"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

jeudi, mai 02, 2013

ISRAËL
AVIGDORLIBERMAN
UNPROCESACHARGE
Source : 20minutes.fr via l'AFP en ligne
le jeudi 2 mai 2013



Israël:
Avigdor Lieberman chargé
par son ex-numéro deux
lors de son procès




L'ex-numéro deux du ministère israélien des Affaires étrangères Danny Ayalon a réitéré ce jeudi ses accusations dans le procès intenté pour fraude et abus de confiance contre son ancien patron Avigdor Lieberman, personnage controversé dont l'avenir politique dépend du verdict.

Considéré comme le principal témoin à charge, Danny Ayalon a accusé devant le tribunal de Jérusalem Avigdor Lieberman de lui avoir demandé en 2009 de soutenir la promotion d'un ambassadeur qui aurait rendu service à ce dernier en l'informant des détails d'une enquête de la police israélienne diligentée contre lui.

Selon Danny Ayalon, Avigdor Lieberman, alors ministre des Affaires étrangère, l'a pressé de nommer ce diplomate, Zeev Ben Arieh, qui était poste au Bélarus, au poste d'ambassadeur d'Israël en Lettonie. Le procureur et la police considèrent que Avigdor Lieberman a ainsi voulu récompensé Zeev Ben Arieh pour service rendu.

A l'ouverture du procès, le 17 février, Avigdor Lieberman, chef du parti ultranationaliste Israël Beiteinou, avait plaidé non coupable.

Danny Ayalon a réaffirmé jeudi, lors de sa déposition, qu'Avigdor Lieberman "au cours d'une rencontre imprévue" lui avait demandé de nommer l'ambassadeur Ben Arieh "le meilleur candidat pour le poste en Lettonie", a précisé la radio publique.

La défense présentera ses arguments à la fin du mois avec notamment le propre témoignage de l'ex-ministre.

Avigdor Lieberman, 54 ans, a démissionné le 14 décembre 2012, au lendemain de son inculpation, avec l'espoir d'être blanchi afin de revenir au gouvernement, au même poste.

Depuis, le Premier ministre Benjamin Netanyahu assume le portefeuille des Affaires étrangères dans l'attente d'un éventuel retour d'Avigdor Lieberman.

Mais si les trois juges condamnent ce dernier à une peine supérieure à trois mois de prison ou de travaux publics, il ne pourra plus être député pendant une période de sept ans, ce qui compromettra la poursuite de sa carrière politique.

Les délits de fraude et d'abus de confiance sont passibles de trois ans de prison ferme en Israël.



Aucun commentaire: