"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

dimanche, juin 16, 2013

LEPRINTEMPS
DELADIPLOMATIE
ISRAELIENNE
Source : lemonde.fr en ligne le samedi 15 juin 2013



Israël :
la politique extérieure
de l'Etat juif
menacée par la grève
de ses diplomates




Par
Laurent Zecchini



Jérusalem,
correspondant.

Les quelque 250 diplomates israéliens qui se sont rassemblés, mardi 11 juin, devant la Knesset (le Parlement), ont scandé des slogans identiques à celui inscrit sur leurs tee-shirts : "Bibi , réveille-toi, le ministère des affaires étrangères est en crise !" Le général Udi Shani, directeur général du ministère de la défense, a prévenu le chef du gouvernement : si la grève des diplomates – entamée en avril –, se poursuit, les intérêts diplomatiques et la sécurité d'Israël seront compromis.

Elle va se poursuivre : ce mouvement corporatiste revendique une revalorisation des salaires, mais comme le budget de l'Etat ne sera pas voté avant le mois d'août, toute négociation entre le ministère des finances et le syndicat des diplomates est renvoyée à la rentrée de septembre, au mieux.

Le Monde.fr a le plaisir de vous offrir la lecture de cet article habituellement réservé aux abonnés du Monde.fr. Profitez de tous les articles réservés du Monde.fr en vous abonnant à partir de 1€ / mois
Découvrez l'édition abonnés

La lettre du général Shani au premier ministre suivait de peu la consigne adressée par le syndicat à tous ses membres, tant à Jérusalem que dans les ambassades : cessez toute coopération avec le Shin Bet (le service de sécurité intérieure), ainsi qu'avec l'armée israélienne ! La raison ? Pour organiser le voyage officiel de M. Nétanyahou en Pologne, mercredi 12 et jeudi 13 juin, le bureau de l'attaché militaire israélien à Varsovie, ainsi que le Shin Bet, ont court-circuité les diplomates de l'ambassade.

Du coup, les relations entre le Foreign Office et le Shin Bet se sont sérieusement tendues : le second a annoncé qu'il n'assurait plus la protection des athlètes israéliens à l'étranger, en raison de la grève des diplomates. Suivant leurs consignes syndicales, ceux-ci refusent de fournir aux gardes du corps des passeports diplomatiques, de se charger des démarches pour obtenir des ports d'armes à l'étranger, et de leur procurer le moindre dossier ou renseignement pratique.


COMBLE DE L'HUMILIATION

Cette grève du zèle des diplomates a entraîné un sérieux cafouillage, avec la publication, mardi, d'un insolite communiqué du bureau du premier ministre affirmant que "le droit des Palestiniens à un Etat ne doit jamais être remis en cause", et que "les mesures unilatérales prises par l'une ou l'autre partie sont contre-productives pour parvenir à une paix durable". Bref, une condamnation implicite de la colonisation. Rétropédalage en catastrophe et annulation du communiqué dû à un collaborateur inexpérimenté...

Ce n'est un secret pour personne: le ministère des affaires étrangères est systématiquement court-circuité par le bureau du premier ministre. "Cela a commencé dès le début du premier mandat de M.Nétanyahou, il y a quatre ans, explique un haut diplomate. Nous avons vite compris que les compétences du ministère des affaires étrangères allaient être désossées, pour des raisons politiques. Nous sommes nombreux à croire que "Bibi" se méfie de tous ceux qui ne sont pas dans le premier cercle de ses fidèles, et qu'il nous considère comme des gauchistes."

Le jugement est très exagéré, mais M.Nétanyahou ne fait confiance qu'à ses proches collaborateurs : son conseiller pour la sécurité nationale, Yaakov Amidror, organise une rencontre spéciale avec les ambassadeurs de l'Union européenne ; Hagai Hadas négocie directement avec les pays africains ; Joseph Ciechanover tente de rétablir des relations diplomatiques avec la Turquie ; et Yitzhak Molho, conseiller spécial de M.Nétanyahou, a la haute main sur le dossier palestinien.

Comble de l'humiliation, la Direction nationale de la communication, rattachée au bureau du premier ministre, va être dotée de moyens financiers importants. Son rôle? "Vendre" Israël à l'étranger, une mission qu'on ne peut décidément pas confier à des diplomates en grève.

Aucun commentaire: