"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

lundi, avril 30, 2007

INFO
DERNIERE

NOTE DE LA REDACTION
DE DIASPORABLOGJ :

A Nice, les Juifs de cette région viennent de subir un nouveau grave revers. Jacques Peyrat, Maire de Nice, ancien responsable du Front National, qui a rejoint, à quelques mois avant son élection, le RPR, aujourd'hui, l'UMP, vient, à l'occasion du dévoilement d' une allée portant la mémoire des Justes, d'insulter deux membres du Conseil Représentatif des Institutions juives de France.
Il faut remonter au temps de Jacques Médecin, Maire de Nice pendant près d'une trentaine d'années pour voir et tenter de comprendre combien, sous-prétexte d'un soutien sans réserve, mais non sans arrière-pensée, de l'Etat d'Israël et d'une aide financière sans limite, mais non sans esprit clientéliste, les relations entre la communauté juive des Alpes-Maritimes et ces élus pas trop recommandables, au passé trouble, ont été ambigües, par trop courtisanes. A l'extême!

L'incident que relate dans son blog*, le Docteur Prasquier qui préside le Comité Français de Yad Vashem,n'est que l'illustration -une de plus (voir l'édito de Diasporablogj " La Communauté Juive : Une communauté en déclin")- des dérives d'une partie de la communauté juive. Prête à toutes les compromissions dès lors qu'Israël est en jeu et qu'elle protège ses intérêts.

Une des réformes qu'aura à mettre en place le prochain Président du Crif.
Celui du dur apprentissage entre certains élus et les responsables de la communauté.

Bernard Koch



27/04/07

Jacques Peyrat insulte deux membres du CRIF

http://www.rprasquier.blogspot.com/







DERNIERE
MINUTE

Demain matin, au micro de RTL de Jean-Michel Apathie, celui qui inventa le slogan de la campagne électorale de François Mitterrand en 81 "LA FORCE TRANQUILLE", Jacues Séguéla, annoncera, qu'après avoir voté Ségolène Royale au 1er tour-sans doute par fidélité à la mémoire du premier Président socialiste de la Vè République-, il votera, au second tour, pour Nicolas Sarkozy.
Un évènement qui, après la brusque défection du conseiller économique de la candidate socialiste, Eric Besson, ne manquera pas de faire saliver et couler beaucoup d'encre dans le landernau politique et médiatique. Il y a les débats qui ne servent à rien et les ralliements qui épatent. Lesquels décideront les indécis dimanche prochain?

Bernard Koch
PASSERELLE
Source : lemonde.fr
30 avril à 18h 07


Titre de la Rédaction de Diasporablogj :
"CRISE EN ISRAEL :
LE RAPPORT QUI ACCUSE"


Ehoud Olmert refuse de démissionner
malgré un rapport accablant
sur la guerre au Liban


Peu après la publication, lundi 30 avril, d'un rapport qui souligne l'échec de sa gestion de la guerre au Liban à l'été 2006, le premier ministre israélien, Ehoud Olmert, a affirmé qu'il refusait de démissionner. "C'est un rapport très dur qui traduit les échecs, notamment de la direction politique de ce pays et moi en tête, mais je ne pense pas qu'il soit opportun que je démissionne. Nous allons agir pour appliquer immédiatement les recommandations de la commission", a déclaré le chef du gouvernement, cité par la deuxième chaîne israélienne.
A la sortie de la réunion des ministres de Kadima, le parti de M. Olmert, le vice-premier ministre, Shimon Pérès, a souligné que "bien qu'elle ait eu la possibilité de préconiser des recommandations personnelles, [la commission] ne l'a pas fait". "On ne peut pas plonger le pays dans une crise et aller vers des élections anticipées. Il ne faut pas montrer au monde l'image d'un Israël faible et brisé", a-t-il ajouté.

Si la commission d'enquête sur les ratés de la guerre contre le Liban n'a effectivement pas appelé le premier ministre à la démission, le rapport d'étape qu'elle a remis l'épingle sévèrement. Et contrairement à ce que laissaient entendre les fuites dans la presse de ces derniers jours, les responsabilités du ministre de la défense, Amir Péretz, et de l'ancien chef d'état-major, Dan Haloutz, sont également pointées du doigt.


"LACUNES DANS SON PROFESSIONNALISME"

Dans un document de 320 pages, dont Haaretz publie (en anglais) les principaux extraits, la commission estime en effet que M. Olmert s'est rendu coupable d'un "échec sévère dans l'exercice du jugement, de la prise de responsabilité et de la prudence". "Le premier ministre a arrêté sa décision [de déclarer la guerre au Hezbollah] à la hâte malgré le fait qu'aucun plan militaire détaillé ne lui ait été soumis et sans qu'il en fasse la demande", a ajouté le juge Eliahou Winograd, président de la commission d'enquête, lors d'une conférence de presse.
Il est également reproché à M. Olmert de ne pas avoir procédé aux "consultations nécessaires" en dehors de l'armée et de "ne pas avoir suffisamment tenu compte des réserves politiques et professionnelles qui lui avaient été soumises avant sa décision capitale du 12 juillet", jour de l'entrée en guerre d'Israël. Le premier ministre est "responsable du fait que les objectifs de la campagne n'aient pas été clairement et soigneusement définis", souligne encore le rapport qui précise que M. Olmert "n'a pas adapté ses plans une fois qu'il s'est avéré que les prévisions et les attentes des actions d'Israël n'étaient pas réalistes et ne se concrétisaient pas".
M. Péretz, un ancien syndicaliste dénué d'expérience militaire, a pour sa part "échoué dans l'exercice de ses fonctions. En conséquence, sa présence à la tête du ministère de la défense pendant la guerre a affecté la capacité d'Israël de bien répondre aux défis auxquels il était confronté". "Il n'a pas demandé à l'armée ses plans opérationnels et ne les pas examinés. Il n'a pas vérifié le degré de préparation et d'entraînement de l'armée. Il n'a pas examiné la correspondance entre les objectifs et les modes d'actions", a insisté le juge Winograd.




MANIFESTATION CONTRE EHOUD OLMERT
JEUDI À TEL-AVIV

Concernant le chef d'état-major Dan Haloutz, qui a démissionné en janvier, "il a échoué dans ses fonctions de commandant en chef de l'armée et d'élément-clé de la direction politico-militaire. Il a affiché des lacunes dans son professionnalisme, sa responsabilité et son jugement".
La Maison Blanche a de son côté réaffirmé son soutien à M. Olmert, affirmant que ce dernier est "essentiel" aux efforts de paix avec la Palestiniens. Mais dans le pays, le mécontentement gronde et les appels à la démission du premier ministre se multiplient. Lundi soir, plusieurs dizaines de manifestants se sont rassemblés devant sa résidence à Jérusalem aux cris de "Olmert, Péretz, démission". Mais c'est surtout jeudi à Tel-Aviv, que M. Olmert devrait faire face à une importante manifestation. Un rassemblement contre son gouvernement est prévu à l'appel d'un ancien général, de réservistes qui ont combattu pendant la guerre de l'été dernier et de parents de soldats tués pendant ce conflit. Cent cinquante-huit Israéliens – 117 soldats et 41 civils – ont péri durant la guerre. Environ 1 200 personnes ont été tuées dans le même temps au Liban, dont environ 270 combattants du Hezbollah.
ANOSCHERS
INTERNAUTES

Un mois à peine après une première coupure avec le réseau internet d'un opérateur malentionné -neufcégétel, pour ne pas le nommer-, un problème de serveur est venu, une fois de plus, interrompre notre échange. Plus de trois jours d'absence! Et pourtant la terre ne s'est pas arrêté de tourner et l'actualité d'ici et d'ailleurs est allée bon train. Nous reprenons donc, sans plus tarder - le serveur de notre nouvel opérateur nous aillant donné le feu vert- notre poste d'observateurs et d'avertisseurs de ce monde en effervescence. L'oeil et l'esprit plus que jamais aux aguets.

Bernard Koch
PASSERELLE
Source : la newsletter du CRIF
diffusée le 30 avril


75% des Arabes Israéliens
pour un Etat juif démocratique


Le quotidien israélien Haaretz, rapporte que 75% des Arabes israéliens soutiennent l’idée d’une constitution qui maintiendrait Israël dans son statut d’Etat juif et démocratique d’après un sondage publié le 29 avril.

Ce sondage a été réalisé par l’institut de recherche indépendant Israel Democracy Institute.
Ses résultats montrent, d’après son directeur, qu’il est possible de parvenir à un accord avec les arabes israéliens sur des termes qui fixeraient une telle définition de l’Etat d’Israël dans un éventuel texte constitutionnel, alors que des organisations arabes israéliennes appellent quant à elles à une nouvelle définition « multi-culturelle » de l’Etat juif.

jeudi, avril 26, 2007

MUSIQUEZ-
VOUS

Passerelle
source : la newsletter
de l'Ambassade d'Israël


Polyphonies hébraïques
et recherche sur le désert

*Concert, Antony (92), 29 avril


Ce concert des polyphonies hébraïques de Strasbourg sera donné en faveur de l'Institut universitaire de recherche pour l'agriculture en terre aride : Blaustein Institute for Desert Research, de l’Université Sde Boker de Beer Sheva. Cet institut dispose d'une branche dont la vocation est la coopération et les échanges avec d'autres pays, frappés comme le Néguev par la sècheresse et sa progression.
Le Comité inter-pays France-Israël du Rotary Club et le B’nai B’rith d'Antony organisent un concert exceptionnel de l'ensemble vocal Polyphonies hébraïques de Strasbourg. Créé à Strasbourg en novembre 1996 sous le nom d' "Ensemble Vocal de Musiques Hébraïques de Strasbourg", l'ensemble est composé aujourd'hui d'une quarantaine de choristes et d'un petit groupe de solistes. Il développe son activité sous l'égide du département d'études juives et hébraïques, et de l'unité de formation et recherche "Arts" de l'université Marc Bloch de Strasbourg.

*Dimanche 29 avril à 15h30
Association Janusz Korczak
Auditorium de l'Institution Sainte-Marie
2 rue de l'Abbaye,
92160 Antony

Réservations et renseignements :
06 15 39 15 65
06 07 61 62 85

mercredi, avril 25, 2007

MILLEFEUILLES

Pour Diasporablogj,
l'avis d'Alain Suied


L'AME :
THEOLOGIE OU INCONSCIENT?


JEAN-MARIE DELASSUS

LES LOGICIELS DE L'AME

Editions ENCRE MARINE

140P. 13E.



LE DOCTEUR JEAN-MARIE DELASSUS a été durant une vingtaine d'années
"maternologue" - une spécialité qui lui doit tout - et notamment quelques ouvrages étonnants,vitaux:"Le génie du foetus" (Dunod) par exemple...
Il a publié aux éditions Encre Marine un essai intitulé "Les logiciels de l'âme, qui synthétise sa réflexion sur la Naissance,sur le Foetus - et surtout interoge la notion "spirituelle" d'âme...Et si ce que ce terme recouvre est trop souvent occulté par une modernité désormais "scientifique", ne faut-il pas s'atteler à une recherche vaste et sans tabous sur...l'inconscient....pour retrouver quelques notions jugées ici essentielles?
Le foetus est une personne - pourrait-on écrire, par facilité sans doute. Et par référence à une thèse consacrée au bébé,qui eut son heure de gloire..Autrement dit:la vision Occidentale du corps et du vivant n'occulterait-elle pas le sentiment d'une "totalité" perdue?
Dont le foetus aurait le "génie"....combattu par les adultes...
Théologie ou Freudisme? Quelle approche s'ouvre-t-elle dans ces pages?
La "totalité " visée ici n'est-elle pas...le Narcissisme fondamental (et prénatal)
découvert par Freud et théorisé par Ferenczi et Grunberger?
Jean-Marie Delassus interroge la notion d'ORIGINE. Il développe une théorie personnelle. Le lecteur l'accompagnera aux confins de la pensée...MAIS AUSSI DE L'EXPERIENCE...
Il ouvre le secret de la "maternité" et de ses désirs inconscients...Il ouvre la voie à une interrogation de la "grossesse"...Ce n'est pas la même notion...
A chacun de le suivre ou de remettre en cause son cheminement....

Une oeuvre à découvrir.

ALAIN SUIED
TOUS
ENSEMBLE

TOUR EN BUS
DE L'AMITIE
JUDEO-MUSULMANE DE FRANCE

ILE DE FRANCE 2007
du 22 avril au 13 mai


Premier évènement
de ce tour 2007 de l'AJMF
en Ile de France :

Jeudi 26 avril
DRANCY à 11h

Devant le wagon du Camp de Drancy, Jacques Aboucaya, Président de l'Association Cultuelle Israélite de Drancy, Hssan Chalgouni, Imam de Drancy, Président de l'Association des Musulmans, Téodore Cristo, Responsable de la Communauté Tsigane pour la Seine-Saint Denis, accueillerons, aux côtés, de Jean-Christophe Lagarde, Député-Maire de Drancy, Vice-président de l'Assemblée Nationale et de son équipe municipale, le Bus de l'Amitié Judéo-Musulmane de France, emmené par le créateur de cette amitié, le Rabbin Serfaty.
A l'issue de cette cérémonie, la Mairie de Drancy invitera les participants et le public à un verre de l'amitié au Gymnase Joliot-Curie.

lundi, avril 23, 2007

PASSERELLE
Source : la newsletter d'Infolive.TV


Défense:
les défis d'Israël

"Israël manque de leadership". Le constat du Professeur Gerald Steinberg, directeur du Programme de Gestion des Conflits à l'Université de Bar Ilan, interrogé en exclusivité par Infolive.tv, est sévère. Mais il fait mouche dans un pays qui ne peut se permettre de perdre une guerre. C'est dire si tout ce qui concerne la Défense devient en Israël une question de vie ou de mort. L'existence de l'Etat hébreu est en effet sans cesse remise en cause. Et parmi la longue liste de menaces qui pèsent sur lui, la dernière en date –l'Iran nucléarisée- n'est pas la moins inquiétante.
DERNIERE
MINUTE

LE GOUVERNEMENT BELGE
PROCLAME L'ANNEE 2008
ANNEE DE LA PALESTINIENNE


Réaction de la communauté juive laïc de Bruxelles



2008 : 'Année de la Palestine' :
le CCLJ rencontre
le cabinet de la Ministre Marie-Dominique Simonet


Lundi 16 avril dernier, les dirigeants du Centre Communautaire Laïc Juif (CCLJ) ont attiré l’attention du cabinet de Mme Marie-Dominique Simonet, Ministre des Relations internationales du gouvernement de la Communauté française sur la concomitance en 2008 de l’«année Palestine» et du 60e anniversaire de la création de l’Etat d’Israël et sur l’importance de développer des activités bi ou tripartites prônant le dialogue israélo-palestinien.
Après avoir remercié le CCLJ pour sa démarche, le cabinet de la Ministre a assuré ses dirigeants que la Communauté française sera particulièrement attentive au contenu et aux dates des activités culturelles prévues en 2008 dans le cadre de l’«année Palestine» et qu’elle est ouverte à soutenir les démarches artistiques et culturelles créées et développés par citoyens palestiniens et israéliens.
Enfin, elle a fait savoir qu’une équipe de la Communauté française met au point avec l’ambassade d’Israël un programme de célébration de la création de l’Etat d’Israël.


Pour le conseil d'administration
du Centre Communautaire Laïc Juif :

Michèle Szwarcburt,
Présidente.
PRESIDENTIELLE 2007

PASSERELLE
Source : lemonde.fr


NOUS PUBLIONS AVANT SA DIFFUSION
EN KIOSQUE, CET APRES-MIDI,
L'EDITORIAL DE J. M. COLOMBANI
DIRECTEUR DU QUOTIDIEN DU SOIR "LE MONDE"



Double victoire,
par Jean-Marie Colombani


Ce fut une double victoire : celle de la démocratie sur elle-même ; et contre ses extrêmes. L'histoire retiendra cette belle journée d'avril, dans cette France ensoleillée, ses longues files d'électeurs, vieux, jeunes, couples venus avec leurs enfants, tous patients, tous mobilisés. Donnant l'image d'un pays serein, citoyen, qui redécouvre la politique, qui se réapproprie l'élection présidentielle et montre, par là même, sa volonté de se réapproprier son destin. Après tant d'années de défiance, de doute sur ses gouvernements, d'alternances multiples, de montée des extrêmes, nous avons cette fois, au bout d'une longue, confuse, mais passionnante campagne, cette participation record, ce raz-de-marée démocratique et cette qualification des candidats Royal et Sarkozy pour s'assurer que le second tour soit bien celui d'un choix clair. Comme pour effacer le 21 avril 2002 ; afin que personne ne puisse dire que l'avenir se construit malgré nous.

Et cette première victoire éclaire de la France son beau visage : une expression démocratique maîtrisée, un retour aux partis de gouvernement, l'extinction – c'est la seconde victoire du 22 avril – du cycle lepéniste, et un deuxième tour moins ouvert, certes, qu'il n'eût été souhaitable, tant le rapport des forces est favorable à la droite, mais qui s'annonce porteur d'un débat sérieux. Et prometteur.
Première étape : c'est moins le pays qu'il faut redresser (la France n'est pas à terre) que son moral. Or, en écartant les voies les plus démagogiques, en suivant le candidat de la "rupture" et la candidate du "changement", les Français se sont déclarés prêts à bouger.
François Fillon a dit la possibilité qui existe, et qui se concrétisera peut-être, de surmonter les inquiétudes : que la France reprenne confiance, qu'elle écarte le "nonisme" généralisé qui semblait lui tenir lieu d'idéologie, tel est désormais l'enjeu pour le pays. Faire revenir l'optimisme, a promis Ségolène Royal ; donner à chacun les moyens de réussir sa vie, a dit Nicolas Sarkozy ; que les enfants espèrent de nouveau mieux vivre que leurs parents : pendant quinze jours, les deux candidats vont pouvoir s'attacher à convaincre qu'ils représentent chacun une meilleure voie. Et pour cela ils vont devoir s'affronter au centre du système.
En effet, leurs qualifications respectives se sont faites au détriment des extrêmes : Ségolène Royal a bénéficié de la hantise du 21 avril et a laminé l'extrême gauche et les Verts ; Nicolas Sarkozy a réussi son pari, qui était d'aspirer une part du vote Le Pen et de ramener celui-ci à un niveau où il cesse de peser. Le corollaire de ce mouvement est un retour vers le centre, qui devient l'enjeu principal du second tour. Les voix qui se sont portées sur François Bayrou seront en effet décisives. C'est le paradoxe de cette campagne : pour que le débat puisse avoir lieu au centre, il fallait que le centre ne soit pas lui-même présent au second tour.
L'effacement relatif du lepénisme et l'émergence d'un centrisme indépendant posent en fait deux questions de fond. En effet, l'ultra-droitisation du discours de Nicolas Sarkozy pour réussir son opération de captation constitue-t-elle un prix trop élevé et une promesse de clivage exacerbé s'il est élu, plutôt que de"rassemblement", comme le veut la formule consacrée ? Le centre s'est affirmé en ajoutant à sa composante traditionnelle – celle du centre droit – une dimension purement protestataire et le souhait d'une partie de l'électorat Vert et socialiste de pousser les feux du réformisme. Cette dernière dimension suffira-t-elle à convaincre la candidate de la gauche de bousculer le PS ?
Dès dimanche soir, les deux candidats ont apporté des débuts de réponse. Nicolas Sarkozy a prononcé un discours aux accents "de gauche", tout entier centré sur une promesse de "protection" tous azimuts, et en particulier en direction des plus faibles. Ségolène Royal a davantage mis l'accent sur le dynamisme, qu'elle recherche, et sur la capacité de mouvement, qu'elle souhaite incarner. L'une et l'autre étant en quelque sorte à front renversé.
Nicolas Sarkozy doit faire oublier ses excès droitiers et regarder vers son allié centriste traditionnel. Face à un "tout sauf Sarkozy", il dispose de quelques réserves. L'équation est plus difficile à résoudre pour Ségolène Royal. Afin de l'emporter, elle doit tenir les deux bouts de la chaîne : retrouver l'électorat réformiste et bien intégré –"inclus", disent les sociologues – qui est allé vers le centre; convaincre des catégories populaires qui paraissent majoritairement acquises à la droite. Beaucoup dépendra de sa capacité de mobilité. Or, à ce stade, elle n'a donné aucun signe d'ouverture vers le centre; et elle ne semble toujours pas persuadée que, lorsque l'on veut être en situation de gouverner, il faut montrer que l'on est capable de s'entourer des meilleurs. Chacun sait, de ce point de vue, ce que devraient être, dans une campagne qui se joue sur le réformisme, le rôle et la place d'un Dominique Strauss-Kahn.
Difficulté supplémentaire, il y a toute chance pour que François Bayrou cherche avant tout à stériliser son capital de voix et à se sculpter une sorte de statue impérieuse, qui lui permette de préparer... la prochaine présidentielle. Il n'apportera donc aucun secours à la candidate socialiste, espérant même se substituer à la gauche comme principale force d'opposition à un Nicolas Sarkozy victorieux.
Le débat est très suivi hors de nos frontières. La voix de la France peut compter de nouveau. Sans doute avons-nous beaucoup tardé à nous adapter au monde nouveau. D'où la détresse d'une partie du pays. Mais la modernisation de notre"modèle" peut, si elle réussit, nous redonner une voix forte. Nos deux candidats veulent, l'un comme l'autre, marier dynamisme et solidarité, économie et social.
C'est le cœur du problème français. Une France mobilisée, démocratique, prête au mouvement, aura des choses à dire d'abord à l'Europe et, à travers celle-ci, au monde. Souhaitons que ce mouvement s'engage avec une sérénité égale à celle que les Français ont manifestée le 22 avril.

Jean-Marie Colombani


INFODERNIERE

UNE INFORMATION
QUI N'A PAS ETE RELAYEE
PAR LA PRESSE NATIONALE


Dimanche 22 avril 2007
Echauffourrées à Belleville à Paris

Communiqué du Bureau National de Vigilance
Contre l’Antisémitisme

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme vient d’être informé d’échauffourées graves qui ont opposé ce jour 22/4/07, vers 13H45, dans le quartier de Belleville à Paris 20°, une horde de jeunes d’origine maghrébine à des jeunes juifs, provoquant une grande émotion, notamment lorsque la police qui est intervenue a emmené les deux frères juifs, blessés.
Devant l’affolement la famille a alerté la radio juive au cours de l’antenne ouverte, ce qui a accru l’émotion, et provoqué un grand nombre d’appels au BNVCA.
Selon le père des personnes concernées, le samedi matin 21/4/2007, une jeune femme juive a été prise à partie par des jeunes maghrébins la traitant de « sale feuj »et l’indisposant en lui lançant le ballon avec ils jouaient.
Le jeune juif Didier B. qui venait défendre la jeune fille, aurait été lui aussi insulté et frappé. Il s’est défendu.
Et le lendemain dimanche 22/4/07 à 13H45, les maghrébins reconnaissant devant un café leur antagoniste de la veille, l’ont agressé et s’en sont pris à son frère Hugues qui l’accompagnait. Une bagarre gigantesque s’est déroulée jusqu’à l’arrivée des policiers.
Selon les sources policières, les deux jeunes juifs ont été remis en liberté. Ils envisageraient de déposer plainte pour les injures et les blessures subies.
Selon le père des deux jeunes juifs, un grand nombre de maghrébins seraient venus les menacer de mort.
Nous demandons aux autorités de police de mettre en place une surveillance dans ce quartier parisien, de nature à éviter d’autres affrontements, notamment durant cette période électorale propice à la provocation.

Le Président Sammy GHOZLAN
PRESIDENTIELLES 2007

ELECTION PRESIDENTIELLE :
MAI 68 - MAI 2007 ?



Le résultat définitif de l'Election Présidentielle marquera un nouveau rapport avec le "symbolique" dans la politique Française.

Epuisée par le jeu ambigü de Mitterrand,ami de Bousquet et de Jacques Attali - qui répand toujours ses conseils et sa "certitude" comme si les bulles narcissiques n'implosaient jamais - et par la lente disparition des frontières (symboliques) entre Droite et Gauche,d'un côté et par le jeu vide à force de trahisons du Résident de l'Elysée - capable de discourir de belle façon sur l'Horreur Vichyssoise et de la ...reproduire en avilissant l'image ...d'ISRAEL...pour mieux s'inscrire dans l'imposture pétrolière des années 1967-2007...de "lâcher" l'Afrique au profit de la Chine après avoir soutenu la destruction de ce continent au profit de certains tyrans toujours en place (Merci,Foccart),la population Française a CESSE DE JOUER.... Désormais,le choix est clair : le "lynchage" névrotique qu'a subi NICOLAS SARKOZY de la part de l'intelligentsia post-catho (non,je ne parle pas du "Monde"!) et "branchée" (non,je ne parle pas de J.F. Kahn!) et de la part des alter-juifs de service (les "idiots utiles" habituels) n'a pas fonctionné à plein.La vague de "machisme" politique et de "phallucisation" inconsciente qui s'est exprimée contre la candidature et la personne de SEGOLENE ROYAL n'a pas suffi.La Gauche et la Droite retrouvent leurs vraies dimensions.Et leurs profondes incohérences? Peut-être les Français ont-ils d'abord voulu "clarifier" le débat avant de ...trancher?


L'IDEOLOGIE MAI-68 SERA BALAYEE PAR LE VAINQUEUR DE MAI 2007. Dans tous les cas de figure.Et c'est une nouvelle qui compte pour tous.Elle signifie que le REEL est à nouveau pris en compte!Le fantasme du "Fils" ...tranchant...le cou du "père" SYMBOLIQUE (Le Roi , hier et de Gaulle) et faisant régner la "justice sociale" est loin de nous...Enfin...Les "HERITIERS" du Pouvoir n'étaient que des "profiteurs " plus malins que les autres...CNPF et MEDEF les ont utilisés avec finesse pour mieux casser les "rêves" qu'ils avaient inventés!Le résultat du PCF le montre:l'idéologie du mensonge déconcertant - et de ses suiveurs - n'est plus acceptable,notamment dans les circuits "culturels" et subventionnés?


SARKO OU SEGO?

Certes "telle est la question" - mais quel que soit le vainqueur,il ne pourra plus (contrairement à ce que racontent certains fascistes de l'extrême-gauche) se contenter de "jouer" avec le peuple Français...
Sa connaissance des DOSSIERS, ses réalisations seront observées et les "résultats" attendus...L'Humain va reprendre du service!

QUI PEUT IGNORER LES RISQUES qui menacent la planète? Qui peut ignorer la menace particulière de l'Islamisme - ici et ailleurs?Qui peut ignorer les crimes de l'Iran des mollahs ou du Soudan?Qui peut ignorer L'ANTISEMITISME de cerains courants de l'Immigration?La France a "joué"son destin entre les mains d'une "politique Arabe" qui a montré ses limites et sa décadence.Les "vraies" puissances de demain (La Chine capitalisto-communiste) et les dictateurs à visage démocratique (Songez à la guerre de Tchétchénie - qui réagit dans le monde arabo-musulman?) ou l'idéologie mortifère anti-Israélienne(1) ( qui s'est soucié des populations Palestiniennes?) qui "cache" la HAINE DE L'OCCIDENT...Le futur Président de la République ne pourra plus "jouer" avec l'avenir.

Cela aussi rend cette élection singulière et oblige chacun à RETROUVER LE SYMBOLIQUE.
A se retrouver.

ALAIN SUIED

(1) Toujours Oedipe?On nous avait fait croire à sa mort...L'idéologie de l'Eglise revisitée par la Bourgeoisie "collabo" serait-elle fondée sur le NARCISSisme?

dimanche, avril 22, 2007

DEVOUS
AMOI

L'édito de Diasporablogj


PRESIDENTIELLE 2007


LES RETROUVAILLES
DES FRANCAIS
AVEC LA POLITIQUE

Le Français, qui vote, n'en finit pas d'étonner. Alors qu'il y a cinq ans, il se faisait peur en mettant en seconde position le leader du Front National, aujourd'hui, dans ces élections présidentielles qui, décidemment, ne veulent toujours pas ressembler à aucune autre, en votant massivement au 1er tour, semble vouloir se reconcilier avec la politique. Première observation. Seconde observation, au soir des résultats de la première partie du scrutin, est l'effondrement des partis d'extrême-gauche -gauche anti-libéral (P.C., L.O, L.C.R., José Bové, Dominique Voynet)-, la fin des rêves révolutionnaires, des lendemains qui chantent la lutte finale. Et pour le Front National, la fin des illusions, la grande reculade, peut-être la fin d'un mythe.
Le Français donne à travers les chiffres de cette soirée un signal fort, celui d'une réelle volonté de remettre en place la confrontation des idées, une franche délimitation des frontières idéologiques entre la gauche et la droite avant de réinstaurer la notion de débat. Projet contre projet. Le tout état pour la gauche, le tout libéral pour la droite. Le Français, en mettant François Bayrou en troisième force dans ce scrutin,, entre ni gauche, ni droite, lui donne sans doute rendez-vous jusqu'aux prochaînes élections. Histoire de voire, la suite de l'aventure de ce centrise "nouvelle vague"

Cette fois-ci, à quelques nuances près, les instituts de sondage ont visé juste. Et cela on ne pourra pas le leur reprocher.

Au total, un premier tour clair et net et sans bavure contrairement à ce que nous annonçait les oiseaux de mauvaise augure.

Un deuxième tour qui se présente sous les meilleurs hospices et ouvrent enfin à la France et au français de nouveaux horizons.

Affaire à suivre.

Bernard Koch
PRESIDENTIELLE 2007
Source : la newsletter d'INFOLIVE TV
diffusée le 22 avril 16h 40


A Jérusalem, on choisit Sarkozy


Alors, que les bureaux de vote français ont ouvert leurs portes tôt ce matin, une équipe d'Infolive.tv est partie à la rencontre des habitants de Jérusalem pour tenter de découvrir celle ou celui qu'ils voudraient voir à la tête de la France.
PRESIDENTIELLE 2007

INFODERNIERE
Source : lemonde.fr en ligne le 22 avril


1er TOUR :
Premier enseignement qui se dégage de ce 1er tour de l'élection présidentielle en France à deux heures de la fermeture des bureaux de vote : une participation massive et exceptionnelle de Français qui sont allés voter. Du jamais vu!

Selon les estimations des instituts de sondage Ipsos et IFOP, la participation pourrait atteindre 87% au 1er tour de la présidentielle, soit son niveau le plus élevé sous la Ve République (AFP)

La participation au premier tour de l'élection présidentielle en France métropolitaine s'établissait à 73,87 %, dimanche à 17 heures, en hausse de 15 points par rapport aux chiffres collectés à la même heure en 2002, selon le ministère de l'intérieur.

PRESIDENTIELLE 2007
Source : lemonde.fr en ligne le 22 avril
12h 18


1er Tour

Taux de participation :

31, 21% à la mi-journée
Près de 10% de mieux par rapport au 1er tour
des élections présidentielles de 2002



samedi, avril 21, 2007

TOUS
ENSEMBLE



LE BUS
DE L'AMITIE JUDEO-MUSULMANE
DE FRANCE REPREND SA ROUTE























Demain dimanche 22 avril, du Parc de La Villette*, qui depuis novembre dernier est sous la responsabilité du comédien Jacques Martial, le Bus de l'Amitié Judéo-Musulmane, conduit par le Rabbin Serfaty, ménera, pour la deuxième année consécutive, sa campagne pour l'incessant et nécessaire dialogue entre juifs et musulmans à travers l'Ile de France avant de poursuivre ce même dialogue le long des routes de France.


Cette année, l'organisation de ce tour a accouché dans la douleur. Fixé du 22 avril au 13 mai 2007, en pleine période électorale, le tour de l'Ile de France a du revoir son programme à la baisse. De nombreuses élus ayant préferé voir éloigner le bus des joutes politiques (présidentielle, législative. municipale).

Retenons toutefois dans la programmation actuelle, quatre grands moments durant ce tour de l'amitié.



Jeudi 26 avril, une cérémonie du souvenir devant le camp de Drancy, en Seine St Denis, réunira, cette année encore, autour du Maire, Jean-Christophe Lagarde, la communauté juive représentée par Monsieur Jacques Aboucaya, la communauté musulmane représenté par L'Imam de Drancy, Hassen Chalgouni, qui avait fait sensation, l'année dernière, dans son discours, demandant aux Musulmans de "respecter la mémoire juive". Viendra se joindra se joindre à cette manifestation dédiée à la déportation, une association drancéenne de Tsiganes. L'émotion seran assuré. Ces trois associations ont tenu à se regrouper autour du Bus de l'Amitié Judéo-Muslmane de France inscrivant leur manifestation dans le cadre de ce tour de l'Ile de France.


L'EVENEMENT DU TOUR 2007:
SARCELLES

Le mercredi 2 mai, dès 9h du matin, jusqu'à 18h, le Bus de l'AJMF, grâce à un très efficace concours du Bureau d'Information Jeunesse, structure rattachée à la Mairie de Sarcelles, dirigée par Linda Shoul et Yazid Louafi, s'arrêtera devant les cinq maisons de quartier de Sarcelles. L'équipe qui accompagnera le Bus de l'Amitié Judéo-Musulmane de France dialoguera à chacune de ces étapes avec les jeunes des quartiers.
L'un des moments forts de cette tournée.

Autre étape importante de ce tour, St Denis, où, autour du Maire, les associations juives, musulmanes et une organisation inter-culutrelle pour la paix se rejoignent pour un accueil commun du Bus.

A Versailles, le vendredi 4 mai, à partir de 10h, c'est un accueil... royal qui attend le Bus. Ici, dans cette ville qui abrite l'un des châteaux les plus prestigieux au monde, Juifs et Musulmans entretiennent des relations chaleureuses et fraternelles. C'est Monsieur Mohamed Ould-Kherroubi, Président de la Mosquée de Versailles et de l'Association des Musulmans de Versailles, qui nous a recommandé auprès de son homologue de la communauté juive de la ville. Le bus s'arrêtera devant la Mairie de Versailles, puis le Château de Versailles, pour fin,ir sa visite devant la Mosquée.

Diasporablogj vous communiquera régulièrement, comme l'année dernière, le programme du jour et publiera des échos de ce tour.
Venez nombreux le rejoindre à chacune de ses étapes.

Soyez nombreux à venir au Parc de la Villette, Dimanche 22 avril, de 10h à 18h, pour une rencontre amical autour du Bus de l'Amitié Judéo-Musulmane de France qui, cette année revêtira un caractère plus pédagogique. Vidéo, DVD, exposition, seront à la disposition des visiteurs Dimanche 22 Avril au Parc de La Villette, VOTEZ AMITIE JUDEO-MUSULMANE. Une initiative du Rabbin Serfaty, soutenu, Par la Mosquée de Paris, le Consistoire de Paris et le CRIF.





Avec le partenariat du Parc de La Villette, présidé par Jacques Martial.


Bernard Koch


*de 10h à 18h
Parc de la Villette
221, Avenue Jean Jaurès
75019 Paris

M° : Porte de Pantin









PASSERELLE
Source : la newsletter d'infolive.tv
diffusée le 21 avril


Présidentielles 2007 :
les Français d'Israël ont fait leur choix


Alors que les deux principaux candidats Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy multiplient les appels du pied à la communauté juive, il semble que le choix des Français d'Israël soit fait, au bénéfice du candidat de droite. Au micro d'Infolive TV, le délégué de l'UMP et le membre fondateur de la section du PS en Israël nous livrent deux analyses diamétralement opposées sur le choix des électeurs. Pour le premier, c'est la politique à l'égard d'Israël qui doit primer, pour le second, le choix doit être celui d'un bon président pour la France.
MUZIC'
COOL


L'EVENEMENT,
CET ETE, A PARIS :


BARBRA STREISAND,

LA DIVA
DE LA VARIETE AMERICAINE
SERA LE 26 JUIN
AU PALAIS OMNISPORT DE BERCY


Ses fans, et ils sont nombreux et de tout âge, vont pouvoir enfin se réjouir, Barbra Streisand, l'un des plus belles voix de la variété américaine, leur fait l'honneur d'être, pour la 1ère fois en France, à l'affiche d'une salle à la dimension de sa notoriété internationale, le Palais Omnisport de Bercy à Paris.

Elle sortira le 7 mai son dernier double album "LIVE CONCERT 2006", photographie sonore de sa tournée américaine en 2006.


Sa carrière reste aussi attachée à une filmographie éblouissante dont certains films ont été des triomphes, inscrits au Panthéon du cinéma mondial. Citons : "Funny Girl" de William Wyler (1967) où elle donne la réplique à Omar Sharif -l'une des scènes d'amour avec la chanteuse-actrice vaudra à l'acteur d'origine égyptienne, les foudres de guerre du monde arabe- "Hello, Dolly" (1968) une comédie musicale chatoyante de Gene Kelly.

Pour sa première réalisation, Barbra Steisand, qui n'a jamais remis en question son appartenance au judaïsme -Barbra Streisand fait partie de ces artistes américains qui soutiennent et aident matériellement, financièrement,l'Etat d'Israël depuis sa création- a adapté et produit une nouvelle du Prix Nobel de Littérature 1978, Isaac Baeschvis Singer, "Yentl" qui raconte le combat d'une femme juive dans un milieu religieux. Un film sensible, touchant, fort émouvant.


Chanteuse exceptionnelle, comédienne exceptionnelle, femme de coeur. Barbra Streisand, le concert exceptionnel qu'il ne faudra pas manquer au mois de juin à Paris.


Bernard Koch
PASSERELLE
Source : liberation.fr
via l'Agence Reuters en ligne le 21 avril


Tsahal tue un policier palestinien
en Cisjordanie


DJENINE, Cisjordanie


Un policier palestinien a été tué vendredi soir par des soldats israéliens lors d'une fusillade dans le village de Kafr Dan, dans le nord de la Cisjordanie, apprend-on auprès des services de sécurité palestiniens.
La victime était étrangère à la fusillade et a été touchée par une balle perdue alors qu'elle se trouvait chez elle, près d'une fenêtre, ont précisé des témoins.
Un porte-parole de l'armée israélienne, pour sa part, a déclaré qu'une patrouille de Tsahal avait été prise sous le feu d'activistes palestiniens et avait abattu un militant armé posté sur un toit.


vendredi, avril 20, 2007

DEVOUSAMOI
L'édito de Diasporablogj



La communauté juive de France :
Une communauté en déclin


Deux présidentielles en parallèle pour la communauté juive de France. L’une qui engage le destin de la France. L’autre qui engage l’avenir d’une institution communautaire d’envergure, le CRIF, le Conseil Représentatif des Institutions juives de France. D’un côté, une élection où la communauté juive est remarquablement absente des préoccupations des principaux candidats. De l’autre, une campagne, dans laquelle–c’est une première pour le CRIF- quatre candidats se sont élancés depuis le 23 mars dernier et qui se déroule dans un silence assourdissant. Il est vrai que la base de la communauté n’y ait pas invité, seules plus de 80 associations y trouvent de l’intérêt, représentées par 165 délégués, nommés aussi grand électeur, appelés à voter pour le successeur du Président en fonction. Nous y reviendrons.

Avant de chercher à réformer ses structures (le CRIF, mais aussi le Fonds Social Juif Unifié, le Consistoire de Paris, le Consistoire Central de France, et leurs diverses filiales–synagogues, centres communautaires, vie sociale), les dirigeants de cette communauté feraient mieux de s’atteler à une tâche bien plus importante encore, jamais abordée à ce jour, à commencer par balayer devant leur porte, pour faire revenir cette communauté à son éthique initiale et à ses vraies valeurs et faire changer la mentalité de celle-ci.

Dimanche dernier, une dame appelle une radio juive –radio J pour ne pas la nommer-lors d’une émission diffusée à 15h d’une libre expression et se plaint : «mais comment se fait-il que les médias audio-visuels n’ont pas annoncé la fête de Pessah, alors qu’ils annonce le Ramadan des Musulmans. Ne serait-ce pas, interroge-t-elle l’animateur, une prolongation de la désinformation contre les Juifs ?» Or, huit jours plus tôt, Claire Chazal, le week-end –il se peut, n effet, que cette dame n’ouvre pas sa télé le Shabbat- et David Pujudas, considéré comme le plus pro-arabe des journalistes de l’audio-visuel pour une partie de la communauté juive, en font mention dans leurs journaux respectifs. Le lendemain de son intervention, le journaliste de Soir 3 lance la diffusion d’un reportage mettant côte à côte la Pâque juive et la Pâque chrétienne.

Cette anecdote est significative de l’état d’esprit dans lequel se trouve la majorité des Juifs de France. La communauté juive de France vit dans une réelle schizophrénie. Dans une bulle
asphyxiante qui la fait éloigner de la société et donc des réalités. Les responsables de la communauté juive de France ne font rien, par ailleurs, pour la réconforter, pour qu’elle retrouve sa confiance et la confiance au pays. Le rôle que se donnent les dirigeants de la communauté juive, est d’une part d’exclure la base de leur conclave et d’autre part, de ne surtout pas corriger l’image néfaste qu’a cette communauté du monde extérieur. On ne sait jamais, cela peut toujours servir pour une mobilisation. Tous contre elle. Certes, nul ne peut nier la gravité de la réalité vécue, les inquiétudes que suscitent une situation de victimes d’actes antisémites et les problèmes auxquels elle fait face avec beaucoup de courage quotidiennement. Ces points-là sont indiscutables. De là, à ce qu’elle se recroqueville frileusement dans sa coquille !….

Il y règne comme une atmosphère de suspicion vis-à-vis des membres de son propre camp. Tous les maux d’un groupe humain tombé en déliquescence sont réunis. C’est à celui qui aura le premier la peau de l’autre. Coups bas en permanence, médisances, incompétences à tous les étages, passe-droit en veux-tu, en voilà, fauteuils inamovibles et donc fauteuils papaux dorés et par conséquent inaccessibles, abus de pouvoir, comptes et gestions plus apparents que transparents.
Les jeunes sont ici mises à l’écart du jeu, hors mis leur participation aux manifestations qu’organisent le CRIF –comme ce fut le cas de la manifestation à demi réussi en hommage à Ilan Halimi l’an passé. Une affaire dramatique qui a vu naître d’autres affaires : livres, disques et tee-shirts. Une affaire mal géré par leurs organisateurs –on y a vu, rappelons-le pour mémoire, la présence de Philippe de Villiers (il aurait été d’ailleurs aperçu d’après certaines informations au dernier dîner du CRIF).
Pas question, pour ces jeunes de la communauté de rêver à faire carrière, ni à une promotion au sein du circuit hermétique de la communauté. Plus qu’ailleurs, on se réunit en famille ou on pratique le fameux « copain-coquin ». C’est sur ce qu’il rapporte à la société juive plus que sur ses compétences qu’il sera coopté.

Autre étrangeté frappante de la communauté juive de France, l’absence de débats où que se soit (radios, centres communautaires, presse écrite). Surtout, pas de sujets qui fâchent, pas de vagues. Pour vivre heureux, évitons tout dialogue. Sur lsraël, motus ! S’élever contre les errements de cet état est un acte impardonnable et sanctionne qui voudrait enfreindre la sacro-sainte règle de la fausse unanimité. Voir la « fatwa » juive qu’a subi cet automne le livre de Cécilia Gabizon et de Jonathan Weiss, « l’OPA sur les Juifs » . Bref ! Tous pour un et bouches cousues ! La démocratie est un sport purement israélien qui fait l’honneur de la communauté juive et sert même d’argumentaire en opposition aux dictatures des pays arabes.
La démocratie, oui ! Là-bas, pas chez elle ! Que dire lorsque Tsahal montre sa vulnérabilité lors d’un conflit plus ou moins bien orchestré par les responsables militaires israélien ? Solidaire d’Israël, oui, mais comment dans ce cas et jusqu’où? Aucun débat n’a pu avoir lieu. La solidarité à l’égard d’Israël n’est pas reprochable et même défendable, dès lors, sans se faire taxer d’antisioniste ou d’antisémite, il est possible de remettre en question ses choix. On ne nous parle plus, par exemple, de ses soldats israéliens kidnappés par le Hezbollah cet été et qui ont déclenché la guerre que l’on sait. Que sont-ils devenus ? Où en sont les négociations pour les libérer? Plus rien sur ces enlèvements!

Quant à juger, s’interroger sur les dysfonctionnements, les maladresses, le luxe employé par les institutions juives –combien coûte un dîner du CRIF dans un salon du Bois de Boulogne ?- c’est le risque de se faire éjecter de la société juive. Sortez, il n’y a rien à voir! Les grincheux, les « enquêteurs » qui s’y frottent, hors d’états de nuire. Sortez des rangs! Ils deviennent alors les « Spinoza », les « Jésus » des temps modernes. Le blâme, l’opprobre ne sont pas loin.

Quand à la solidarité soit-disant légendaire qui fait jalouser et saliver les Goyes. Parlons-en une bonne fois pour toutes ! Cassons le cou à cette bonne vieille idée reçue, c’est une vaste fumisterie ! Une galéjade. IL N’Y A AUCUNE SOLIDARITE ENTRE JUIFS. CETTE SOLIDARITE N’EXITE PAS. On n’est plutôt dans le meurtre de Caïn tuant Abel. Dans la haine de soi, le père faisant disparaître son propre fils. D’autres communautés sont bien plus solidaires, bien plus unis. La communauté africaine, la communauté arménienne.

Centres communautaires, hyper financés, vides de spectateurs, où seuls deux ou trois noms apparaissent, toujours les mêmes : Bernard-Henri Lévy, Alain Finkielkraut, Alexandre Adler. Même avec ces stars de la communication, chouchous des médias, les salles où ils se produisent ne fond pas le plein.
En dehors des Loubavitch, les lieux de culte, en dehors du Yom Kippour, sont déserts le long de l’année. La pratique religieuse en commun est en très nette régression. Seules quelques rares petites synagogues peuvent s’en sortir et trouver des fidèles, en dehors des mariages et des Bar-Mitzva (celle de la Place des Vosges, ou celles de Belleville).

Que dire de la presse et de la radio juives ? Inaudibles, illisibles, quasi-inexistantes, sans influence sur les auditeurs sauf quand Israël se trouve en danger. Sans créativité. Des émissions irremplaçables et irremplacées depuis la création de quatre radios juives sur la même fréquence pour un potentiel de 500 000 auditeurs. Des journaus, voix de l’AFP tant contestée par ailleurs.
Dans cet univers qui aurait du être florissant et attractif, comme la presse juive d’après-guerre, le débat, la contradiction n’ont pas lieu d’être. La presse juive et la radio ont peu de lecteurs ou d’auditeurs. D’ailleurs, les quatre radios n’ont jamais sorti de chiffres sur leur audimat, ils n’apparaissent dans aucun classement de MEDIAMETRIE. La presse écrite (TRIBUNE JUIVE, L’ARCHE, ACTUALITE JUIVE, TELE J INFOS), quant à elle, sa diffusion reste confidentielle. Ses chiffres ne vous seront jamais communiqués. Secrets d’Etat. Ne parlons pas de la Télévision Juive. Etoile filante de la presse communautaire. Magouilles and Co, conflits de personnes et de pouvoir . Il y a peu de chance de voir sur les écrans du monde une Al-Jazira juive.
Les Juifs, même s’ils lui reprochent son parti pris en faveur des Palestiniens, restent des fervents adeptes de la presse nationale, tous formats confondus, compris le Monde, Le Figaro, Le Parisien, et même La Croix.

Bien terne bilan , il est vrai! Vérifiable pour qui voudrait se donner la peine d’y passer un petit moment en son sein et rencontrer non pas les Juifs d’en haut, mais les Juifs d’en bas.
Cette communauté qui fut des siècles durant le joyau de la Nation française et qui a donné à la France tant de noms brillants, a, aujourd’hui, perdu tout son éclat.

La communauté juive de France ne brille plus. Elle sombre bel et bien. Elle est passée de la communauté, en France, la plus exemplaire, la plus adulée, en même temps que la plus bannie selon les régimes, à une image pâlissante, l'ombre d'elle-même. Elle, qui a toujours rayonné. Elle est aujourd’hui, laissée par ses dirigeants à l’abandon, à son triste sort. Elle est à bout de souffle.

Sa santé morale, dans tous les sens du terme, est en voie de déclin.

Sans aucune issue de secours à l’horizon.


Bernard Koch

jeudi, avril 19, 2007

DEVOUS
AMOI
L'édito de Diasporablogj


POURQUOI, DIMANCHE PROCHAIN,
JE NE VOTERAI PAS
POUR SEGOLENE ROYALE


Oui, je ne voterai pas ce dimanche pour Ségolène Royale

Je ne voterai pas pour Ségolène Royale parce qu'elle n'a pas l'étoffe pour occuper cette haute fonctions de l'Etat.

Je ne voterai pas pour Ségolène Royale par que je ne la sens pas préparer à ses fonctions.

Je ne voterai pas pour Ségolène Royal pour la platitude de ses discours.

Je ne voterai pas pour Ségolène Royal parce qu'elle se présente comme la fille spirituelle de Mitterrand.

Je ne voterai pas pour Ségolène Royale parce qu'elle n'a rien à proposer dans son programme.

Je ne voterai pas pour Ségolène Royale pour son manque de stature sur la scène internationale.

Je ne voterai pas pour Ségolène Royale pour ses idées simplistes.

Je ne voterai pas pour Ségolène Royale pour, quoiqu'elle en dise, sa trop grande distance avec le peuple.

Je ne voterai pas pour Ségolène Royale pour son manque de sourire et son manque d'humour.

Je ne voterai pas pour Ségolène Royale pour son manque de rêve et de poésie dans ces discours.

Je ne voterai pas pour Ségolène Royale pour ses gourdes au Proche-Orient

Je ne voterai pas pour Ségolène Royale pour avoir été une création des médias.

Je ne voterai pas pour Ségolènne Royale pour ses attaques systématiques contre ses concurrents.

Je ne voterai pas pour Ségolène Royale pour ce ton monocorde et monotone dans ses meetings.

Je ne voterai pas pour Ségolène Royale parce que je suis en rupture de ban avec le socialisme à la française.

Je ne voterai pas pour Ségolène Royale parce que..."JE VEUX"

Je ne voterai pas pour Ségolène Royale tout simplement.

Bernard Koch
TOUS
ENSEMBLE


L'amitié judéo-musulmane au féminin


Invitée au Congrès européen sur le dialogue judéo-musulman qui se tenait à Bruxelles du 15 au 17 avril 2007, Olivia Cattan, Présidente-fondatrice de l’association Paroles de femmes a ouvert le débat sur « le rôle des femmes dans le dialogue judéo-musulman » avec la Députée néerlandaise, Samira Bouchtibi. Puis Olivia Cattan et Kenza Braiga, invitées d’honneur du Gala de clôture de cette manifestation, ont exposé les objectifs et l’issue de leur dialogue à travers leur livre, deux femmes en colère, paru en février 2006. Un livre qui sera traduit prochainement en anglais, hébreux et arabe afin d’être utilisé en Europe comme un outil de réflexion sur l’amitié judéo-musulmane.

Allocution d’Olivia Cattan, co-auteur de « deux femmes en colère » et Présidente de Paroles de femmes à la Conférence européenne sur le dialogue judéo-musulman à Bruxelles.

A l’heure de la montée des intégrismes, des attentats qui sèment la terreur, à l’heure ou l’Iran revisite les thèses négationnistes et où les tensions entre communautés couvent, il est important aujourd’hui de multiplier les tentatives de rapprochement entre juifs et musulmans.
Notre livre est, en raison de tout cela, un espoir dans ce climat d’incompréhension et de violence.

Tout a commencé lorsque Kenza m’a contacté, par l’intermédiaire de sa maison d’édition, il y a de cela deux ans, j’étais très partagée et hésitante. Je n’avais pas envie d’écrire un ènième livre sur la prétendue amitié entre juifs et musulmans. Je voulais dépasser les faux-semblants. Je voulais que pour une fois, on se dise les choses, que l’on crève l’abscès en parlant librement à cœur ouvert. Nous avons tous mis sur la table nos points de rapprochement, nos points de discorde, nos préjugés, les clichés que nous avions l’une sur l’autre. Et c’est ainsi que l’écriture de ce livre a pu commencé. Plus d’une fois, nous nous sommes heurté, engueulé, raccrocher au nez. Plus d’une fois j’ai pensé que nous ne parviendrions pas à terminer ce livre et pourtant nous y sommes arrivé. Nous avons appris à nous connaître. Nous avons commencé à découvrir la religion, les rites, les coutumes de l’autre. Nous avons appris petit à petit à nous faire confiance.

Pour arriver à un véritable dialogue, il était important de garder notre sens critique et de l’appliquer avec objectivité à nos propres religions. Nous avons regardé chacune notre propre religion afin, non de la critiquer, mais de voir ses failles et ses injustices. Nous avons vu que le statut de la femme n’était pas égalitaire, nous avons vu que nous avions beaucoup de choses en commun.

Notre livre est sorti à un moment de grande crispation communautaire et de profond désarroi pour la communauté juive. En effet, quelques jours après sa sortie, Ilan Halimi était découvert
mort après avoir été torturé avec la plus grande barbarie.

L’accueil de ce livre a tout d’abord été difficile à vivre. Certaines personnes de nos communautés regardaient avec méfiance cette alliance judéo-musulmane. Il a fallu plusieurs mois pour qu’enfin notre livre fut compris et accepté. Nous avons eu le droit à des insultes, des menaces. Non seulement, le fait d’avoir écrit un livre ensemble gênaient nos communautés mais en plus le fait d’évoquer le statut non égalitaire des femmes dans nos religions en a fait bondir plus d’un. Que l’on ose aborder ces sujets et en plus qu’on le fasse ensemble était pour certains un tabou.

Plus les gens nous attaquaient, plus nous devenions soudées. Chacune s’est mise alors à défendre l’autre. Face à ces critiques, nous n’étions ni juives ni musulmanes mais seulement deux femmes, deux amies qui voulaient aller l’une vers l’autre et défendre des idées de dialogue, de tolérance et de paix. Ce livre a prouvé que nous étions proches humainement, qu’importe nos religions, que nous pouvions face à l’adversité, être solidaires l’une avec l’autre, que nous n’étions pas prédestinées à n’être que des ennemies. Nous avons pris conscience que nos adversaires sont ceux qui rejètent l’autre, ceux qui s’enferment dans leur peur, ceux qui véhiculent la haine et l’extrémisme tel qu’il soit. Notre livre est une passerelle pour le dialogue entre juifs et musulmans, pour le partage des même valeurs républicaines, pour le respect des convictions religieuses de chacun.

A la suite de ce livre, j’ai reçu de nombreux témoignages d’encouragements pour notre action. Je ne voulais pas que tout ce que nous avions semé, s’arrête. Alors j’ai décidé de créer une association de femmes de toutes confessions. En 4 mois d’existence, l’association Paroles de femmes, comptent plus de 700 femmes. Lors de notre premier gala, qui a eu lieu le 7 mars à Paris, plus de 800 personne étaient présentes. Hommes et femmes laïques, femmes musulmanes voilées ou non, femmes juives orthodoxes. Femmes africaines, asiatiques. Les uns, assis à côté des autres étaient venus partager des débats, un buffet en toute convivialité. Malheureusement malgré la présence de nombreux journalistes, la visite d’hommes politiques ont plus intéressé les médias que cette journée de pure fraternité. La Presse mettant en avant plus souvent les tensions de nos communauté que ces moments d’amitié judéo-musulmane. C’est aussi pour cela qu’il faut être persévérant et continuer à diffuser ce message d’amitié et multiplier les actions. Il nous faut tisser, à travers toute l’Europe, un lien de solidarité. Paroles de femmes s’engage à défendre cette fraternité judéo-musulmane au nom de nos valeurs universelles communes.

Olivia Cattan

CHRONIC
d'Alain SUIED


LE SURMOI ET LA GAUCHE



On croit rêver:le "bilan" de celui que "Le Monde" a qualifié de "Résident de la République" appelait une contre-attaque évidente et un discours "critique" de la Gauche et de l'extrême-gauche à l'orée des élections Présidentielles.On assiste, de jour en jour, dans l'effarement à un "désastre annoncé": l'extrême-gauche divisée se "perd" dans les discours "idéologisés" et se met au service des causes les plus sournoises...
La Gauche...a mis à nu ses conflits de "personnes" et tarde à présenter un "programme" motivant. Chacun le sait.

Prenons un chemin de traverse pour suggérer une explication cohérente à ces faits attristants.La "mondialisation" a peut-être "gagné"...par jet de l'éponge mais cela même n'empêcherait pas de chercher et chercher encore...
La "perversion" (ce mot n'est plus en cours - et cela a aussi de "bons" aspects:on ne doit pas mélanger cette notion...et LA PERVERSITE, la "vraie",celle qui fait...le Mal...En somme le vrai "passage à l'acte" - au déni de l'autre...) est régression au "stade anal" , lutte contre la Mère Archaïque...Une régression "sadique" plutôt décelable dans la culture et la mentalité de certains pays - dont la France?Et dans "l'histoire personelle" de chacun...Mais l'essentiel est de...le constater ...et de le ...DEPASSER?
L'un des "blocages" - c'est l'incapacité de....surmonter le SURMOI, de l'intégrer...
En "phallucisant" le "maître, la "mondialisation", le faux "Diable" (Bush, Israël, etc..)On devine que dans ce discours ,le "gentil" c'est...le terroriste d'Al-Quaïda, l'intégriste de la Charia pour tous (celui que Serge Moati "banalise" dans son émission ultra-narcissique "Ripostes",sous les traits de TARIQ RAMADAN, porteur du "blurb" alter-mondialiste - sans rire...)
Ce "blocage" est tapi derrière le discours stéréotypé d'Arlette ou d'Olivier,des "sociologues idéologues" de banlieue,héritiers du "langage de bois" du PCF...
Ce "blocage" statufie,déshumanise la parole de gauche...
De toute la Gauche,même de ces hommes et ces femmes de bien qui se plient,sans le vouloir,aux diktats de la "bien-pensance"...
Cette "bien pensance " qui "identifie" les problèmes douloureux des "sans-papiers" avec la TRAHISON MONSTRUEUSE DU PETAINISME au moment du "Vel d'Hiv'",celle que le "journaliste"
Amouroux définit comme...l'idéologie de ...40 MILLIONS de pétainistes!Si 'tout est pareil',la vilénie a toujours raison...ATTENTION DANGER.


Pervers,le discours de la "bien-pensance" a des prétentions nobles mais des RACINES IGNOBLES.
L'Iran, Al-Quaïda, Saddam, hier,la Syrie, aujourd'hui...ne sont pas des "saints" et ...Israël n'est pas le "méchant"; la "droite" diabolisée ne dispense pas de ...PROPOSER UN DISCOURS DE VERITE ET DE CHANGEMENT...
Mais le Surmoi de nos "GAUCHISTES DU 6EME ARONDISSEMENT" est le plus fort...
Perversion ou perversité?

Tant pis pour l'espoir des hommes et des femmes de ce pays.


Alain SUIED
MeDiaTic




France Culture
Médiamétrie janvier- mars 2007



France Culture enregistre
son meilleur score historique
avec 1.6% d’audience cumulée




Avec 1.6% d’audience cumulée, soit plus de 800 000 auditeurs quotidiens, France Culture enregistre une nouvelle fois un record historique.

Les Matins, animée par Ali Baddou, de 7h à 9h, chaque jour de la semaine, est ainsi écoutée, selon les chiffres Médiamétrie publiés aujourd’hui, par plus de 350 000 auditeurs contre 290 000, il y a un an.
La tranche matinale de France culture, rythmée par la revue de presse européenne de la rédaction, les chroniques et les interventions d’Olivier Pastré, Alain-Gérard Slama, Alexandre Adler, Olivier Duhamel et Marc Kravetz, propose aux auditeurs un espace unique de réflexion et d’analyse en permettant aux invités du jour de s’exprimer pendant près d’une heure.

France Culture augmente aussi fortement son audience cumulée le week-end en passant de 1.2% à 1.5%.

En alliant exigence, qualité et accessibilité pour le public, France Culture consolide ainsi les bons résultats enregistrés lors de la mise en place de la grille de rentrée en septembre dernier, où, avec 1.5% d’audience cumulée, elle avait déjà atteint un chiffre record.
INFODERNIERE

UN RABBIN
A NOUVEAU AGRESSE A PARIS,
CE MATIN A LA GARE DU NORD


Réactions

Communiqué
de Monsieur Bertrand Delanöé,
Maire de Paris


J’ai appris avec consternation l’agression dont a été victime, gare du nord, un rabbin de passage à Paris.

Je tiens à l’assurer de toute notre solidarité et je lui souhaite le plus prompt rétablissement après la blessure qu’il a subie au visage.

Je souhaite que l’enquête de police permette l’arrestation rapide de l’auteur de ces faits insupportables : il s’agit là d’une atteinte aux valeurs de respect et de diversité, qui sont au cœur de l’identité parisienne.

Dans ces circonstances, je veux également saluer l’ensemble des représentants de la communauté juive parisienne et leur dire notre volonté permanente d’œuvrer au service de la tolérance, de la sécurité de chacun et de la fraternité au sein de notre ville.



--------------------------------------------------------------


Fraternité musulmane contre l’antisémitisme
Muslim brotherhood against antisemitism



Agression du rabbin Elie Dahan



Le 19 avril 2007

L’association « Fraternité musulmane contre l’antisémitisme » se déclare très choquée par l’agression abjecte dont a été victime aujourd’hui le rabbin Elie Dahan, à la gare du Nord, à Paris. Elle souhaite à la victime un rapide rétablissement et assure sa famille de tout son soutien.
La Fraternité musulmane contre l’antisémitisme s’inquiète de la multiplication des actes antisémites survenus ces dernières semaines en France et rappelle que le rabbin Elie Dahan et son jeune fils ont déjà été victimes d’agressions antisémites par le passé.
En cette journée de commémoration du 64ème anniversaire du soulèvement du ghetto de Varsovie, elle tient à témoigner sa solidarité à l’ensemble des Juifs de France. S’associant pleinement aux déclarations qui viennent d’être faites par les responsables du CRIF en réaction à l’agression du rabbin Elie Dahan et à trois jours du premier tour des élections présidentielles, elle demande au futur président de la République de renforcer le dispositif de lutte contre toutes les formes d’antisémitisme.
La « Fraternité musulmane contre l’antisémitisme », a été fondée le 1er mars 2007, par des musulmans et musulmanes de la région parisienne outrés par toutes les formes d’antisémitisme et particulièrement indignés par le fait qu’elles soient parfois portées, relayées ou alimentées par des personnes ou mouvements se réclamant de l’islam. Les fondateurs de cette association affirment leur attachement indéfectible à la fraternité qui devrait unir, quelles que soient les circonstances sociales ou politiques, Juifs et musulmans.
Ils considèrent que l’antisémitisme est une honte pour tous, que le combattre est l’affaire de tous et qu’il est de leur responsabilité de contribuer à l’établissement de ces liens fraternels, dans l’esprit des idéaux de la République – « Liberté égalité, fraternité » – et de la France laïque.

Cette association est une initiative unilatérale de musulmans affirmant leur rejet de toute forme d'antisémitisme et de violence. Elle reconnaît pleinement l'existence de l'Etat d'Israël et, par effet, la légitimité de cet Etat à garantir la sécurité de sa population. Imprégnés des valeurs de la modernité et des droits de l'homme, ses fondateurs souhaitent une paix durable (et donc juste) entre Israéliens et Palestiniens.

Contact – Fraternité musulmane contre l’antisémitisme – Didier Bourg


mercredi, avril 18, 2007

PRESIDENTIELLE 2007

SEGOLENE ROYALE,
LA PRESSE ET DIASPORABLOGJ


En dehors de la banalité de ses propos et de l'inconsistance de ses propositions, la candidate du Parti Socialiste, Ségolène Royale, possède un autre travers, qui pourrait lui coûter chère à l'avenir : mal se conduire envers la presse, alors même que cette presse, depuis bientôt deux ans, n'a cessé de lui faire ses tresses et en a fait de l'inconnue qu'elle était, une poupée de cire, une poupée de son.
Après Europe 1, France 3, France-Soir, Le Figaro, c'est au tour de...Diasporablogj d'avoir été la victime d'un rendez-vous manqué. Cette fois, il s'agit d'un petit média, certes, mais avec sa marque de fabrique juive.

Nous avons demandé depuis le début du mois de mars au service de presse de la candidate du PS de nous accorder une interview. Après maintes relances, la semaine dernière, l'attaché de presse de Ségolène Royal nous a donné le feu vert pour cette interview. Questions envoyées par mail. Ce questionnaire envoyé mercredi 11 avril, il nous avait été promis que les réponses nous parviendrait lundi au plus tard mardi dans la journée. Ce soir, mercrredi 18 avril, à 22h 35, nous constatons que cette interview ne nous est toujours pas parvenue. A notre plus grand regret.
Pour être complet, nous devons vous dire que nous avions envisagé d'autres interviews durant la campagne électorale. Notre coupure avec Internet pendant plus de quinze jours, a malheureusement contrarié nos projets.

Nous publions ce soir, à trois jours du premier tour, les questions qui lui ont été posées et auxquelles Mme Royale s'est dérobée.

Enfin, hormis l'interview qu'elle a accordé dimanche dernier à Radio J, à aucun moment Mme Royal n'a cherché à prendre contact, dialoguer avec la communauté juive, malgré un passage éclair au dernier dîner du CRIF.

Bernard Koch





INTERVIEW DE Madame SEGOLENE ROYALE
CANDIDATE du PARTI SOCIALISTE
AUX ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2007
POUR LE BLOG DIASPORABLOGJ



Vous le savez sans doute, la communauté juive est, actuellement, fort inquiète sur son sort. Depuis 2000, elle est l’objet d’attitudes anti-juives. On appelle cela le nouvel antisémitisme, transfère sur territoire français du conflit israélo-palestinien. Cette situation a longtemps été ignorée, voire occultée par la gauche, le Parti Socialiste en particulier. Quel est votre sentiment à ce sujet aujourd’hui ? Que comptez-vous faire pour faire reculer le racisme et l’antisémitisme en France ? Qu’est ce que vous auriez envie de lui dire pour la rassurer sur son avenir dans ce pays ?

Quelle image, Mme Royale, avez-vous de la communauté juive ? Avez-vous une anecdote sur les liens que vous entretenez avec elle ? Quelle place, pour vous, occupe l’Histoire de ce peuple ?

Comprenez-vous qu’elle soit prise entre son indéfectible fidélité à la Nation française et son soutien à l’Etat d’Israël ?

Faites-vous partie de ceux ou celles qui pensent que la France a tendance à se « communautariser » et que certains groupes communautaires se replient sur eux-même ?

Corollaire de la question précédente. Comment expliquez-vous que depuis quelques années on voit apparaître des revendications « identitaires » ? N’assisse-t-on pas, selon vous, à une fracture entre ces « identités » et une partie de la société française ?

Vous avez entrepris votre premier déplacement à l’étranger, comme candidate aux élections présidentielles, au Proche-Orient, en Israël plus particulièrement. Ce voyage a non seulement suscité une vive polémique à votre retour en France et surtout l’incompréhension de la communauté juive. Pourquoi ce voyage immédiatement après votre investiture ? Quelle en était l’urgence ?

Cinq mois plus tard et un gouvernement palestinien d’union national comportant des ministres du Hamas, avez-vous pris du recul par rapport à cette visite et avez-vous une nouvelle approche du conflit israélo-palestinien ? Conseilleriez-vous à Israël de négocier avec ce gouvernement palestinien mixte, Fatah – Hamas ?

L’Europe doit-elle débloquer son aide financière aux Palestiniens ?

Si vous étiez Présidente de la République quelle sorte de relations voudriez-vous avoir avec l’Etat d’Israël ? Maintiendrez-vous l’équilibre qui prévaut aujourd’hui face à la puissance du Quai d’Orsay plus enclin à vouloir proroger la politique pro-arabe menée par la France depuis une quarantaine d’années ?



CHRONIC
d'Alain SUIED


ELITES

ELECTIONS ET CAC 40




Les "élites" refusèrent d'acquitter l'Impôt et...ce fut LA REVOLUTION FRANCAISE - dont les racines furent aussi Jansénistes et Philosophiques - autant que "bourgeoises";et les élites...d'aujourd'hui?90 ANS APRES 14/18 ET 60 ANS APRES LA Shoah,


LA BOURSE ET LE CAC 40 SE PORTENT A MERVEILLE ET NE SONT EN RIEN CONCERNES PAR LES ELECTIONS PRESIDENTIELLES.DEMANDEZ A MONSIEUR FORGEARD....où est le vrai "pouvoir"...


Cela augure-t-il en rien de l'avenir politique de la FRANCE?

Le fascisme est-il aux portes de Paris? A SAINT-CLOUD?



NE POSEZ PAS LA QUESTION A VOTRE ACTIONNAIRE - il s'en fout!


Pendant ce temps , J.F. KAHN délire à propos de SARKOZY,comme hier au sujet de la "communauté Juive" - paix aux cendres de son père - Juif et Résistant! Oh, pardon - je ne vais pas me faire bien voir des "branchés"..

Pendant ce temps Alain F. discute avec TARIQ RAMADAN chez FOG ....
Il n'a pas lu CAROLINE FOUREST, FIAMMETTA VENNER ni les ouvrages parus sur l'IDEOLOGIE DE CET INTELLECTUEL
ISLAMISTE - 800 ans après RUMI mais sans talent ni poésie, il clame...et réclame la victoire de ses "Frères" sur la terre entière - ALAIN F. ne serait pas concerné...

Tariq a une revanche à prendre:contre SARKOZY , qui l'a publiquement "dévoilé"....
A quoi joue ALAIN F.?

NARCISSE CONTRE GOLIATH : qui d'ALAIN F. et de TARIQ va gagner? CETTE FOIS-CI......