"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

jeudi, mars 21, 2013

LAVISITE
DEBARAKOBAMA

ENISRAËLETDANS
LESTERRITOIRESOCCUPES
Source : lefigaro.fr en ligne le jeudi 21 mars 2013



Obama assiste à un dîner d'État
avec Shimon Peres


Le président américain est arrivé dans la résidence de son homologue Shimon Peres, pour un dîner d'État.


-- Haaretz.com (@haaretzcom)  21 mars 2013


Il s'est vu remettre la médaille présidentielle de la Distinction.


17:18 Des salafistes revendiquent
le tir de roquettes

Un groupe salafiste dit être l'auteur du tir de roquettes qui a touché ce matin le sud d'Israël. Il dit agir "en réponse à la visite d'Obama". Dans un communiqué reçu par l'AFP, le Majlis Choura al-Moujahidine "revendique la responsabilité du tir de roquettes sur l'usurpateur sioniste à Sdérot pour dire à ce chien d'Obama: vous ne vivrez pas en sécurité tant que nous ne serons pas nous-mêmes en sécurité dans l'ensemble des pays islamiques".

Tirées depuis la bande de Gaza, les roquettes se sont abattues à Sdérot sans faire de blessé, trois heures avant que le président américain ne rencontre le dirigeant de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

16:44 Israël "à la croisée des chemins"

Barack Obama a estimé qu'Israël était "à la croisée des chemins" et devait choisir la paix avec les Palestiniens, lors d'un discours devant des centaines de jeunes Israéliens à Jérusalem. "Je crois que la paix est la seule voie vers la vraie sécurité", a déclaré Obama affirmant que "les Palestiniens doivent reconnaître qu'Israël sera un État juif" et les Israéliens qu'"une Palestine indépendante doit être viable".

Quant à la menace que représente pour Israël le programme nucléaire iranien, Obama a promis de "faire ce qu'il faut" pour empêcher l'Iran de se doter de la bombe atomique. "Toutes les options sont sur la table pour atteindre nos objectifs, l'Amérique fera ce qu'il faut pour empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire", a-t-il répété lors de ce vibrant plaidoyer.

Le président américain s'est par ailleurs exprimé sur la question syrienne, appelant de nouveau au départ du président syrien Bachar el-Assad.16:28 Obama: le Hezbollah est "une organisation terroriste"

Barack Obama a appelé la communauté internationale à condamner le mouvement chiite libanais, Hezbollah. "Chaque pays qui reconnaît la valeur de la justice doit désigner le Hezbollah pour ce qu'il est: une organisation terroriste", a affirmé le président américain dans un discours au "peuple d'Israël", à Jérusalem. L'Union européenne se refuse jusqu'à présent à inscrire le Hezbollah sur sa liste des organisations terroristes.


16:10 Abbas: sans gel de la colonisation,
pas de négociations

Le dirigeant palestinien, Mahmoud Abbas, a affirmé jeudi au président américain Barack Obama qu'il n'y aurait pas de reprise des négociations de paix avec Israël sans un gel des constructions dans les colonies. "M. Abbas, durant sa rencontre avec Obama, a été très clair, lui disant que la construction dans les colonies était un obstacle sur la voie de la paix et de la reprise des négociations", a expliqué le conseiller politique de la présidence, Nimr Hammad, à l'AFP.

Lors de la conférence de presse conjointe avec le président palestinien, Mahmoud Abbas, qui l'a reçu à Ramallah pendant près de 2h30, Barack Obama a affirmé que "la possibilité d'une solution à deux États" israélien et palestinien "continuait à exister".

"Nous ne considérons pas la poursuite de la colonisation comme constructive, adéquate, ou de nature à faire avancer la cause de la paix", a ajouté le président américain, indiquant néanmoins que la question devrait être réglée lors de pourparlers de paix et non par un gel de la construction, comme l'exigent les Palestiniens.

Mahmoud Abbas a assuré pour sa part que les Palestiniens étaient "prêts à appliquer leurs engagements requis par le processus de paix afin de parvenir à une solution à deux Etats". Mais il a réaffirmé que la colonisation était un obstacle "catastrophique sur le chemin de la paix".

Barack Obama a reconnu que "le peuple palestinien méritait la fin de l'occupation et des humiliations quotidiennes qui en découlent". "Les Palestiniens méritent leur propre Etat", a-t-il insisté.

Le président américain a par ailleurs condamné le tir jeudi de deux roquettes contre Israël par un groupe armé de la bande de Gaza, contrôlée par le mouvement islamiste Hamas.12:23 Une pétition pour libérer Jonathan Pollard

Le président israélien Shimon Peres a remis hier à Obama une pétition pour demander la mise en liberté de Jonathan Pollard, emprisonné aux Etats-Unis pour espionnage au profit du Mossad.

La pétition a recueilli 200.000 signatures en Israël, où la cause de Pollard rassemble dans tous les secteurs de la société et sur toute la scène politique. Obama a répété qu'il s'agissait d'une affaire légale, mais n'a pas exclu que Pollard puisse être libéré. Polllard avait été condamné à la prison à vie en 1987, et a été fait citoyen israélien en 1995. Il pourrait bénéficier d'une grâce en 2015.

Des étudiants israéliens ont prévu de manifester pendant le discours d'Obama pour réclamer la libération de Pollard, mais sa femme leur a demander de se conduire avec respect.


12:19 Obama n'ira pas
au mausolée d'Arafat

Obama s'entretient actuellement avec le président de l'Autorité palestinienne dans l'enceinte de la Moukhata, à Ramallah. Obama ne s'arrêtera pas au mausolée de Yasser Arafat, situé dans la même enceinte. Des Palestiniens l'ont déploré, notant qu'Obama se rendait le lendemain sur la tombe d'Ytzhak Rabin, le Premier ministre Israélien assassiné en 1995, et qui avait obtenu en 1994 le prix Nobel de la Paix conjointement avec Arafat.

Dans la matinée, Obama s'était rendu au Musée d'Israël, où il a visité la salle des Manuscrit de la Mer Morte. A l'extérieur, des pavillons avaient été installés pour une présentation de plusieurs inventions israéliennes. Intitulée "Technologie israélienne pour un monde meilleur", cette exposition présentait plusieurs prototypes issus des laboratoires de recherche israéliens, comme une batterie révolutionnaire pour voitures électriques, ou un exo-squelette articulé pour permettre à des handicapés moteurs de marcher.


10:18 Obama est arrivé à Ramallah

Le président américain a été accueilli à son arrivée par le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Selon l'entourage de Barack Obama, ce dernier devrait lui parler de la roquette lancée ce matin depuis Gaza.


09:43 Obama part vers
les Territoires palestiniens

Selon le quotidien israélien Haaretz, le président américain vient de quitter le Musée d'Israël et s'envole en hélicoptère vers Ramallah, où il est attendu par le président Mahmoud Abbas.


09:34 Obama au Musée d'Israël

Une photo du président américain accompagné par Benyamin Netanyahou devant le Musée d'Israël a été publié sur le compte Instagram du premier ministre israélien. Plusieurs autres photos de la visite ont été mises en ligne sur Flickr.

Selon Haaretz, le président américain a rencontré à l'intérieur du musée plusieurs start-up israéliennes prometteuses, puis examiné les Manuscrits de la Mer Morte.


09:05 Un discours attendu à Jérusalem

Le moment fort de la journée sera le discours qu'Obama doit prononcer en fin d'après-midi au centre des Conventions de Jérusalem. Le président américain veut s'adresser à la jeunesse israélienne et utiliser son talent oratoire pour achever son offensive de charme sur Israël.

L'ambassade américaine avait organisé sur Facebook un concours pour assister au discours, et toutes les universités israéliennes ont été sollicitées pour envoyer des étudiants, qui se disputaient le privilège d'assister en direct à l'évènement. Toutes les universités, sauf celle d'Ariel, située dans une colonie de Cisjordanie, et qui a protesté contre cette "discrimination".

Obama sera reçu dans la soirée pour un dîner d'état à la résidence du président Shimon Peres, sans doute l'invitation la plus convoitée de la saison à Jérusalem.


09:04 Une visite à Ramallah et Gaza

Obama se rendra ensuite à Ramallah, la ville palestinienne de Cisjordanie, siège de l'Autorité Palestinienne. Il s'entretiendra avec le président palestinien Mahmoud Abbas dans l'enceinte de la Moukhata, qui fut le quartier-général de Yasser Arafat, et où il fut assiégé par l'armée israélienne pendant les années de la deuxième Intifada. Obama doit ensuite visiter le Centre pour la jeunesse d'al-Bireh, en partie développé grâce à des fonds américains.

L'Autorité palestinienne a pris toutes les mesures de sécurité possibles pour éviter des manifestations hostiles à Obama sur son parcours, mais des groupes de jeunes Palestiniens ont ces derniers jours réussi à organiser des petits rassemblements et détourné des slogans d'Obama.

D'autres activistes palestiniens se sont installés dans des tentes dans le secteur d'E-1, zone proche de Jérusalem-Est où un projet contesté de colonie a été annoncé.

Enfin, à Gaza, des organisations clandestines palestiniennes ont tirées deux roquettes vers la ville israélienne de Sderot, sans faire de victimes.


09:03 Le programme du jour d'Obama

Le président américain se rend ce matin au Musée d'Israël, où il visitera en particulier le Mausolée du Livre, la salle où sont exposés les Manuscrits de la Mer Morte. Découverts dans les années 1947 dans une grotte du désert près de la Mer Morte, ces parchemins sont des textes bibliques vieux de 2000 ans. Leur signification n'est pas seulement archéologique et religieuse, et Israël considère souvent les manuscrits comme la preuve irréfutable des liens historiques entre le peuple Juif et la terre d'Israël. Le passage d'Obama dans cette section du musée n'est donc pas entièrement fortuite.


06:50 Deux roquettes tirées de Gaza
explosent en Israël

Deux roquettes tirées à partir de la bande de Gaza ont explosé ce matin dans le sud du pays, sans faire de blessé, alors que Barack Obama devait entamer la deuxième journée de sa visite en Israël et en Cisjordanie.

"Une des roquettes a explosé dans la cour d'une maison de la ville de Sdérot provoquant des dégâts. Le deuxième engin est tombé dans un champ", a précisé le porte-parole Micky Rosenfeld.

Aucun commentaire: