"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

dimanche, février 24, 2013

ISRAËL
APRESLESELECTIONS
L'IMPASSEPOLITIQUE
Source : la revue de presse de l'Ambassade de France
en Israël diffusée le vendredi 22 février 2013



NETANYAHOU EST PASSE
DANS L’AUTRE CAMP 


YEHUDA YIFRAH
MAARIV




Nétanyahou est passé dans le camp adverse. C’est définitif. Car au fond de lui-même, il sait pertinemment que le ministère de la Justice est le plus important des portefeuilles ministériels. En effet, le ministre de la Justice exerce une influence déterminante sur toutes les nominations de haut rang au Parquet et au Bureau du Conseiller juridique du gouvernement. Il est également président de la Commission de nomination des juges et celle de nomination des juges des tribunaux religieux (Dayanim), et peut faire toutes sortes de manipulation pour parvenir à ses fins. De plus, bien qu’il fasse partie du pouvoir exécutif, le ministre de la Justice est l’acteur le plus influent du pouvoir législatif. En sa qualité de président de la Commission ministérielle des lois, il décide du sort de nombreuses propositions de loi provenant de la Knesset. Peu sont adoptées s’il s’y oppose.

Les Premiers ministres israéliens savent qu’aujourd’hui, toute décision significative du gouvernement doit passer, officiellement et officieusement, par le ministre de la Justice et le Conseiller juridique du gouvernement, qu’il s’agisse d’opérations militaires, de contacts diplomatiques ou de
projets économiques. Ainsi, lorsque Nétanyahou place Livni sur le siège du ministre de la Justice – après que celle-ci ait déclaré devant tous les micros et sur toutes les chaînes que ses seules aspirations politiques concernent le « processus diplomatique » face aux Palestiniens – les implications sont énormes. Ajoutez à cela le peu d’entrain de Nétanyahou à l’égard du Foyer Juif et des ultra-orthodoxes, et vous en conclurez que le Nétanyahou III est beaucoup plus proche, mentalement et affectivement, d’Obama II que de ses électeurs de droite.

Cela prendra un peu de temps, mais la droite israélienne finira par s’apercevoir que les dernières élections marquent le début de longues années de récession. Son euphorie suite à l’ascension du
Foyer Juif et le succès des représentants des colons aux primaires du Likoud, sera vite remplacée par des cauchemars.

Aucun commentaire: