"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

mardi, janvier 22, 2013

ISRAËL
APRESLESECTIONS
LEGISLATIVES2013
COUPDEBLUES
POLITIQUE
Source : tempsreel.nouvelobs.com en ligne
le mardi 22 janvier 2013 à 21h 42
sur Diasporablog à 22h 55




ISRAËL.
Après le scrutin,
le défi de la formation
d'une coalition




Par
Céline Lussato


"L'exercice va devoir être habile et audacieux", explique le co-fondateur et président du Forum International pour la Paix Ofer Bronchtein. "Quelle que soit la coalition qui sera formée dans les jours qui viennent, elle fragile."


Ofer Bronchtein est le co-fondateur et président du Forum International pour la Paix. Il revient, depuis Tel Aviv, et pour "Le Nouvel Observateur", sur les premières leçons des élections législatives israéliennes de ce mardi 22 janvier.



La participation est annoncée plus forte que prévue. Comment cela se fait-il ?

- La participation dépasse les 66%, une heure avant la clôture du vote. Elle est donc supérieure à celle des derniers scrutins. En fait, l'élément clé de ce vote a été l'incertitude. Presque toutes les personnes avec lesquelles j'ai parlé ces derniers jours ne savaient pas pour qui ils allaient voter. La population israélienne est déboussolée… quelque chose s'est cassé dans le pays. Ces élections ont été appelées parce le Premier ministre Benjamin Netanyahou ne pouvait pas faire voter son budget, mais les Israéliens, eux, ne voient pas quelles réponses ont été données durant cette campagne à leurs problèmes principaux qui sont d'ordre économiques. La grande question qui va se poser dès demain c'est : quelle coalition va être formée…


C'est une question traditionnelle lors des législatives israéliennes dont le scrutin est à la proportionnelle… Elle risque de se poser de façon plus vive cette fois-ci ?

- Il est dans l'intérêt du pays que cette coalition soit très large avec le Likoud (droite), les partis centristes, certainement Shass (parti religieux) et peut-être les travaillistes. Sinon, Israël va vivre un isolement plus grand que celui qu'il vit déjà aujourd'hui. L'exercice va devoir être habile et audacieux.


Quelles conséquences cela risque-t-il d'entraîner ?

- Quelle que soit la coalition qui sera formée dans les jours qui viennent, elle sera une coalition fragile et il y aura une instabilité politique. Ces élections se sont passées dans la morosité, avec une campagne très tranquille même si les leaders politiques ont eu un langage très véhément. On n'a pas vu tellement de distributions de tracts, de personnes dans les marchés, d'affichages… Pourtant, le gouvernement, demain, va devoir faire face à la crise avec l'Iran, à un déficit de plus de 40 milliards de shekels, à un processus de paix agonisant, à une administration américaine moins indulgente que précédemment… Les défis sont très importants et pourtant la plupart des Israéliens sont déboussolés.

La tragédie de la réalité politique israélienne est qu'aucun gouvernement n'a terminé son mandat. Quelle que soit la coalition qui va être formée, le risque est grand de voir une nouvelle élection dans les deux ans. C'est une situation préjudiciable pour toute la région. C'est pour cela qu'il me semble que la coalition que Benjamin Netanyahou va former sera avenante envers la communauté internationale et pourra plus ou moins faire face à la situation dans laquelle le pays se trouve.



Propos recueillis mardi 22 janvier une demi-heure avant les premiers résultats par Céline Lussato - Le Nouvel Observateur

Aucun commentaire: