"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

mercredi, mai 08, 2013

IRAN
SERIESD'EXPLOSIONS
VIOLENTES




Iran :
Plusieurs explosions violentes
au complexe RajaChimie
du ministère de la Défense




Vers 14h00 le 7 mai, plusieurs explosions ont secoué le complexe RajaChimie affilié aux industries du ministère de la Défense, causant de nombreux dégâts. RajaChimie est situé à Chahriar (banlieue ouest de Téhéran), sur la route Malard, après le village de Bidganeh, près de la zone de Safadacht.

Ce complexe majeur du ministère de la Défense est situé dans une zone de haute sécurité près des garnisons de l’armée de l’air et du centre d’études de missiles balistiques des pasdarans.

Immédiatement après les explosions, le directeur du complexe RajaChimie a ordonné par écrit à toutes les autorités concernées de s’abstenir de donner la moindre information sur cette explosion, ses dommages et ses pertes. Pour éviter la fuite des informations sur le lieu et les détails des explosions, les pompiers n’ont pas été autorisés à entrer dans le complexe et seule l’équipe de soldats du feu du complexe a dû combattre l’incendie déclenché par l’explosion.

Afin de garder le lieu de l’explosion secret, l’appareil de sécurité du régime a annoncé dans une dépêche préparée et donnée aux médias officiels qu’elle était survenue dans l’entrepôt d’une usine chimique qui appartient à une compagnie privée à Chahriar.

Le 2 novembre 2011, lors d’une énorme explosion dans l’unité de missiles des pasdaran près de cette zone, le général Hassan Moghaddam, plusieurs pasdaran et d’autres officiers impliqués dans le projet de missiles des mollahs avaient été tués.



Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 8 mai 2013



Aucun commentaire: