"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

jeudi, mars 21, 2013

UNVOISINAGE
INFERNAL
DANSLE19èAPARIS 



DE NOUVEAUX LOCATAIRES
QUI METTENT LE BON VOISINAGE
EN DANGER






Depuis 6 mois dans mon immeuble, dans le 19è à Paris, sous la pression d’une association qui les parraine, un coupe de jeunes, mixte, avec un enfant s’est installé, il y a six mois, au 7è étage, au-dessus de chez moi. Mais voilà, ces jeunes, pas très malins, font un vacarme invraisemblables du matin au soir, de huit heures et souvent, jusqu’à minuit –au moment où je rédige ce témoignage, leurs nuisances sonores font rages.

Quels sont ces bruits incessants et perpétuels ? Course à pied d'adulte dans l’appartement, portes qu claquent, et chose étrange, aussi étrange que peut être ce couple, des gros objets qui frappent le sol plusieurs minutes durant, tout au long de la journée. A se demander ce qu'ils font?

On a beau leur dire. On dialogue. On veut leur faire comprendre, Pete O’hara et Seme Manga sont hors normes. Hors normes par rapport au règlement de l’immeuble. Hors normes, tous simplement, dans leur relation avec autrui.

L’un des représentant de l’association a tenter une médiation. Rien n’ y fait. Ils sont sourds à tout entendement, tentative de réconciliation. Toute tentative de pacification est vaine. Ils vous expliquent ici que c’est la faute au voisin invisible, là, que c’est leur enfant qui n’y peut rien. Eux, pas fautifs. Et donc pas d’excuse !

On a beau se plaindre verbalement au bailleur de l’immeuble. Sans résultat. Leurs petits jeux ou petits plaisirs se répètent sans discontinuer.

Autre bizarrerie ces gens-là. Ils restent enfermés entre leurs quatre murs, sans rencontrer qui que se soit dans l’immeuble. Tout juste, s’ils croisent leurs nouveaux voisins.

Questions : comment ont-il atterri là ? Par quel miracle ? Alors qu’il y a tant d’autres jeunes en difficulté qui ne demanderait pas mieux que d’être à leur place ? Comment ces logements sont-ils distribués et loués ? N’importe qui peut-il bénéficier de ces parrainages douteux ?

Faute d’être entendu par les intéressés ou par ceux qui les protègent, seule solution, la plainte par voie légale, pour excès de nuisances sonores, contraire au règlement intérieur, déposée à l’office d’HLM, à la Ville de Paris, au commissariat du quartier qui peut, peut-être, ouvrir largement l’esprit à Seme et à Pete. Mais, hélas!

Quel gâchis !

Pour tous !


Bernard Koch

.

 





Aucun commentaire: