الكبرى (الربيع العربي كذبة القرن الواحد و العشرون) فريد من نوعه بالعالم العربين سيكشف و لأول مرة في التاريخ عن تحقيقات و دراسات قمت بها لمدة طويلة و هو نتاج لبحث و جهد كبير قمت به بشكل فردي دون مساعدة من أحد و دون الاعتماد على مصادر إعلامية أو غيرها، بل هو بحث و دراسة علمية دقيقة لم يقم حسب علمي بها أحد من قبلن ما يعطي انطباعا أن الكتاب فريد من نوعه و لا مثيل له في المكتبات.
شكرا لكم


Hicham Bougrine

https://www.facebook.com/pages/Mensonges-Manipulations-La-V%C3%A9rit%C3%A9-apr%C3%A8s-le-Grand-CLash/260161284072950
ISRAËL
DESCONTESTATAIRES
PASCOMMELESAUTRES

Source : la depeche.fr en ligne le 29 mai 2012
à 8h 02
sur Diasporablog à 8h 53



Quand les agents du Mossad
se déguisent en Superman


Les agents secrets israéliens ont des revendications salariales, et le font savoir à leur manière. Les membres du Mossad ont engagé la semaine dernière plusieurs dizaines de comédiens déguisés en super-héros tels que Superman, Batman, Spiderman ou Flash Gordon pour qu'ils manifestent à leur place à Tel-Aviv, sous les fenêtres de leur « patron », le ministre de la Défense Ehud Barak.

Travaillant sur les dossiers les plus sensibles et les plus secrets d'Israël, ces agents du renseignement n'ont pas le droit de se rassembler, ni de montrer leur visage en public, mais réclament davantage de considération de la part des autorités face à la rudesse de leurs conditions de travail. « Ces gens donnent les meilleures années de leur vie pour leur pays » explique l'avocat des agents secrets grévistes. « Ils ne peuvent pas dire à leurs enfants quelle profession ils exercent. Ils doivent taire leur vie professionnelle à leurs futurs employeurs, ils n'ont pas de curriculum vitae, et l'État refuse de leur payer ce qu'il leur doit » poursuit-il.

Lors de cette seconde manifestation en l'espace de 3 mois, Batman brandissait un écriteau « Ehud Barak, ne renie pas l'accord que nous avons passé », tandis que Superman affichait : « nous ne sommes pas des personnages de bande dessinée ». Exigeant aussi une refonte de leur système de cotisations, les agents envisageraient d'autres attroupements du même type.

lundi, mai 28, 2012

DEMOCRATIE
ETRELGION
DEBATSUR
FRANCE-CULTURE



ISRAËL
DESRABBINS
MENACENT
DESNON-JUIFS

Source : lemonde.fr en ligne via l'AFP
en ligne le 28 mai 2012


La justice israélienne renonce à poursuivre les auteurs d'un ouvrage jugé raciste

Le procureur général de l'Etat d'Israël a indiqué dans un communiqué, lundi 28 mai, qu'il renonçait à engager des poursuites contre les auteurs d'un livre jugé raciste. Rédigé par les rabbins Dov Lior et Yaakov Yossef, ce traité de théologie très contesté, intitulé "Torah du roi", légitime l'exécution d'innocents non juifs en cas de guerre, y compris des enfants, "puisque, dans le cas contraire, ils grandiraient et nous porteraient préjudice".

Le livre affirme également que les non-juifs "sont par nature sans compassion" et que les attaques contre eux "infléchissent leurs mauvais penchants". "Dès lors que les gentils (les non-juifs) menacent l'existence d'Israël, il est permis de les tuer", dit encore ce livre, qui a été jugé contraire à l'enseignement du judaïsme et sévèrement critiqué par les autorités rabbiniques."Torah du roi" a été interdit de diffusion en Israël, et ses deux auteurs ont été interrogés par la police. Leur arrestation l'année dernière avait suscité des manifestations violentes de leurs sympathisants ultranationalistes qui avaient fait valoir la liberté d'expression et souligné que leurs chefs spirituels étaient au-dessus de la loi.

Dov Lior, rabbin de la colonie très extrémiste de Kiryat Arba, près de Hébron, est un indéfectible partisan de feu Baruch Goldstein, l'auteur du massacre de vingt-neuf Palestiniens en prière au tombeau des Patriarches, un lieu saint partagé par les juifs et les musulmans à Hébron, en 1994.

SPORT
ISRAËL
ESTENEUROPE

Source : lalsace.fr en ligne le 28 août 2012



Quand Israël devient européen


par
À Debrecen,
Serge Bastide



Malgré les obstacles, le pays commence à grappiller quelques résultats, comme ce premier titre, l’autre jour, pour Jonatan Kopelev, sur 50m dos. AFP/Ben Stansall
Depuis les années 1980, Israël fait partie de la Ligue européenne de natation. Une situation illogique qui, toute compte fait, a fait progresser les nageurs nationaux.

Tout autour du bassin fleurissent les drapeaux. Chaque pays a le sien, ils sont tous là et chacun est content. Entre l’Islande et l’Italie s’affiche l’Israël qui, depuis les années 1980, est banni de tout championnat d’Asie, son continent géographique à défaut d’être d’adoption.

« Il n’y a rien à faire, soupire Noam Zwi, président de la Fédération. Parfois, on a l’impression que les choses sont meilleures, puis elles deviennent pires encore. On a essayé d’entamer des échanges, d’inviter d’autres nations. Mais ce n’est pas facile. Cela ne se fait pas. On ne sait pas si cela va s’arrêter un jour. »

Autrefois, Israël était invité aux joutes asiatiques. Le pays s’est collé au palmarès une Coupe d’Asie de football en 1964. La compétition avait eu lieu chez elle, quatre ans plus tard, ses joueurs terminaient troisièmes, en Iran. Depuis, ses sélections sont bannies. L’Iran, les nations arabes aussi ont mis leur véto.

« Tous les pays autour ne nous aiment pas trop, constate Noam Zwi, se gardant bien de clamer tout jugement de valeur. Nous sommes pourtant en paix avec l’Egypte et la Jordanie, il y a là-bas des gens qui voudraient faire des échanges sportifs avec nous. Mais il n’y a rien. Il y aurait trop de problèmes. » Venir dans l’état hébreu serait se mettre à dos trop de monde.

« La plus proche place où l’on peut aller, c’est Chypre. » C’est là que le Onze national « reçoit » ses hôtes. « Je suis désolé de cette situation, mais je ne peux rien y faire. On essaye… Disputer une même compétition que nous serait reconnaître Israël. Pour certains c’est impossible. »

En septembre 2011, les championnats d’Europe en eau libre ont eu lieu à Eilat, aux portes du Néguev. Cette cité vient aussi d’accueillir une manche de Coupe d’Europe. Mais ce coin du monde, question de sécurité, fait peur à nombre de délégations. Dès que la sélection nationale se déplace quelque part, des mesures particulières sont prises.

Ici à Debrecen, un service d’ordre bulgare surveille les nageurs. Nul n’a envie de revivre le drame de Munich-1972. « Nous y sommes habitués. Partout, chez nous ou à l’étranger, je serais le premier à repérer une bombe. On sait où regarder et on regarde toujours partout. C’est comme ça. » Parfois, les mesures se font lourdes.

« Pour les Mondiaux de Dubaï (2010), le pays organisateurs ne voulait pas de nous. Il craignait un acte terroriste. Puis la Fina (fédération internationale) a fait pression. C’était trop : il y avait en permanence quinze policiers, on se déplaçait en bus avec deux voitures devant et deux autres derrière. Dès qu’on allait quelque part, on était suivi. On le comprend, les gens avaient tellement peur qu’il nous arrive quelque chose… »

Malgré ces obstacles, le pays commence à grappiller quelques résultats, avec ce premier titre, l’autre jour, pour Jonatan Kopelev, sur 50m dos. Tout comme l’entraîneur national, Leonid Kauffmann, il est issu de l’immigration russe. « On a un centre d’entraînement (Wingate), à 20 km de Tel Aviv où l’on a tout. Mais le sport n’est pas une priorité chez nous à cause des problèmes de sécurité. »

« Nous sommes un petit pays (8 millions d’habitants), avec beaucoup de religieux qui ne veulent pas de sport du tout, ou alors avec les femmes d’un côté et les hommes de l’autre. » À Debrecen, la sélection présentait seize nageurs, dont deux filles. « On devient meilleur, vous allez voir à Londres, on aura des médailles. Venir en Europe nous permet de progresser parce que le niveau y est plus fort. »

Et si l’Israël avait le choix entre disputer le championnat d’Asie ou l’Européen ? « On resterait en Europe. En plus, en terme de déplacements, c’est souvent plus près. »
LECHRONIQUEUR
JUIF
ERICZEMMOUR
PORTE-VOIX
DELAFRANCERACISTE
SOUTENUPARLAPRESIDENTE

DUFRONTNATIONAL

Source : la newsletter de liberation.fr
diffusée le 28 mai 2012



Marine Le Pen apporte son soutien
à Eric Zemmour



La présidente du Front national Marine Le Pen a apporté dimanche son soutien à Eric Zemmour. Le chroniqueur est accusé par le Mrap et SOS Racisme d’avoir tenu sur RTL des propos «racistes» et «machistes» à l’encontre de la ministre de la Justice Christiane Taubira.

Le site de L’Express assure que la station aurait décidé «depuis plusieurs semaines» d’évincer de la tranche matinale le chroniqueur aux opinions droitières, déjà condamné pour provocation à la discrimination raciale. Sollicités par l’AFP, RTL et Eric Zemmour n’ont pas souhaité commenter cette information.«Si l’information se confirme, le débarquement d’Eric Zemmour de la station de radio RTL constituerait une grave atteinte au pluralisme des opinions dans les médias», déclare dans un communiqué la leader du parti d’extrême droite.

Mercredi, le chroniqueur a provoqué une nouvelle polémique en s’en prenant à Christiane Taubira, dont il fustige les choix de faire voter rapidement une nouvelle loi réprimant le harcèlement sexuel et de supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs. «En quelques jours, Taubira a choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues, sont dans le bon camp à protéger, les hommes blancs dans le mauvais», avait dit Eric Zemmour. Il a aussi reproché à la garde des Sceaux de se montrer «douce et compatissante, compréhensive», comme «une maman pour ses enfants, ces pauvres enfants qui volent, trafiquent, torturent, menacent, rackettent, violentent, tuent aussi parfois».

Le Mrap s’était dit «scandalisé» par cette «chronique haineuse, raciste et misogyne». SOS Racisme avait dénoncé la «haine quotidienne» distillée par l’intéressé avec «la sollicitude de RTL».

Pour Marine Le Pen au contraire, Eric Zemmour «par ses prises de position (…) représente une forme de quasi-dissidence vis-à-vis des élites autoproclamées du PAF et des éditorialistes alignés sur une bien-pensance convenue. Pour cette raison, il entre souvent en résonance avec les Français». «Avec quelques autres, Eric Zemmour dénote dans un milieu médiatique français déjà très monolithique du point de vue des expressions et des idées, et déjà très déconnecté des aspirations de nos compatriotes», insiste-t-elle.

Zemmour doit par ailleurs comparaître mardi devant le Tribunal correctionnel de Paris pour diffamation envers Patrick Lozes, président du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN). Ce dernier lui reproche de l’avoir accusé fin 2008, sur la base de propos qu’il nie avoir tenus, de préférer la «solidarité raciale» à la «solidarité nationale».

dimanche, mai 27, 2012

65èFESTIVALDECANNES

PALME D'OR


"AMOUR"

Réalisateur :
MICHAËL HANEKE

Distribution :

Emmanuelle Riva
Jean-Louis Trintignant
Isabelle Huppert




DEBAT
L'ISLAM
RELIGIONINCOMPRISE
DESFRANCAIS

Source : lemonde.fr en ligne le 27 mai 2012



Pourquoi la phobie de l'islam
gagne du terrain


Par
Frédéric Joignot


Le Pew Research Center établit à 6 % le nombre de personnes supposées musulmanes (de par leurs parents) dans l'Europe de 2010, soit 44,1 millions. Les projections montent à 8 % en 2030.


Nous sommes sur le plateau de France 2, le 22 avril, au soir du premier tour de la présidentielle. Les résultats tombent. Les Français ont crédité Marine Le Pen de 17,9 %. Exalté, le porte-parole du Front national, Gilbert Collard, annonce la couleur : "On est la nouvelle droite ! C'est vrai que Nicolas Sarkozy, ça paraît bien fini." Justifié dans ses prises de position par la surenchère du président sortant sur l'immigration et l'islam, réunissant 6,4 millions de voix, le FN se pose en parti d'alternance. Il se prépare à affronter l'UMP en multipliant les triangulaires aux législatives. Il en a les forces. Marine Le Pen est arrivée première ou deuxième dans 116 circonscriptions sur 577, dépassant les 25 % dans 59 d'entre elles.

Ce succès de l'extrême droite, sa conversion en une "droite nationale" rejetant, au moins en paroles, "les formes de xénophobie, de racisme et d'antisémitisme", tout en faisant de la lutte contre l'immigration musulmane son cheval de bataille, fait écho à la percée dans toute l'Europe de formations politiques similaires. Citons le Parti du peuple danois, le Parti pour la liberté néerlandais, le FPÖ et le BZÖ autrichiens, les Vrais Finlandais, le Parti du progrès norvégien, le flamand Vlaams Belang, Droit et Justice en Pologne, Ataka en Bulgarie, la Ligue du Nord en Italie, les Démocrates en Suède, l'Union démocratique du centre (UDC) en Suisse. Tous ces partis dépassent aujourd'hui les 5 % des suffrages, quand ils n'atteignent pas 25 %.

Selon le spécialiste de l'extrême droite Jean-Yves Camus, ces formations incarnent l'émergence d'une "nouvelle droite radicalisée". Leurs programmes oscillent entre deux philosophies très différentes qui s'opposent sur l'économie et les moeurs. Certains, comme le FN, prônent un "nationalisme social ", explique Dominique Reynié, de la Fondation pour l'innovation politique. Ils sont eurosceptiques, contre la monnaie unique, ils critiquent la mondialisation, s'en prennent au capital, disent défendre les sans-grade. D'autres, comme le Parti pour la liberté de Geert Wilders, aux Pays-Bas, défendent un "libéral populisme", constate Jean-Yves Camus. Ils défendent l'Europe, le libéralisme, la laïcité et la liberté des moeurs.

Tous ces partis, cependant, comme le constate le politologue autrichien Anton Pelinka, se retrouvent sur un point : une critique virulente de l'islam et du multiculturalisme. Ils "jouent démagogiquement la carte qui consiste à dénoncer l'immigration musulmane pour rallier les perdants de la mondialisation".

Le plus radical est Geert Wilders (16 % des voix aux législatives de 2010, aux Pays-Bas) qui considère l'islam non comme une religion mais comme "une idéologie fasciste", homophobe, profondément sexiste. Dans son film Fitna ("Discorde" en arabe), il compare le Coran à Mein Kampf - ce qui lui a valu d'être interdit de séjour au Royaume-Uni - et appelle les musulmans d'Europe à abjurer leur foi. Il préconise l'arrêt de toute immigration ainsi que l'expulsion des Pays-Bas de tout musulman coupable de délit.

"LES BONS ET LES MAUVAIS FRANÇAIS"

Un des textes de Geert Wilders circule sur "Paroles de France - Le Forum des patriotes avec Marine Le Pen" (où il est par ailleurs traité de "sioniste de merde"). On y lit sa description des banlieues : "C'est le monde des têtes couvertes d'un foulard, où souvent les femmes circulent couvertes d'un semblant de tente, avec une poussette de bébé et une traînée d'enfants. Leurs maris, ou propriétaires d'esclaves, si vous préférez, marchent trois pas devant elles. C'est un monde avec des mosquées à tous les coins de rue. Les boutiques ont des enseignes que vous ne pouvez pas lire et vous aurez du mal à y trouver des traces d'activité économique. Ce sont des ghettos musulmans contrôlés par des fanatiques religieux."

En Norvège, Carl Hagen, dirigeant du Parti du progrès (FrP), déclarait en 2005 : "Les musulmans ont, de la même manière qu'Hitler, depuis longtemps dit les choses clairement. Sur le long terme, leur but est d'islamiser le monde. (...) Ils sont maintenant en Europe." En Suisse, qui compte 4 % de musulmans, Oscar Freysinger, de l'UDC, a dénoncé "l'islamisation rapide du pays" et lancé avec succès le mouvement antiminaret.

Aux journées d'été du FN, en 2011, Marine Le Pen a déclaré que "l'arrivée massive, en un temps très bref, vingt ou trente ans, de femmes et d'hommes ayant pour une très grande majorité une culture très différente de la nôtre rend toute assimilation inopérante, voire impossible". Elle prône l'arrêt de toute immigration du Sud, mais aussi "l'inversion des flux migratoires". Ce qui fait dire à Jean-Yves Camus : "Parler d'inversion, c'est appeler à expulser des Français d'origine immigrée. Il faut qu'ils soient clairs ! C'est une logique d'affrontement entre bons et mauvais Français."

Plusieurs intellectuels, dans des ouvrages, des conférences ou sur Internet, portent ce mouvement anti-islam radical. Celui qui ouvre la voie, en 1996, est le politologue américain Samuel Huntington, avec son livre Le Choc des civilisations, paru en français en 1997 (Odile Jacob), dans lequel il présente la culture islamique comme un ensemble unifié, n'évoluant pas, répugnant à s'ouvrir aux influences extérieures. A la suite d'Huntington, plusieurs essais décrivent une opposition frontale entre l'Occident et le monde arabo-musulman. La plupart parlent d'une bataille de valeurs et de l'intelligence, où l'islam incarne l'intolérance et un passé rétrograde face à un Occident démocratique.

Certains mettent l'accent sur le fait que l'islam menace l'Europe. En 2006, l'essayiste britannique Bat Ye'or prévient dans Eurabia. L'axe euro-arabe (Jean-Cyrille Godefroy) que l'Union européenne sera bientôt absorbée par un monde arabe expansionniste du fait d'une immigration arabe massive voulue par l'élite multiculturelle. On retrouve cette description d'un islam conquérant, autoritaire, envahissant l'Europe, chez de nombreux essayistes : Daniel Pipes, Ayaan Hirsi Ali, Melanie Phillips, Mark Steyn, Bernard Lewis, Bruce Bawer ou Robert Spencer, directeur du site Jihad Watch.

La féministe italienne Oriana Fallaci, auteur de La Rage et l'Orgueil (Plon, 2002), déclare en 2006 au journal Corriere della Sera : "Cela fait quatre ans que je parle du nazisme islamique, de la guerre à l'Occident, du culte de la mort, du suicide de l'Europe. Une Europe qui n'est plus l'Europe mais l'Eurabia, qui, avec sa mollesse, son inertie, sa cécité et son asservissement à l'ennemi, est en train de creuser sa propre tombe." Toute cette pensée a été digérée par Anders Breivik, qui a affirmé vouloir prévenir le monde de cette arrivée imminente de l'"Eurabie" en commettant ses attentats, en 2011, qui ont fait 77 morts et 151 blessés.

L'ouvrage le plus synthétique sur la dangerosité de l'islam reste l'enquête du journaliste américain Christopher Caldwell, Une révolution sous nos yeux. Comment l'islam va transformer la France et l'Europe (Toucan, 2011). C'est devenu la bible de la nouvelle droite. Que dit-il ? Les musulmans envahissent l'Europe grâce à leur natalité galopante alors que les naissances des Européens s'effondrent à "1,3 enfant par femme". Il prédit que l'Italie va perdre, d'ici à 2050, la moitié de sa population autochtone. Que 17 % à 20 % des Pays-Bas seront musulmans. Que "les étrangers" représenteront entre 20 % et 32 % de la population européenne.

6 % DE PERSONNES
SUPPOSÉES MUSULMANES
EN EUROPE EN 2010


Nombre d'études, réalisées dans des pays différents, contestent ces chiffres. Celle du Pew Research Center, un think tank américain, établit à 6 % le nombre de personnes supposées musulmanes (de par leurs parents) dans l'Europe de 2010, soit 44,1 millions. Les projections montent à 8 % en 2030. Le rapport précise que toutes les prédictions d'une Europe à majorité musulmane ("Eurabie") sont sans fondement.

Dans Le Rendez-Vous des civilisations (Seuil, 2007), les démographes Youssef Courbage et Emmanuel Todd montrent que la fécondité des pays musulmans chute partout. En Algérie, en 2005, les femmes se marient à 28 ans, et ont en moyenne 2,4 enfants. Au Maroc, 2,2 enfants. En Tunisie, 2,1 enfants, comme en France. La natalité des musulmanes européennes recule aussi - 2,9 enfants par Marocaine aux Pays-Bas, 1,9 pour les Turques - et finit par rejoindre celle des Européennes. Une enquête du journal britannique Financial Times conclut : "L'islamisation, et a fortiori la charia, n'est pas une perspective envisageable grâce à une poussée démographique." Les spécialistes de l'Institut national d'études démographiques (INED) arrivent à la même conclusion pour la France : en 2010, 2,1 millions de personnes se sont déclarées musulmanes pratiquantes en France - pour 63 millions d'habitants.

Une autre raison expliquerait la montée d'un sentiment anti-islam en Europe : la contamination des musulmans par l'extrémisme islamiste et le salafisme djihadiste. C'est la conviction de Christopher Caldwell, qui cite notamment la France. Et qui ne manquera pas de faire référence à Mohamed Merah, l'assassin de Toulouse et de Montauban, qui se disait "salafiste".

Mohamed Merah, il est vrai, a été en partie formé dans des camps, en Afghanistan. Mais il apparaît isolé. Bernard Squarcini, patron de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), a émis des doutes sur l'existence d'un réseau salafiste français violent. Son passage à l'acte, dit-il, relèverait "davantage d'un problème médical et de fanatisme que d'un parcours djihadiste". Il serait plutôt "un loup solitaire".

Le sociologue Samir Amghar, de l'Ecole des hautes études en sciences sociales, cite les renseignements généraux dans son livre Le Salafisme d'aujourd'hui (Michalon, 2011) : les salafistes seraient entre 12 000 et 15 000 en France, dont 95 % de "piétistes", c'est-à-dire apolitiques, légalistes, partisans d'une foi rigoureuse, de l'abattage halal strict et du port du hidjab (le voile traditionnel, qui n'est pas la burqa). Quant aux salafistes révolutionnaires, ils seraient ultraminoritaires et très surveillés. "C'est aujourd'hui une sorte d'anachronisme historique de voir un individu se réclamer du djihad", explique Samir Amghar.

Reste qu'un seul assassinat, même condamné par les musulmans français, qui vient s'ajouter à toutes ces informations qui nous parviennent sur la place prise par l'intégrisme dans les pays du "printemps arabe", permet à l'extrême droite d'entretenir un sentiment de peur et d'attirer une partie de l'opinion - Marine Le Pen était à 13 % dans plusieurs sondages avant l'affaire Merah. Elle a déclaré aussitôt après, le 25 mars, à Nantes : "Ce qui s'est passé n'est pas l'affaire de la folie d'un homme ; ce qui s'est passé est le début de l'avancée du fascisme vert dans notre pays."

Pour le politologue Olivier Roy, spécialiste de l'islam, les deux discours extrémistes - l'anti-islamiste (Anders Breivik) et le djihadiste (Mohamed Merah) -, tous deux partisans d'un clash des civilisations, se répondent et s'amalgament en une "prophétie autoréalisatrice". Une logique de guerre, à laquelle l'opinion n'est pas insensible.

Beaucoup d'intellectuels issus de l'immigration sont choqués par cette logique, réductrice mais efficace, développée par Christopher Caldwell et reprise par les nouvelles droites européennes, qui vise à opposer un bloc identitaire musulman et un bloc chrétien. Une logique, aussi, qui considère tous les immigrés, leurs enfants, les nouvelles générations, quels que soient leur milieu social et leur manière de vivre, comme de potentiels "islamistes" actifs.

L'anthropologue des religions Malek Chebel, né en Algérie, auteur d'un Manifeste pour un islam des Lumières (Hachette, 2004), s'en inquiète : "Caldwell et Marine Le Pen passent sous silence les milliers de musulmans éduqués, les cadres, les médecins, les ingénieurs, les militants politiques et syndicaux, les étudiants, la "beurgeoisie"." Il voit dans cet acharnement une résurgence de la colonisation, le retour de conceptions racistes déguisées sous un habillage culturel. Car dans le concert européen, la France tient une position particulière : en raison de la guerre d'Algérie, l'Arabe n'est pas dans l'Hexagone un étranger comme les autres, mais porteur de phobies plus ou moins conscientes.

ANACHRONISME

Malek Chebel considère également cette islamophobie comme d'un autre temps, incapable de penser la pluralité des musulmans des années 2010. "La plupart des pays musulmans de la zone asiatique, les plus peuplés, vivent un islam apaisé, affirme-t-il. S'il y a en Orient ou au Pakistan des groupements de talibans anachroniques, je ne vois pas une planète musulmane à feu et à sang. Je vois aussi partout des exemples concordants d'une modernisation. Partout, la jeunesse proteste, clame son impatience de voir les structures fossiles bouger ; plus aucun despote ne peut conduire son peuple sans être contesté, plus aucun démagogue religieux ne peut se prévaloir de son lien unique à Dieu quand tout le monde "tweette" et "skype"."

Consultons par exemple Salamnews ("La Paix"), le nouveau site des jeunes musulmans français modernistes. Leur ligne éditoriale : "Rester fidèle aux principes laïques et républicains de la France tout en étant ouvert aux réalités multiculturelles." Leurs pages "beauté", présentant les stars françaises d'origine africaine, vaut le détour. Selon eux, la confrontation des traditions musulmanes et de la modernité européenne secoue les nouvelles générations.

Ces voix, qui veulent mettre en avant un islam ouvert, sont face à une difficulté : comment imposer dans l'opinion ce que vivent une immense majorité de musulmans, plutôt qu'une extrême minorité ? On a un bon exemple de ce casse-tête avec deux films récents montrant le basculement de musulmans vers l'action violente, en France et au Maroc : La Désintégration (2011), de Philippe Faucon, sorti en salles en février, et Les Chevaux de Dieu, de Nabil Ayouch, qui vient d'être présenté au Festival de Cannes. Ces deux films racontent, à leur façon, comment de jeunes musulmans, en butte au chômage, au racisme et à la pauvreté, plongent dans l'action violente salafiste. Des cas rarissimes, que l'extrême droite pourrait récupérer. Aussi, la rédactrice en chef du site Salamnews, lors d'un débat à Sciences Po, a critiqué La Désintégration, avec cet argument : "Il y a des milliers de jeunes musulmans français qui se voient refuser des stages, mais ils ne commettent pas des attentats !"

La dénonciation virulente de l'islam et le succès des partis d'extrême droite doivent enfin beaucoup à une réalité dérangeante : la difficile cohabitation entre immigrés et Français dans les quartiers pauvres et les cités. Pour l'expliquer, les responsables politiques de gauche et de droite évoquent avec raison l'urbanisme dégradé et la désocialisation. L'extrême droite, elle, met surtout en avant une promiscuité non désirée, les gestes d'incivilité, les modes de vie différents, le port du hidjab, les agressions verbales, le rejet culturel. Et elle fait mouche.

L'équipe du sociologue Pierre Bourdieu a constaté les difficultés de la cohabitation dans sa grande enquête sur La Misère du monde (Seuil, 1993), où nombre des témoignages de Français expriment la sensation d'être exilé chez soi. Ecoutons Mme Meunier parler de ses voisins arabes : "Ça va et ça vient et ça n'arrête pas. C'est toujours une marmaille de gosses. Ça braille, ça pleure. (...) Même les voitures, quand elles passent, c'est dangereux. C'est dangereux pour tout le monde. (...) Mais quand on leur dit, ça leur plaît pas. Ils ne sont pas contents. Ils crient que c'est du racisme. (...) Ce ne sont pas les parents les pires. Ce sont les jeunes, leurs enfants. Eux peuvent tout se permettre ; ils sont grossiers, ils sont haineux, leur regard est méchant. (...) Ils me foutent la trouille." Pendant ce temps, sur un autre palier, une jeune femme arabe se plaint de l'arrogance de sa voisine : "Elle trouve tout à fait normal de lâcher son chien dans le jardin. Le jardin est à elle, me dit-elle. C'est sa manière de me dire : "La France, elle est à moi" ; c'est sa France. Nous, les Arabes, nous ne sommes pas de cette France. Elle ne nous appartient pas."

Dans Les Immigrés de la République (Seuil, 2010), Philippe d'Iribarne, spécialiste des relations interculturelles, citant la phrase fameuse de Jacques Chirac sur "les bruits et les odeurs", rappelle combien les émanations des cuisines inconnues, les radios, les manières de parler participent de "l'univers familier" ; et combien celui-ci peut devenir invivable quand personne ne fait d'efforts.

De nombreuses études racontent la difficulté à vivre ensemble de gens venant d'univers éloignés, ne partageant pas les mêmes habitus, la même religion, parfois la même langue. La façon dont les femmes et les homosexuels sont traités par certains musulmans - l'homophobie gagne en banlieue - est également exploitée par l'extrême droite. Bien sûr, là encore, il existe des contre-exemples, nombre d'expériences de cohabitation qui se passent bien grâce à l'action d'associations, de comités de quartier, de mairies actives. Mais on le sait moins.

Le sociologue américain Edward T. Hall (1914-2009) était le grand spécialiste de la "proxémique" : l'étude des variations des distances sociales et du sentiment d'univers privé dans les différentes cultures. Dans La Dimension cachée (Seuil, 1984), il faisait la comparaison entre la distance physique qu'instaurent deux Anglais à l'arrêt de bus avec l'inéluctable bousculade du Caire. Il était persuadé que l'entassement humain dans les cités, sans considération culturelle et ethnique, sans sentiment de sécurité pour chacun, était pathologique. Il bataillait pour que les architectes travaillent avec des psychologues et des ethnologues, s'intéressent aux conflits interculturels, pour éviter le chaos relationnel dans les cités. Pour lui, la politique de la ville et l'urbanisme social sont décisifs.

En 2007, Fadela Amara annonçait un "plan des banlieues". Elle posait de bonnes questions : où loger les nouveaux immigrés, quels "lieux de vie" pour les jeunes, comment faciliter l'insertion d'entreprises en banlieue... Ce plan a fait long feu. En avril, à Vaulx-en-Velin (Rhône), François Hollande a appelé à "moins d'incantation" et à "faire davantage en matière d'éducation, de services publics, de logement et d'emploi dans les quartiers populaires". C'est un peu court au regard de l'affrontement annoncé par une nouvelle droite décidée à en découdre avec l'islam.

Allez voir "Les 4 vérités", le blog de Rémi Carillon, candidat FN dans les Hauts-de-Seine. On y trouve cet appel : "Contre l'islam, la méthode forte." C'est-à-dire ? "L'objectif sera de démontrer que le "vivre ensemble", sous-entendu "avec la charia", est une utopie vouée à l'échec. La seconde étape sera de demander aux Français de choisir, par référendum, entre deux solutions, toutes deux radicales et opposées : 1) La France cède à l'islam (adaptation systématique de notre loi à la charia), en échange d'une paix durable. 2) L'islam cède à la France (expulsion pure et simple des musulmans de France vers leurs pays d'origine), quitte à provoquer une guerre civile."

Frédéric Joignot




Pour en savoir plus

-Extrémismes en France : Faut-il en avoir peur ? de Jean-Yves Camus (Milan, 2006).
-Une révolution sous nos yeux. Comment l'islam va transformer la France et l'Europe de Christopher Caldwell (Toucan, 2011).
-Le choc des civilisations de Samuel Huntington (Odile Jacob, 1997).
-Manifeste pour un islam des lumières de Malek Chebel (Hachette, 2004).
-La misère du monde de Pierre Bourdieu (Seuil, 1993).
-Le langage silencieux d'Edward T. Hall (Seuil, 1984).

Et aussi

-La Désintégration de Philippe Faucon (DVD, Pyramide).
EGYPTE
ELECTIONS2012
LESFRERESMUSULMANS
ENTÊTEDU1er TOUR
NONTPASLINTENTION
DEROMPRE
AVECISRAËL

Source : tf1.fr en ligne le 26 mai 2012



Les Frères musulmans
ne dénonceront pas le traité de paix,
dit Carter




Les Frères musulmans pourraient chercher à faire modifier, mais en aucun cas à dénoncer le

traité de paix signé en 1979 entre l'Egypte et Israël, a déclaré samedi l'ancien président américain Jimmy Carter.

Alors que les premiers résultats placent en tête du premier tour de la présidentielle le candidat des Frères musulmans, Mohamed Morsi, Jimmy Carter, 87 ans, a déclaré avoir eu de

longues discussions cette semaine en Egypte avec de hautes personnalités de la confrérie. "Mon avis est que le traité ne sera pas modifié de façon unilatérale", a dit Carter lors d'une conférence de presse au Caire.

Les résultats officiels du premier tour sont attendus pour mardi, mais selon des décomptes officieux, Mohamed Morsi et l'ex-Premier ministre Ahmed Chafik, favori de l'armée et de la

minorité copte, devraient s'affronter lors d'un second tour les 16 et 17 juin.
UNNOUVEAU
"PRINTEMPSARABE"
AUMAROC

Source : romandie.com via l'AFP en ligne
le 27 mai 2012


Maroc:
Manifestation monstre
pour améliorer la situation sociale



Casablanca



Des dizaines de milliers de personnes manifestaient dimanche à Casablanca contre le gouvernement islamiste pour réclamer une amélioration de la situation sociale, a constaté un journaliste de l'AFP.

Il s'agit de la plus importante manifestation hostile au gouvernement islamiste dirigé depuis janvier dernier par Abdelilah Benkirane. Ce gouvernement a été formé après les élections de novembre 2011 qui ont été marquées par une nette victoire de sa formation, le Parti justice et développement (PJD).

Il y a plus de 50.000 personnes (ndlr, près la moitié selon un responsable de la police) qui manifestent pour appeler le gouvernement à ouvrir un dialogue véritable face à la tension sociale de notre pays, a indiqué à l'AFP Hassan Tariq, un député de l'Union socialiste des forces populaires (USFP, opposition parlementaire) présent à la manifestation.

Il y a un message d'unité syndicale et un message clair au gouvernement Benkirane pour qu'il clarifie sa stratégie gouvernementale, a-t-il dit.

Cette manifestation s'est déroulée à l'appel de la Confédération démocratique du Travail et la Fédération démocratique du Travail, deux syndicats proches de l'USFP.
FINDEPARTIE
POUR
ERICZEMMOUR
PORTE-VOIX
DELAFRANCERACISTE

Source : nouvelobs.com en ligne le 27 mai 2012




Eric Zemmour débarqué
de la matinale de RTL
à la rentrée ?




Le chroniqueur polémiste Eric Zemmour ne devrait pas être de retour dans la matinale de RTL à la rentrée de septembre, rapporte le site de L’Express. La cause de ce départ? Les saillies verbales de Zemmour et la volonté de la station de repositionner sa ligne éditoriale.

Mercredi dernier, dans sa chronique, Zemmour avait fustigé Christiane Taubira. Pour lui, la nouvelle garde des Sceaux “a choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues, sont dans le bon camp à protéger, les hommes blancs dans le mauvais”. Les réactions ne s’étaient pas faites attendre: dans un communiqué, le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) s’est dit “scandalisé par la chronique haineuse, raciste et misogyne” du chroniqueur. Et SOS Racisme, dans une tribune publiée dans Le Monde de vendredi, dénonçait “haine quotidienne obligeamment permise par la sollicitude de RTL à l’endroit de ce personnage”.

En février 2011, Eric Zemmour avait été condamné pour provocation à la discrimination raciale pour avoir notamment dit à la télévision “que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes”.

La décision de ce départ de la matinale aurait été prise depuis plusieurs semaines par la direction de la radio, bien avant l’incident Taubira, toujours selon L’Express. Mais, pour ne pas totalement écarter Eric Zemmour de la station, il lui aurait été proposé d’intervenir le week-end.

samedi, mai 26, 2012


VIVEZ 100% ISRAËLAPARIS
A TRAVERS
SA CULTURE
ET SES ARTISTES


TEL-AVIV
CAPITALE DE LA VIE



En mars 2012 a débuté « l’Année des Arts » de celle que l’on surnomme « la ville qui ne dort jamais ». En un siècle, Tel-Aviv, petite ville de la banlieue de Jaffa, est devenue ce que beaucoup s’accordent à dire « Un petit New York » tellement la vie culturelle y est intense. Barcelone eut cette primeur il y a une dizaine d’années de se voir décerner la palme du nouveau lieu où il faut être.

Tel-Aviv se voit aujourd’hui distinguée de véritable ville d’Europe en Orient et sa vie nocturne n’a rien à envier au fameux triangle New-York-Londres-Paris. Nos yeux et nos oreilles gourmands de découvertes et d’émotions se tournent désormais vers elle.

Rien d’étonnant par conséquent à ce que Paris s’y intéresse et ouvre ses portes, dans le cadre de cette année des Arts de Tel-Aviv, au Festival 100% Tel-Aviv à Paris qui a pour seule ambition de vous faire découvrir la richesse artistique foisonnante de cette ville de la nuit, de vous donner à vous émouvoir de découvertes, qui pour la plupart viendront poser leurs valises pour la première fois à Paris.

100% TLV: Jazz
5-7 juin 2012


La nouvelle génération du jazz israélien est à Paris. Trois clubs parisiens (le Duc des Lombards, le Sunside et le Baiser salé) accueilleront une petite dizaine de formations, et offriront au public parisien l’occasion de découvrir des artistes qui pour la plupart s’y produisent pour la première fois: Itamar Erez et Adama Ensemble, Amos Hoffman Quartet, Avi Leibovich Orchestra, Omri Mor Trio et bien d’autres.



100% TLV:
9 vidéastes israéliens à la MEP
Du 6 juin au 15 juillet


La Maison Européenne de la Photographie (MEP) présente « Là -Bas », une exposition de vidéos de neuf artistes israéliens avec Yael Bartana, Nir Evron, Talya Keinan, Daniel Landau, Sigalit Landau, Nira Pereg, Tom Pnini, Tamir Tzadok, Rona Yefamn.
« Les neuf artistes présentés dans « Là-bas » sont issus de cette société plurielle traversée par de multiples débats où chacun peut exprimer un point de vue singulier d’une culture commune. Ainsi, l’exposition propose au public français de se rendre « Là-bas »… »


100% TLV: « K.O à Tel-Aviv »,
une B.D par Asaf Hanuka

A partir de 29 mai 2012


A l’occasion de la parution de sa nouvelle bande dessinée « K.O à Tel-Aviv » qui paraît le 30 mai 2012 aux éditions Steinkis, Asaf Hanuka, dessinateur et illustrateur renommé, vient en France entre le 29 mai et le 5 juin pour une tournée en librairies.
Comment peut-on être israélien ? Comment est-il possible de vivre dans un pays perpétuellement en guerre, dont on parle au 20 heures comme de l’un des endroits les plus dangereux du monde ?
Cliché pour cliché, parallèlement, Tel-Aviv s’affiche comme une métropole vibrante gorgée de lumière où coule le plaisir et où la scène artistique est l’une des plus brillantes au monde, une Sin City qui nargue la sainte Jérusalem.
En savoir plus

100% TLV:
romances séfarades aux Invalides
Lundi 18 juin 2012 à 20h00


Le monde magique de la musique ladino et espagnole arrive aux Invalides pour un concert exceptionnel, « Romances judéo-espagnoles », avec la guitariste Liat Cohen et la chanteuse Keren Hadar.
Au programme, des œuvres d’Akiva, Ben-Moshe, Albeniz, De Falla, Jose.
En savoir plus

100% TLV:
Axum fait la Fête de la Musique
Jeudi 21 juin 2012 à 20h00


Comme chaque année, le Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme (MAHJ) nous invite à célébrer la Fête de la Musique avec beaucoup de groove et de fun. Sur scène, le groupe israélien « Axum »- un mélange de Reggae et Hip-Hop, de style oriental, à ne pas manquer !

En savoir plus

100% TLV:
TYP la sensation de la scène électro
Vendredi 22 juin 2012 à 20h00

Après leur show case au 15-15 le mois dernier, The Young Professionals (TYP) revient à Paris pour un concert live exceptionnel à la Gaîté Lyrique.
The Young Professionals c’est la rencontre en 2011 de deux musiciens israéliens, Ivri Lider et Johnny Goldstein, avec la sortie de leur album conceptuel « 9 :00 to 17:00, 17:00 to Whenever » qui retrace une journée, du réveil au dancefloor, chaque morceau représentant un moment clé de la journée.
En savoir plus





100% TLV:
Scènes ouvertes à l’insolite
avec Yaël Rasooly

Du 7 au 10 juin 2012

Le Théâtre de la Marionnettes à Paris accueille pour sa 9ème édition le spectacle « La Maison près du Lac » avec Yaël Rasooly et Yaara Goldring, dans le cadre de leur Festival « Scènes Ouvertes à l’Insolite ».
Il n’y a pas si longtemps, en Europe centrale, trois sœurs doivent se cacher dans une petite chambre froide et vide pour attendre le retour de leur maman. Plus la nuit s’épaissit autour d’elles, plus elles s’efforcent de maintenir le semblant de vie qu’elles menaient jadis en se réfugiant dans un étrange jeu de faux-semblants.
SOUVENIR,
SOUVENIR

Source : vinylmusique.fr



JUIFS/ARABES
QUANDLACULTURE
DEPASSELESPREJUGES




UNE SUGGESTION DE
:

BENAMEUR LARBI
Président des Facebookers marocains



LAKABYLIE
PRESENTE
ENISRAËL

Source : tarmute.info en ligne le 26 mai 2012



Soutenons tous la Kabylie,
cet état libre englouti par Alger !



Azzeddine Sadki


Le président du gouvernement provisoire de la Kabylie, ANAVAD monsieur Ferhat Mehenni et son ministre des affaires étrangères monsieur Lyazid Abid vient d’effectuer une visite en Israël. Visite qui a suscité une satisfaction du peuple Kabyle, et a été applaudi par de nombreux observateurs, en dépit de la sensibilité de l’état hébreu , cette visite a permis de mettre la lumière sur les souffrances du peuple Kabyle, sur son combat pour son indépendance et la constitution d’un état libre .



26/05/2012 - 12:49 mis a jour le 26/05/2012 - 12:37 par Azzeddine Sadki

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères algerien dans une déclaration aux relents antisémites et anti kabyles a qualifié le voyage de « projets scélérats visant à attenter à l’Unité Nationale. Sur les réseaux sociaux tweeter et facebook, l’information de cette historique visite est très largement évoquée. Les internautes partagent largement les liens des articles de journaux et de sites de références, commentant tout au long , et s’accordant presque tous sur le devoir que doivent avoir tous les hommes libres et épris de justice pour soutenir le peuple Kabyle jusqu’à son indépendance . Déjà, durant les élections législatives du 10 Mai passé, il y a eu un rejet massif en Kabylie dont le peuple ne se sent pas concerné par les pièces théâtrales de mauvaise facture montées de toute pièce par ceux qui se sont accaparés le pouvoir et se sont appropriés les droits des minorités luttant pour leur liberté et leur autonomie.

Dans une déclaration transmise par SIWEL, agence Kabyle d’information et reprise par la presse internationale, les sites internet, le président du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) déclare que « le rejet massif en Kabylie des législatives algériennes du 10 Mai 2012 doit constituer le catalyseur d’une désobéissance héroïque qui permettra à la nation kabyle de se construire officiellement sur son territoire historique ».

Il a ajouté que « l’Algérie vient encore une fois de se ridiculiser à la face du monde. Ni le “tintamarre” du premier vizir Ouyahia, ni les menaces de la “vague verte” n’ont convaincu les électeurs d’aller voter. Précisant que « quels que soient les chiffres que les laboratoires du système élaboreront dans leurs officines, ils ne sauront convaincre le citoyen kabyle et algérien de la régularité de la mascarade de ce 10 mai ».

« Afin de crédibiliser son simulacre de scrutin, le régime raciste d’Alger à envoyé ses escadrons de militaires stationnés en Kabylie et même des citoyens résidant dans d’autres régions pour voter en Kabylie et gonfler le taux de participation. Il n’empêche que malgré ce trucage flagrant, leurs voix, même importées, restent insignifiantes devant le rejet clairement exprimé par le peuple kabyle. », a expliqué M. Ait Chebib dont le mouvement qu’il préside avait appelé au boycott. Makhlouf Idri, ministre et porte-parole du Gouvernement Provisoire Kabyle a apporté un message de soutien et de fraternité à l’Azawad et au MNLA à l’occasion de la conférence organisée par le Parlement Européen. Il milite pour un droit d’inventaire au bénéfice des peuples anciennement colonisés. Il a rappelé que « depuis longtemps, les Kabyles ont tissé des liens de fraternité et d’échange avec les Touaregs autour de la culture, des valeurs partagées et de la solidarité. » En effet le peuple Kabyle ayant pour capitale Tizi Ouazzou et le peuple Touareg faisant de Tamanrasset son fief se reconnaissent, dans la ressemblance de leur souffrances sous la colonisation algérienne et s’unissent et se soutiennent dans leur combat pour leur liberté et droit à un état libre et indépendant chacun. Les victoires des bonnes causes véhiculés par les AZWAD sur l’armée malienne semblent constituer le parfait et court parcours pour ses deux peuples à retrouver leur droit, ces opprimés empriosonnés sont forts convaincus que les vrais causes font la froce, l’armée algérienne n’étant que ce lion en carton ayant prouvé ses limites dans sa lutte pour la réinstauration de la paix qui a suivi le kidnapping de la volonté du peuple algérien par ces généraux qui possèdent réellement l’Algérie, ce pays qu’ils se sont appropriés ne pouvait être donné au peuple en cadeau de l’instauration d’une vraie démocratie en Algérie. Nous connaissons l’histoire.

Ces Citoyens Kabyles et Touaregs savent très bien de quoi ils parlent, ils savent qu’un suréquipement ne signifie pas forcément une armée compétentes l la compétence nait de la foi, celle ci se ressource dans la fabilité de la cause qu’elle défend. l’argent du gaz a permis d’acheter des MIG 29, mais il na pas servi à déminer les poudrières dont semble être plein le ventre d’Algerie , il n a en tout cas pas rassuré les miniroités de leur droit, ni les algeriens que ce qui leur appartient est utilisé essentiellement pour leur bien être. Vous savez ce qui risque de se passer quand le gaz et la poudre s’entremêlent. Cette armée peu scrupuleuse, ayant sa force dans les coups bas et les assassinats avec sang, comme en témoigne l’affaire de l’assassinat des moines de Tibhirine en 1996 , qui vient de ressurgir avec des confirmations des hypothèses de l’époque, que l’armée algérienne avait tué ses moines, juste pour diaboliser les islamistes qui avaient pris les armes pour défendre les principes démocratiques de l’Algérie libre et indépendante. MON DIEU ! L’HORREUR, TUER DES INNOCENTS POUR LEGALISER LE CRIME COMMIS CONTRE LE PEUPLE ALGERIEN ! Ainsi, le juge en quête de cette affaire, vient d’auditionner à Londres Rafiq Khalifa, citoyen algérien ayant servi dans les services secrets militaires algériens, qui a vécu ce drame et qui s’est enfui pour se refugier ailleurs. Il n’avait pas pu supporter l’atrocité du meurtres orchestrés, il a gardé quelque part, une partie de l’humain qu’il est.

Les frères Kabyles et Touaregs doivent pouvoir compter sur le soutien inconditionnel et formel de leurs frères marocains, l’Algérie que nous avons aidé dans sa guerre contre les français, l’Algérie pour laquelle nous avons constitué le recul stratégique, humain, d’amour, de soutien, de domiciliation de la cause, et d’accompagnateurs de la reconstruction n’est pas l’Algérie que ses propres serviteurs nous décrivent et dévoilent, c’est le pays où les minorités sont étouffées contre tout droit, ce n’est pas l’Algérie en laquelle nous avons cru tout simplement, car c’est le pays ou le crime contre l’humanité semble” sacralisé” La Société civile marocaine doit s y mettre à pleine la caisse, comment permettre que de tels crimes soient commis au nom de la raison d’état ? chacun doit s y mettre de toutes ses forces, nous avons toujours été défenseurs de vraies causes pas celles que nous avons inventées et montées, plutôt celles ou réellement des minorités se sentent écrasées et non reconnus, ou l’arrogance prend plusieurs visages menaçant même les identités culturelles et sociales des gens.

Le gouvernement marocain doit agir aussi pour faire valoir ces nobles causes auprès de ses amis et alliés stratégiques, le droit humain est universel et il n’est pas question de permettre de telles violations , juste parceque la junte militaire sait faire avaler sa pilule/position à la communauté des hommes libres. La communauté internationale peut bouger officiellement sous l’effet condamnant une telle oppression massive par un état déjà qui se respecte, le Maroc constitue un parfait exemple, il n’est pas question de gêner nos frères algériens, ils doivent comprendre que nous le faisons pour leur bien aussi, donner le droit et la liberté à la Kabylie et aux Touaregs, c’est leur reconnaitre leur droit de vivre dans des états indépendants, c’est un acte intelligent qui peut éviter au reste de l’Algérie une dislocation que vraiment nous n’espérons pas. Il est grand temps pour le Maroc de reprendre son rôlehistorique et spirituel en soutenant sans hésitation aucune le droit des minorités en Algérie comme il a aidé avec autant de convictions à sa libéralisation.

Azzeddine Sadki
ISRAËL
CONTRELAPOLITIQUE
DUGOUVERNEMENT
ALEGARDDESIMMIGRES
DESISRAELIENS
SINDIGNENT
Source : lexpress.fr en ligne le 25 mai 2012




Manifestation en Israël


Des Israeliens ont manifesté jeudi à Tel Aviv contre la politique du gouvernement envers les migrants africains au lendemain d'émeutes anti-immigrés