"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

jeudi, mars 07, 2013

DIFFUSIONDU
DOCUMENTAIRE
SURMERAH
AVISPARTAGES
DESTELESPECTATEURS
Source : lexpress.fr en ligne le jeudi 7 mars 2013



Documentaire
sur Mohamed Merah:
"Des reconstitutions
de mauvais goût"



Mercredi soir, France 3 diffusait Affaire Merah, itinéraire d'un tueur, qui revenait sur les origines de la tuerie de Toulouse. Sur Twitter, les téléspectateurs étaient partagés.

Mercredi soir, le documentaire Affaire Merah, itinéraire d'un tueur, a attiré un peu plus de 2 millions de téléspectateurs sur France3. Le film proposait reconstitutions, interviews des proches de Merah, et révélations de documents personnels et des renseignements. Les passages qui ont le plus marqué les internautes téléspectateurs sont sans conteste ces reconstitutions des tueries de celui que l'on appelait alors le "tueur au scooter", car pas encore identifié. Ces séquences ont par ailleurs fait l'objet mercredi après-midi d'un référé devant le tribunal de grande instance de Paris, demandé par le frère du soldat Imad Ibn Ziaten, la première des sept victimes. La procédure concernait un passage reconstituant, avec des acteurs, l’assassinat du militaire. Le tribunal a décidé de programmer le documentaire, avec une modification de cette scène. Les autres reconstitutions, dont celle de l'attaque sur les trois autres militaires au distributeur automatique, ont été diffusées. Sur Twitter, les opposants à ce parti pris "narratif", comme l'expliquait le réalisateur sur le plateau, se sont exprimés en majorité.

Aucun commentaire: