"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

lundi, novembre 21, 2011

MENACESDIMPLOSION
DUGOUVERNEMENT
ISRAELIEN

Source : israel7.com en ligne
le 21 novembre 2011 à 22h 57
sur Diasporablog à 23h


Migron :
Lieberman menace de quitter
le gouvernement




Le ministre des Affaires étrangères a évoqué pour la première fois depuis longtemps l’hypothèse d’un départ de la coalition, et automatiquement de la chute du gouvernement, puisque le parti « Israël Beiteinou » compte 15 députés. Lors de la réunion des députés du parti, Avigdor Lieberman a adressé un ultimatum au Premier ministre Binyamin Netanyahou : « Si Migron et Givat Assaf sont démantelés, le gouvernement le sera également !»
Alors que depuis des mois, le ministre avait régulièrement déclaré que les décisions prises contre son gré – parfois même des camouflets – « n’étaient pas de nature à ébranler la coalition », cette fois-ci, Lieberman semble indiquer une ligne rouge qui est le démantèlement de maisons juives et l’expulsion de leurs habitants.

Il a précisé « que certains députés du Likoud ne pourraient non plus rester dans la coalition en cas de démantèlement ». Il a indiqué à ses députés « qu’il avait fait part de sa décision au Premier ministre ».
Pour l’instant, le calendrier prévu par la Cour Suprême exige le démantèlement de Migron d’ici fin mars 2012, et concernant Givat Assaf, le gouvernement a demandé une prolongation du délai jusqu’au 1er juillet 2012 « dans l’espoir de trouver un compromis avec les habitants ».
Lors de cette réunion, Lieberman a rappelé quelques évidences concernant Migron : « C’est un village dont la première pierre avait été posée par Moshé Ahrens, alors ministre de la Défense ainsi que le Commandant de la Région militaire Centre. Comment peut-on dire soudain aujourd’hui qu’il s’agit d’un avant-poste illégal ?!! Est-ce parce que Madame Talia Sasson a inclus Migron dans son Rapport malveillant qu’il faille aujourd’hui suivre aveuglément son idéologie ?!!»

Lors de cette même réunion des députés, le ministre a également évoqué la cessation des transferts de fonds vers l’AP, reconduite dimanche par le gouvernement.
Il a dit « qu’Israël Beiteinou refuserait toute reprise des transferts financiers à cause de la situation qui règne actuellement au sein de l’AP et de son rapprochement avec le Hamas, qui serait le bénéficiaire de cet argent ».
Avigdor Lieberman semble bien décidé à pousser le Likoud dans ses retranchements et ne plus opérer de « zigs-zags ». Il a par exemple annoncé lundi qu’il allait remettre au vote la semaine prochaine le texte de loi de Fayna Kirshenbaum sur la limitation du financement d’organisations israéliennes par des Etats étrangers. Ce texte avait déjà été repoussé par la commission ministérielle législative il y a quelques mois, sur intervention de Binyamin Netnyahou, ce qui avait provoqué l’irritation de Lieberman.

Et curieusement, c’est Ofir Akounis (Likoud), un proche du Premier ministre, qui a déposé récemment un texte identique dont les médias parlent beaucoup actuellement. Il semble que là-aussi, le Premier ministre tergiverse et tente de repousser la discussion du texte, voire de l’annuler, ce qui a poussé le ministre des Affaires étrangères à remettre le travail sur l’ouvrage et forcer le gouvernement à se prononcer sur la question.

Aucun commentaire: