"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

jeudi, juin 06, 2013

L'ANTISEMITISME
QUELESJUIFSDEFRANCE
NEVEULENTPLUSVOIR


INFO
FACEBOOK



Des futurs prêtres allemands
blaguent sur les camps
de concentration



Par
Alexandra Kaufmann




Selon le quotidien allemand Rheinische Post, au cours d’un séminaire dans la région du Würzburg, les séminaristes présents ont raconté des blagues sur les Juifs et ont célébré des rituels nazis. Le directeur du séminaire, Friedhelm Hofmann, a avoué ces faits : « Le fait qu’une blague sur un camp de concentration ait été racontée une fois, est véridique » a-t-il dit. Selon lui, les autres allégations ne peuvent être vérifiées.

Dans le séminaire de Würzburg, étudient actuellement 19 étudiants dans quatre groupes. Ils se destinent à être prêtres à Würzburg et à Bamberg. « Je fais face à ce cas pour la première fois » a déclaré le responsable religieux du séminaire. « Il est intolérable que les participants du séminaire fassent preuve d’hostilité envers les Juifs et profèrent des propos péjoratifs contre les étrangers » a-t-il encore dit.

Karl Hillenbrand, le prêtre en chef de Würzburg, dans une lettre adressée aux séminaristes, a écrit : « Il est interdit de banaliser la valeur de tout ce qui est lié à l’idéologie néonazie. Ce comportement est des plus honteux ».

La députée allemande, du parti des Verts, Simone Tolle, a exigé que l’archevêque de Würzburg, Friedlhelm Hofmann, considère cet incident avec le plus grand sérieux. Elle accuse le séminaire des prêtres de se référer à l’incident « de manière méprisante et de nier la vérité ».

Aucun commentaire: