"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

vendredi, décembre 02, 2011

ISRAËL
LAVIOLENCE
DESULTRA-ORTHODOXE
GAGNEDUTERRAIN

Source :israel-infos.net en ligne
le 2 décembre 2011



Jérusalem :
à Méa Shéarim,
les extrémistes gagnent



par David Koskas


La librairie du quartier religieux de Mea Shearim, à Jérusalem, a finalement plié devant les Sicaires, ces extrémistes religieux qui utilisent la violence pour arriver à leurs fins.

Les Sicaires avaient deux exigences auxquelles les propriétaires de la librairie refusaient de céder: la pose d'une grande affiche à l'entrée demandant aux visiteurs "d'être vêtus modestement" et le contrôle, ou plutôt la censure, des livres proposés à la vente.

La librairie ne vendait pourtant que des ouvrages à thématique religieuse, mais certains d'entre eux étaient en anglais, ce qui attirait des clients israéliens et des touristes anglophones, accusés par les Sicaires de s'habiller justement de façon impudique.

Les frais engendrés par les violences – bris de vitres à maintes reprises, jet de goudron et d'huile dans le magasin, de sac d'excréments, entre autres – de cette "mafia de Mea Shearim", et notamment l'embauche de personnel de sécurité, au cours des 18 derniers mois sont estimés à 250 000 shekels par le propriétaire (50 000 euros).

La situation s'était pourtant améliorée après une plus grande implication de la police, avec surtout l'arrestation d'un des présumés responsables.

Mais une grande manifestation devant la boutique, dimanche dernier, a fini par avoir raison des libraires: fatigués de leur combat, ils ont décidé de baisser les bras.

Les sicaires ('Sikrikim) étaient un groupe de juifs qui, avant et pendant la première Guerre judéo-romaine, assassinaient Romains et Juifs.

Aucun commentaire: