"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

jeudi, mai 16, 2013

ISRAËLISOLE
L'ESPLANADE
DESMOSQUEES
AJERUSALEM
Source : lepoint.fr en lugne le jeudi 16 mai 2013


          

Israël 
La police suspend les visites
de non-musulmans
sur l'esplanade des Mosquées



Cette décision a été prise après les incidents des dernières heures. Les autorités ont annoncé que des mesures avaient été prises pour prévenir des heurts.

La police israélienne a suspendu jeudi les visites de non-musulmans sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est occupée et annexée afin de prévenir de nouveaux heurts autour du site avec la population palestinienne, a indiqué son porte-parole, Micky Rosenfeld.

"La décision a été prise à la suite des incidents des dernières 24/48 heures et des mesures ont été prises pour prévenir des incidents sur le mont du Temple", a-t-il déclaré à l'AFP, utilisant l'appellation juive de l'esplanade. Des affrontements se sont produits mercredi à l'entrée de la vieille ville, où se trouve le site, entre Palestiniens et policiers israéliens, qui ont utilisé des canons à eau et des charges à cheval, lors des commémorations de la "Nakba" ("catastrophe") représentée pour les Palestiniens par la création d'Israël en 1948, suivie de l'exode de 760 000 d'entre eux. Micky Rosenfeld a précisé qu'aucun heurt n'avait été signalé jeudi et que cette mesure pourrait être levée dans la journée. "Pour le moment, c'est calme et nous voulons que ça le reste", a-t-il dit.

Reconstruction

Plusieurs milliers de visiteurs non musulmans se rendent chaque semaine sur l'esplanade, dont quelques dizaines de juifs nationalistes qui exigent le droit d'y prier, selon les statistiques de la police. L'esplanade, que les musulmans appellent le "Noble sanctuaire" (Haram al-Charif) et les juifs le "mont du Temple", en référence au second temple juif détruit par l'Empire romain en l'an 70, est un lieu sacré pour l'islam comme pour le judaïsme et une source de tensions entre les deux communautés.



Si l'ensemble des juifs religieux prient quotidiennement pour la reconstruction du temple, l'immense majorité considère que, pour des raisons religieuses, il est interdit de fouler ce "saint des saints". Mais les activistes religieux nationalistes, dont certains rêvent de construire le troisième temple, sont de plus en plus nombreux à revendiquer le droit de prier sur l'esplanade des Mosquées.





            

Aucun commentaire: