"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

vendredi, juillet 05, 2013

EGYPTE : MORSI DECHU, LES REGRETS D'ISRAËL

EGYPTE
ISRAËLRESTE
SOUSLECHARMEDEMORSI
Source : lalibre.be en ligne le vendredi 5 juillet 2013 




Prudence en Israël,
où l’on craint de regretter Morsi




Renée-Anne Gutter,
correspondante à Jérusalem



Israël reste circonspect. Le gouvernement Netanyahou et l’état-major de Tsahal suivent les événements en Egypte de très près, mais s’abstiennent pour l’heure de tout jugement ou pronostic officiel.


Officieusement, toutefois, certains à Jérusalem craignent que l’instabilité actuelle en Egypte ne devienne chronique, pouvant virer à la guerre civile. Ce qui risquerait alors d’accaparer l’armée égyptienne au point de ne plus lui laisser le temps et les effectifs pour veiller au grain dans le Sinaï aux portes d’Israël, où le chaos pourrait de nouveau s’installer.

Mais d’autres rappellent que l’armée égyptienne a toujours été intéressée au maintien du calme à la frontière israélienne et au respect du traité de paix signé en 1979 avec Israël. Ne fût-ce que pour sauvegarder ses propres intérêts auprès des Etats-Unis et garder le robinet financier de l’Oncle Sam ouvert.

Onde de choc

Par ailleurs, selon les analystes ici, le coup infligé aux Frères musulmans égyptiens enverra une onde de choc à travers toute la région, sapant le prestige de cette confrérie qui se veut le pilier du monde musulman. Et le premier à s’en trouver entaché pourrait être le gouvernement anti-israélien du Hamas à Gaza, qui est une émanation des Frères musulmans.

Dans le même ordre d’idées, Ephraïm Halévy, ancien chef du Mossad, voit dans la nomination d’Adly Mansour à la présidence intérimaire de l’Egypte un bon signe. Car M. Mansour est proche des dirigeants saoudiens et sa nomination représentera aux yeux du monde arabe un renforcement de l’axe panislamique modéré.

L’issue des événements actuels reste cependant incertaine. Et beaucoup en Israël craignent que la nouvelle révolution ne soit finalement récupérée par des éléments ultra-extrémistes. Selon Anschel Pfeffer, chroniqueur du quotidien "Ha’aretz", Israël pourrait encore regretter Mohamed Morsi. Car tout en ne portant pas l’Etat juif dans son cœur, comme tout Frère musulman qui se respecte, sur le terrain il a servi les intérêts objectifs d’Israël.

En effet, alors que les Frères musulmans appelaient au réexamen du traité de paix égypto-israélien, la présidence de M. Morsi s’est caractérisée par le maintien, voire le renforcement de la coordination frontalière entre responsables sécuritaires égyptiens et israéliens, ainsi que par une poigne de fer bienvenue de la part de l’armée égyptienne dans le Sinaï contre l’émergence de cellules d’al Qaeda anti-égyptiennes et anti-israéliennes.

Les tunnels vers Gaza contrôlés

Par ailleurs, M. Morsi n’a pas octroyé au gouvernement du Hamas à Gaza l’appui militaire que les islamistes palestiniens espéraient. Le régime Morsi n’a pas bronché devant l’offensive israélienne à Gaza en novembre dernier, qui a durement touché les infrastructures du Hamas. Il a, au contraire, contribué à la conclusion d’un cessez-le-feu entre le Hamas et Israël qui se maintient jusqu’à ce jour. Et au grand dam du Hamas, le régime Morsi a également pris le contrôle des tunnels d’approvisionnement creusés par les Palestiniens entre Gaza et le Sinaï, en détruisant un grand nombre.

Enfin, alors qu’Israël craignait un rapprochement du régime Morsi avec l’Iran, le fossé s’est au contraire approfondi entre l’Egypte sunnite et l’Iran chiite.




Aucun commentaire: