"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

lundi, décembre 12, 2011

HOLLYWOOD
POURSAUVER
L'IMAGE
D'ISRAËL

Source : le site de Guysen
International News
diffusée le 12 décembre 2011



Des stars hollywoodiennes
à Jérusalem
pour faire la promotion d'Israël


Par Laure Onno



Alors qu'Israël se prépare à accueillir les nombreux touristes et pèlerins qui devraient arriver dans le pays pour la fête de Hanoukka et la période de Noël, l’organisation « America’s Voices in Israël » accueille cette semaine une délégation de célébrités hollywoodiennes.


Fondée il y a une dizaine d’années pour renforcer l'image d'Israël aux Etats-Unis,
« America’s Voices in Israël » est une organisation pionnière dans le domaine de la communication pour la Terre Sainte. Celle-ci amène des « figures médiatiques » à « découvrir par elles même le vrai visage d’Israël ».
Des grands sportifs aux artistes, en passant par les tops modèles, les leaders d’opinion, les diplomates et bien d’autres personnalités influentes, tous sont invités à se faire leur propre expérience de la Terre Sainte.

Cette initiative vise à offrir une compréhension plus large et plus profonde d'Israël et aspire à lutter contre une opinion publique de plus en plus hostile à l’Etat juif.

Le temps d’une semaine, la délégation hollywoodienne a ainsi découvert Israël dans une visite sur mesure organisée par « America’s Voices in Israël » en coordination et avec l'aide du ministère de l’Information et de la Diaspora.

Des plages de Tel Aviv aux restaurants, en passant par la Vieille Ville de Jérusalem, le Golan, la Mer Morte, Massada, ou encore la ville de Safed, les stars américaines ont pu apprécier toute la beauté du pays.

Entre deux visites, elles ont notamment rencontré de grands journalistes israéliens, des experts en sécurité et en innovation technologique, des leaders politiques, mais aussi des étudiants en cinéma au Collège Sapir à Sderot afin d’échanger sur le documentaire « Strangers No More », qui a récemment été récompensé.

Lundi 12 décembre l’organisation américaine a ainsi offert une conférence de presse à l’hôtel Inbal de Jérusalem, conjointement avec le ministre israélien de l’Information et de la Diaspora, Yuli Edelstein.

Parmi les stars qui se sont prêtées au jeu figuraient Mary Lynn Rajskub de « 24 Heures Chrono », Greg Grunberg de « Heroes », Shaun Sipos de « Melrose Place », Justin Chatwin de « Lost », ou encore Austin Nichols des « Frères Scott ».



C’était alors l’occasion pour ces acteurs hollywoodiens de diffuser la bonne parole sur la Terre Siante.
Tous se sont dits « heureux » de découvrir ce « magnifique pays » et étaient « honorés » d’avoir été choisis pour en offrir une belle image.

La mer Morte a quant à elle fait l’unanimité, ils l’a voyaient volontiers comme une « Nouvelle Merveille de la Nature ».

Enfin, après avoir pu apprécier Israël autrement qu’à travers l’histoire du conflit israélo-palestinien, ils se sont vivement prononcés pour la paix.

Certes l’intervention était un peu caricaturale mais le message est bien passé. Les nombreux médias alors présents ont pu le relayer à un large public avide d’entendre l’opinion de ces personnalités sur la Terre Sainte.

Qu’il s’agisse de dirigeants politiques, d’hommes d'affaires ou de leaders dans le domaine de la culture, en substance les hôtes parviennent à offrir une vision plus vraie et dédramatisée de la vie en Israël.

Les organisations telles qu’« America’s Voices » espèrent ainsi pouvoir générer de fil en aiguille un débat public plus « éclairé » sur le pays et la région.

Il semblerait en effet que grâce à de telles initiatives la « hasbara » israélienne ait encore de beaux jours devant elles.

Aucun commentaire: