"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

mercredi, décembre 24, 2008

HANNOUCAH
DELAFRATERNITE
ADRANCY
Source: la newsletter du CRIF diffusée le 24 décembre




Les lumières de Hanoucca à Drancy


Jean-Pierre Allali a représenté les instances nationales du CRIF, mardi 23 décembre à l’allumage de la troisième bougie de Hanouka au pied du Mémorial de la Déportation construit en 1976 par le sculpteur Shlomo Selinger près du wagon-témoin du camp de Drancy.
En présence de près de deux cents personnes, avec la participation de plusieurs personnalités, une cérémonie émouvante animée par Sammy Ghozlan, président du CCJ 93 et délégué du CRIF pour ce département, s’est achevée par l’allumage des bougies suivi de chants traditionnels interprétés par un groupe d’écoliers.
Etaient notamment présents dans l‘assistance, le sous-préfet de l’arrondissement de Bobigny, Jérôme Normand, Antony Mangin, adjoint au maire, le président de la communauté juive, Jacques Aboucaya, le rabbin de Drancy, Haïm Amar, le président du Conservatoire historique du camp de Drancy, Raphaël Chemouni, l’imam Hassan Chalgoumi et Jean-Pierre Renard, président de la toute nouvelle association des Amis de Gilad Shalit d’Île-de-France.
Le CRIF était représenté par Jean-Pierre Allali, membre du Bureau Exécutif. Dans son allocution, Jean-Pierre Allali, qui représentait le président du CRIF, Richard Prasquier, après avoir dit son émotion de se retrouver dans ces lieux chargés d’une histoire tragique, a rappelé que Hanouka, par delà l’évocation du miracle de la fiole d’huile, est avant tout la fête de la liberté, de la liberté pour les Juifs de pratiquer leur religion sans contrainte. A l’heure où le président de l’Iran appelle à l’anéantissement d’Israël, à l’heure où de nombreux participants à la conférence de Durban 2 à Genève en avril prochain, s’apprêtent à déverser des tombereaux d’injures contre le peuple juif, le combat victorieux du prêtre Matthatias et de ses cinq fils contre Antiochus Epiphane est un exemple de résistance juive. Pour que leur souvenir demeure vivace, Jean-Pierre Allali a tenu à rappeler, en les égrenant, les noms des cinq fils de Mattathias de Modiin : Yohanan surnommé Gadi, Chimon, surnommé Tasi, Yéhouda, surnommé Maccabi, Eléazar qu’on appelait Avaran et Yonathan connu sous le nom d’Apéphos.
Geste symbolique : la troisième bougie de la hanoukia géante dressée au pied de la sculpture du Mémorial a été allumée conjointement par Jean-Pierre Allali et par l’imam de Drancy, Hassan Chalgoumi.
Après la cérémonie, les participants se sont retrouvés au gymnase de la ville pour une réception offerte par la communauté.

Photo : © 2008 Benoît Düh, Mairie de Drancy

Aucun commentaire: