"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

samedi, août 25, 2012

PRESIDENTIELLES
AMERICAINES2012
UNECAMPAGNE
ARASLESPAQUERETTES

MENEEPAR
LECANDIDATREPUBLICAIN
Source : lci.tf1.fr en ligne le 25 août 2012



Elections USA 2012 :
le mot de Romney qui fait bondir
le camp Obama


Une plaisanterie de Mitt Romney sur son acte de naissance provoque la colère au sein du camp démocrate, où l'on y voit une référence à une polémique aux relents racistes entretenue par certains ultraconservateurs sur la légitimité d'Obama à occuper le poste de président.
C'est lors d'un meeting dans le Michigan, l'Etat natal de Mitt Romney, qu'a été prononcée la phrase qui suscite l'ire du camp démocrate. "Personne n'a jamais demandé à voir mon certificat de naissance", a lancé, devant 10.000 personnes, le candidat républicain à l'élection présidentielle américaine. "Ils savent que c'est ici que nous sommes nés et que nous avons grandi", a-t-il ajouté, aux côtés de sa femme Ann, également originaire de cet Etat. Difficile de ne pas voir là une référence à la théorie, largement discréditée, selon laquelle Barack Obama, dont le père est originaire du Kenya, ne serait pas né aux Etats-Unis, ce qui le rendrait non éligible à la présidence du pays.

Ce mythe issu de l'ultra-droite américaine avait émergé dès 2007, quand le sénateur de l'Illinois avait déclaré sa candidature à la Maison Blanche. Pour tenter de le faire taire, Barack Obama avait alors fait publier un extrait d'acte de naissance, montrant qu'il était né le 4 août 1961 à Honolulu, capitale de l'Etat d'Hawaii, et donc sur le territoire des Etats-Unis. En avril 2011, alors que le milliardaire Donald Trump avait rejoint le mouvement de ces incrédules et donné de la voix dans les médias, la Maison Blanche était allée encore plus loin en divulguant l'acte de naissance complet de Barack Obama. Le président avait alors affirmé que "nous n'avons pas de temps pour ce genre de bêtises. Nous avons mieux à faire. J'ai mieux à faire".

"Born in the USA"

Une telle sortie, publique, de la part de Mitt Romney - qui pourtant, par le passé, s'était ouvertement démarqué de cette thèse de l'ultra-droite - ne pouvait rester ignorée par le camp Obama, trouvant là un angle d'attaque facile. Face à une inévitable riposte, le camp républicain a immédiatement tenté de minimiser l'effet des commentaires de son candidat. "Le gouverneur a toujours dit et répété qu'il croyait que le président était né ici aux Etats-Unis", a indiqué son conseiller Kevin Madden. "Il faisait seulement référence au fait que le Michigan, où il était en campagne aujourd'hui, était l'Etat où lui et sa femme sont nés et ont grandi."

Mais l'équipe de Barack Obama n'en a pas moins aussitôt accusé Mitt Romney de lancer un appel du pied aux partisans des théories du complot qui s'en prennent à l'actuel président américain. "Depuis le début de sa campagne, le gouverneur Romney a préféré soutenir les voix les plus dissonantes de son parti plutôt que de leur résister", a assuré vendredi le porte-parole de la campagne démocrate, Ben LaBolt. Selon lui, les déclarations du candidat républicain à l'élection présidentielle "devraient faire réfléchir tous les électeurs rationnels". Sur un ton plus léger, le compte officiel de campagne de Barack Obama sur Twitter a ensuite diffusé un message renvoyant sur une vidéo de la chanson "Born in the USA" de Bruce Springsteen.

Aucun commentaire: