"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

lundi, novembre 21, 2011

LEPRINTEMPS
ARABEFAITPLONGER
L'EGYPTEDANSLECHAOS

Source : lexpress.fr via l'AFP en ligne
le 21 novembre 2011 à 20h 05
sur Diasporablog à 20h 17



Le gouvernement égyptien
démissionne




Le gouvernement intérimaire a donné sa démission au Conseil suprême des forces armées, en raison des violents affrontements qui ont fait plus de 20 morts à quelques jours des élections.

Le gouvernement égyptien a présenté lundi soir sa démission au Conseil suprême des forces armées (CSFA) au pouvoir.

Le porte-parole du gouvernement Mohamed Hijazi a déclaré que cette démission avait été décidée "vu les circonstances difficiles que traverse actuellement le pays", selon l'agence de presse Mena. Depuis quatre jours, en Egypte, au Caire surtout, des manifestations réclament la fin du pouvoir militaire. Les Egyptiens veulent notamment la chute du maréchal Hussein Tantaoui, dirigeant de facto du pays, qu'ils accusent de vouloir rester à la tête de l'Etat et de perpétuer le système répressif en place sous l'ancien président.

Le gouvernement d'Essam Charaf "continuera à remplir la totalité de ses missions jusqu'à ce que la question de la démission soit tranchée" par le CSFA, a assuré le porte-parole. Vingt-quatre personnes ont officiellement péri dans ces heurts qui touchent plusieurs villes du pays, où une révolte populaire a poussé Hosni Moubarak au départ le 11 février.

Ces violences, qui ont également fait plusieurs centaines de blessés, interviennent à une semaine du début des premières élections législatives depuis la chute de Moubarak, prévues le 28 novembre et qui doivent s'étaler sur plusieurs mois.

Essam Charaf, nommé à la tête du gouvernement en mars, était très populaire à son arrivée parmi les militants pro-démocratie, mais son image s'est ensuite ternie en raison du peu de pouvoir de son gouvernement face à la tutelle de l'armée et de la lenteur de la mise en oeuvre de réformes.

Aucun commentaire: