"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

dimanche, mars 17, 2013

ISRAËL
POUR
UNEPAIXPETILLANTE
Source : la newsletter de tel-aviv.com diffusée
le vendredi 15 mars 2013



Une usine de soda israélienne
milite pour la paix.


3 mars 2013


Malgré différentes campagnes de boycott en raison de sa situation à l’intérieur de la Cisjordanie, le PDG de SodaStream veut faire de sa société un pont entre Palestiniens et Israéliens.

SodaStream est une usine qui fabrique du Soda en « Do it yourself » c’est a dire des appareils pour fabriquer de l’eau pétillante chez vous.

L’usine emploie des juifs qui travaillent côte à côte avec des arabes et paie ses salaires à des travailleurs palestiniens du même ordre que les travailleurs israéliens, ce qui, en résumé, est à peu près cinq fois plus élevé que ce que les Palestiniens gagnent ailleurs en Cisjordanie.

« Si nous trouvons un emploi dans une société palestinienne, avec une bonne rémunération, nous y allons. Mais nous ne trouvons pas de travail payé correctement» déclare Nabeel Besharat, un manager palestinien de l’équipe de SodaStream (regardez la vidéo ci-dessous).

Bien que SodaStream soit récemment devenu l’objet de diverses campagnes de boycott parce que l’usine israélienne est construite à l’intérieur de la Cisjordanie, le PDG de l’entreprise, Daniel Birnbaum, explique que son usine participe à de meilleures relations avec les palestiniens en créant des emplois dans cette zone : «Mes enfants sont amis sur Facebook avec les enfants de mes employés et, avant cette expérience, mes enfants n’avaient jamais vu de palestiniens » ; il ajoute : « En fin de compte, il y aura la paix et je travaille pour ça »

Quel bel exemple, regardez la vidéo ci-dessous



Dan Teboul 
Tel-avivre.com



Aucun commentaire: