"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

jeudi, décembre 01, 2011

ATTAQUE
CONTREL'IRAN
ISRAËLCOUPECOURT
AUXRUMEURS

Source : liberation.fr via l'AFP en ligne
le 1er décembre 2011



Israël exclut une attaque
contre l'Iran «à l'heure actuelle»



«Il ne faut pas engager de guerre lorsque cela n'est pas nécessaire», a déclaré le ministre de la Défense Ehud Barak, tout en précisant que «toutes les options sont sur la table».


Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a exclu "à l'heure actuelle" une attaque contre les installations nucléaires iraniennes, dans une interview jeudi à la radio publique.

"Nous n'avons pas l'intention d'agir à l'heure actuelle. Il ne faut pas engager de guerre lorsque cela n'est pas nécessaire", a-t-il affirmé.

"Notre position n'a pas changé sur trois points: un Iran nucléaire est inacceptable, nous sommes déterminés à empêcher cela et toutes les options sont sur la table", a ajouté M. Barak, alors que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a étayé les soupçons des Occidentaux selon lesquels Téhéran, malgré ses démentis, a travaillé à la fabrication d'une arme atomique.
«Une guerre, ce n'est pas un pique-nique»

A propos des répercussions d'un éventuel conflit armé avec l'Iran en cas d'attaques israéliennes, M. Barak s'est voulu rassurant.

"Une guerre ce n'est pas un pique-nique, mais si Israël est forcé d'agir nous n'aurons pas 50.000, 5.000 ou même 500 morts, à condition que les gens restent chez eux", a-t-il affirmé en rappelant que la quarantaine de missiles à têtes conventionnelles tirés vers Israël par l'Irak durant la guerre du Golfe en 1991 n'avait fait qu'un seul mort.

Interrogé sur d'éventuelles divergences avec les Etats-Unis sur la tactique à adopter vis-à-vis de l'Iran, M. Barak a dit: "il faut savoir qu'Israël est souverain. Le gouvernement, l'armée et les services de sécurité sont seuls responsables de notre sécurité et de l'existence d'Israël".
Providentielle explosion

M. Barak s'est par ailleurs félicité des incidents et explosions ayant touché les installations nucléaires et militaires iraniennes. "Tout ce qui retarde le programme nucléaire iranien, que cela provienne du ciel ou se produise par d'autres moyens, est le bienvenu", a-t-il dit refusant de préciser si les services secrets israéliens étaient impliqués dans ces "incidents".

Il a également salué la réaction de Londres dans la crise avec Téhéran. "Les Britanniques agissent bien, nous espérons que d'autres pays européens en feront autant". Le Royaume-Uni a fermé son ambassade à Téhéran et exigé la fermeture de celle d'Iran à Londres, en représailles au saccage mardi de sa chancellerie dans la capitale iranienne.

Israël, considéré comme la seule puissance atomique dans la région, n'a jamais confirmé ou démenti disposer d'un arsenal nucléaire.

Aucun commentaire: