"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

"LES MUSULMANS ET LE SEXE" de NADER ALAMI Editions GUMUS

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Recueil de Poésie en Hommage à Jenny Alpha

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma Ed Universlam

Couv "LES PLEURS DU MÂLE" Recueil de Slams d'Aimé Nouma  Ed Universlam

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions

CAMILLE CLAUDEL Naissance d'une vocation parJeanne Fayard Rivages Editions
Sortie en librairie début mai 2013

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE

A LA RECHERCHE D'UNE MEMOIRE PERDUE
de GISELE SARFATI Editions PLUMES et CERFS-VOLANTS

mardi, février 12, 2013

ISRAËL
UNEVOIXPAS
COMMEUNEAUTRE
QUIDERANGE

Source : the voice en ligne le mardi 12 février 2013
Une information transmise par Hakim Arabdiou


Une jeune juive punie
pour avoir chanté 

VIDEO




The voice - Ofir Ben Shitrit - Audition par dshadow



The Voice,
par Ophir Ben Shitrit



L’apparition très remarquée d’une lycéenne de 17 ans dans la version israélienne de l’émission de télé-crochet "The Voice" lui a valu des applaudissements mais aussi d’être exclue pendant deux semaines de son lycée religieux, rapportent aujourd’hui les médias israéliens.

La direction de l’établissement religieux juif d’Ashdod, dans le sud d’Israël, a pris cette sanction pour punir Ophir Ben Shitrit d’avoir chanté en public devant des hommes, ce qui est interdit dans le judaïsme orthodoxe.

Les parents ont approuvé la punition, assortie pour la jeune fille de l’obligation de suivre un cours spécial sur les préceptes du judaïsme.
En réponse à ses détracteurs, la lycéenne a argué que la Torah, "veut que nous trouvions les voies du bonheur". "La musique rend les gens heureux et je pense que nous pouvons à la fois chanter et étudier la Torah", a-t-elle plaidé selon la presse.


Au moment où sort un sondage, indiquant que plus des trois quart des israéliens rejettent les partis orthodoxes à cause de leur déconnexion avec la communauté nationale, entre autres à cause de leur refus de servir la nation à travers l’armée, cette affaire va agrandir le fossé qui se creuse entre ce judaïsme nostalgique du ghetto, et le judaïsme sioniste.

Notons que ce n’est pas un rejet de la religion, puisque le parti religieux Habayit Hayéhoudi est très populaire, et que dans bien des parti y compris dans Yesh Atid de Yaïr Lapid il y a aussi des députés religieux.

De plus en plus ce rejet s’affirme, et ce phénomène gagnera les communautés juives en dehors d’Israël. La guerre ouverte entre Habayit Hayéhoudi et le Shass, alors que ce dernier est en perte de vitesse risque fort de se traduire sa marginalisation.


Ceci doit servir d’avertissement à ceux qui pensent que la gouvernance communautaire en France doit se faire en se calquant sur le Shass. Il reste il est vrai qu’Habayit Hayéhoudi manque d’un grand leader spirituel comme le fut le Rav KOOK pour le parti national religieux. Mais est-on obligé de faire dans le culte de la personnalité pour être religieux ? Pas sûr du tout.




Aucun commentaire: